Chine : Apple impose des conditions draconiennes aux ouvriers de la sous-traitance

Développez.com, 29 août 2016 :

Comme bon nombre de constructeurs basés aux États-Unis, Apple confie l’assemblage de ses produits à des entreprises qui détiennent des usines dans des pays comme la Chine où la main-d’œuvre est abondante et à moindre coût. Mais la pression exercée par Apple sur les entreprises qui assemblent ses produits aurait pour conséquence de dégrader les conditions de travail des ouvriers de ces entreprises. C’est la conclusion tirée dans un rapport du China Labor Watch (CLW), une ONG basée à New York, dont la mission est de défendre les droits des travailleurs en Chine. Le CLW a mené une enquête au sein d’une usine de Pegatron basée en Chine. Pegatron est une entreprise taiwanaise et l’un des principaux fournisseurs d’Apple avec la plupart de ses travailleurs en Chine continentale, pour la fabrication d’iPhone. Le rapport du CLW est basé sur des entretiens avec les travailleurs de Pegatron et une étude comparative de plus de 2000 copies de bulletins de salaire recueillies en 2015 et 2016.

Dans son rapport, le CLW explique que « depuis que Tim Cook est devenu PDG d’Apple, la société a exigé des fournisseurs non seulement d’augmenter leur productivité, mais également de diminuer les coûts à un taux compris entre 5 % à 10 % chaque année. » Le China Labor Watch estime que cette mesure a été prise par la firme de Cupertino pour transmettre aux entreprises chargées d’assembler ses produits les effets de la baisse de ses bénéfices. « Pour atténuer l’impact [de la baisse des bénéfices d’Apple], Pegatron a pris des mesures illicites pour exploiter les travailleurs », et ce, dans le but de rencontrer les exigences d’Apple. Il en résulte que « les conditions de travail sont terribles, et les travailleurs sont soumis à un traitement horrible », a-t-il dit dans son rapport.

Lire la suite

Manifestation des employés de l’hôtel Delta à Québec

Radio Canada, 29 août 2016 :

Les employés syndiqués de l’hôtel Delta ont pris la rue, lundi matin, à Québec. Ils souhaitent accroître la pression sur leur employeur pour renouveler leur convention collective.

Vers 11 h, une soixantaine d’employés ont fait le pied de grue pendant une heure devant le complexe hôtelier du boulevard René-Lévesque. Les employés du Delta font partie d’un ensemble de 25 syndicats qui se sont alliés pour mener une négociation coordonnée dans le milieu hôtelier de Montréal, de Québec et de l’Estrie. À Québec, les hôtels touchés sont le Hilton, le Delta, l’hôtel Pur et l’hôtel Classique.

Lire la suite

Besançon : Manifestation devant la préfecture contre l’expulsion d’une famille kosovare

Est Républicain, 30 août 2016 :

« CES ÉLÈVES sont à l’école aujourd’hui, nous voulons les retrouver à la rentrée. » La pétition en ligne lancée le 21 juin à Besançon par RESF (réseau éducation sans frontières) et ses 190 signatures sera restée vaine pour Leonit, 6 ans, Lulzim, 9 ans, Lulzime, 13 ans, et Genita, 15 ans.

Avec leur père, ils ont été expulsés hier matin de Saint-Jacques, trois jours avant la rentrée scolaire, direction le centre de rétention d’Oissel, à côté de Rouen, en attendant un vol pour le Kosovo. Leur mère, prise d’un malaise, a dû être hospitalisée.

Lire la suite

Double grève en vue chez SFR

Silicon, 29 août 2016 :

La grève du 6 septembre à l’appel de la CGT et la CFE-CGC devrait être suivie d’un arrêt de travail au sein du service de supervision du réseau de Numericable-Completel.

Une double grève se profile la semaine prochaine chez SFR. A l’arrêt de travail du 6 septembre, à l’appel de la CGT et de la CFE-CGC, devrait venir s’ajouter un autre mouvement social. Du côté de Champs-sur-Marne où l’opérateur y gère encore les activités réseau de Numericable/Completel. Ce mouvement parallèle qui, selon nos informations, devrait avoir lieu dans les jours qui suivront (la date restait à confirmer à l’heure de l’écriture de ces lignes), touchera le NOC, le service de supervision du réseau, de Numericable et Completel. Et plus particulièrement l’ensemble des superviseurs du réseau. Soit 22 personnes sur la cinquantaine qui compose le NOC.

400 manifestants à Colombiers contre la politique anti-ouvrière du gouvernement

La Dépêche, 29 août 2016 :

«On a fait le job», lâche, sur le perron de la mairie de Colomiers (Haute-Garonne), un responsable syndical alors que les orateurs viennent de se succéder au micro.

La petite phrase exprime la satisfaction, car mobiliser un lundi 29 août, veille de la rentrée