L’ANC se démasque ! Des travailleurs assassinés !

Communiqué commun des organisations anarchistes sud-africaines (Tokologo Anarchist Collective, Zabalaza Anarchist Communist Front et Inkululeko Wits Anarchist Collective) à propos du massacre de Marikana, 19 aout 2012 (voir la version anglaise et la version italienne).

L’ANC se démasque ! Des travailleurs assassinés !
Les capitalistes et les politiciens sont les coupables !
Assez des brutalités de la police.

Pas de justice, pas de paix. Ni Zoome, ni Malema, ni LONMIN!

La Constitution du pays garantit droits politiques et égalité. Il est assez évident que par contre les patrons et les hommes politiques font exactement ce qu’ils veulent. Ils nous piétinent. Comme ça a été démontré par les meurtres de mineurs en grève à la mine de Marikana de Lonmin commis par la police.

LES DROITS DE QUI ?

Gens ! Nous devons faire les comptes avec les faits. Le gouvernement de l’ANC (African National Congress, le parti de Mandela, ndt), et les grands capitalistes gèrent le spectacle. Le système rend les riches et les puissants encore plus riches et encore plus puissants.

Les travailleurs et les pauvres souffrent. Nous n’avons aucune protection. On travaille, mais on ne survit pas. Les prix des denrées alimentaires augmentent. Les prix de l’ESKOM (équivalent de l’EDF en Afrique du Sud, ndt) augmentent. Est-ce que nous devons payer ? Avec quoi ? Mais quand nous luttons, ils nous tirent dessus.

ANC / ETAT + PATRONS / ENTREPRISES = ALLIÉS

L’État utilise la force brute contre la majorité. Nous sommes en train de nous mobiliser pour exprimer nos revendications. Ceci est notre droit. Nous devons lutter pour vivre. Donc nous luttons contre les toutes les élites : celles qui contrôlent le gouvernement et celles qui contrôlent les entreprises comme la Lonmin.

Mais on nous fait taire avec des balles.

Bien que nous ne sommes pas d’accord avec toutes les actions des mineurs de Marikana, nous sommes toujours avec la classe ouvrière et avec les pauvres contres l’État et contre les capitalistes.

ANCYL = ANC = MASSACRE DE MARIKANA

L’ANC avait promis de changer le système. Au contraire, l’ANC en est devenue partie intégrante. L’ANC a pris la place du National Party (parti nationaliste blanc au pouvoir sous le régime de l’apartheid, ndt), NP dont l’ANC dénonçait en son temps l’oppression. Le NP tuait des travailleurs. Mais maintenant c’est l’ANC qui tue des travailleurs.

C’est inutile que l’ANCYL (Ligue de la jeunesse de l’ANC) fasse semblant de condamner les meurtres de la police ( voir son communiqué du 17 août 2012). L’ ANCYL fait partie intégrante du système de pouvoir de l’ANC.

Malema et d’autres dirigeants exclus de l’ANCYL veulent utiliser ces faits pour être réintégré au sein de l’ ANC- pour tenter de s’enrichir en  mentant. Mais l’ANC a les mains qui ruissellent de sang.

Les dirigeants d’hier et d’aujourd’hui de l’ANCYL, (comme tous les dirigeants de l’ANC), veulent plus argent et pas plus liberté pour le peuple.

CAPITALISME NON MERCI !

Le capitalisme est un système de brutale exploitation et de souffrance. La classe ouvrière noire, coloured (NdT : terminologie sud-africaine pour désigner les métis) et Indienne souffre à cause de l’héritage de l’oppression nationale de l’apartheid et de la répression quotidienne du capitalisme et de la police. Mais  la classe ouvrière blanche aussi est exploitée et opprimée.

COLLECTIVISER, PAS NATIONALISER

L’ANCYL utilise les meurtres de l’ANC pour reparler de la » nationalisation des mines et des autres secteurs stratégiques de l’économie. » Mais les faits de Marikana mettent à nu la vraie nature de l’État et du gouvernement, indépendément du parti au pouvoir : une machine meurtrière assoiffée de sang au service de la classe dominante composée à la fois des riches noirs et des riches blancs.

Le vrai contrôle ouvrier sur l’économie ne signifie pas en donner le contrôle aux entreprises (privatisations), ou aux usines d’État (nationalisation). Il  signifie par contre le contrôle par le biais d’une réelle démocrate populaire sur l’économie par les conseils ouvriers et de quartier, au service des besoins de la population.

LA POLICE NE PEUT PAS ÊTRE CHANGÉE

Le rôle de la police est de réprimer et faire taire la classe ouvrière et les pauvres. Ce problème ne peut pas être résolu avec des commissions d’enquête -comme le pensent certains. Demandez à la famille d’Andries Tatane, (activiste tué par la police pendant une manifestation au Ficksburg, ndt) ! Et on ne peut pas non plus résoudre le problème avec les élections. Rappelons-nous de Sharpeville en 1960 (69 manifestants tués par la police), de Soweto en 1976 (700 manifestants tués et 4000 blessés par la police), de Uitenhague en 1985 (20 manifestants tués par la police), de Michael Makhabane, (tué par la police à Durban) en 2000, des travailleurs inscrits au syndicat SAMWU (South African Municipal Workers Union), quand en 2009, la police tira contre les grévistes, d’Andries Tatane en 2011…  à Marikana en 2012. Au moins 25 manifestants et grévistes ont été tués depuis 2000 avant Marikana.

LE POUVOIR AU PEUPLE, PAS AUX ÉLECTIONS ET AUX PARTIS

Regardez Marikana. Les élections n’ont pas changé le système. Aller au gouvernement pour faire de la politique n’est pas la solution. Remplacer Jacob Zoomé par un autre dirigeant de l’ANC n’est pas une solution. Un nouvaul parti politique -même de « gauche » ou « des travailleurs »- n’est pas une solution. Aucun parti politique n’est la solution.

SYNDICATS: RÉVEILLEZ-VOUS !

Les syndicats des mineurs de Marikana, le NUM (National Union of Mineworkers) et l’AMCU (Association of Mineworkers and Construction Union) sont tombés dans le piège tendu par les politiciens au pouvoir et les patrons. Ils ont combattu l’un contre l’autre au lieu de combattre le vrai ennemi. L’unité est la force  pour ne pas être divisés et dominés. Travailleurs du monde entier, unissez vous ! Classe ouvrière de tous les pays et de toutes les races, unissez vous! Mettez fin à l’alliance! Le syndicat du COSATU, (Congress of South African Trade Unions) ne devrait avoirplus  aucun lien avec les sanguinaires de l’ANC.

ANARCHISME = CONTREPOUVOIR

Il est temps de remplacer le système État/capitalisme par le contrepouvoir du peuple. Cela veut dire que nous voulons que ce soient les conseil ouvriers et de quartier qui contrôlent l’économie depuis le bas. Nous voulons l’autogestion directe et démocratique de l’industrie par les travailleurs dans les lieux de travail, nous voulons l’autogestion des quartiers par ceux qui y vivent. Nous voulons décider collectivement comment gérer nos vies. Nous refusons de vivre second les règles déterminées par les patrons et les hommes politiques qui utilisent la police pour nous tirer dessus comme on le fait avec les chiens qui n’obéissent pas.

UNE SEULE SOLUTION: DÉMOCRATIE OUVRIERE !
NOUS AVONS BESOIN DE VOUS TOUS ! NE VOTEZ PAS, MOBILISEZ-VOUS !

Une réponse à “L’ANC se démasque ! Des travailleurs assassinés !

  1. Pingback: Partout dans le monde, colère après la sanglante répression à Marikana | Solidarité Ouvrière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s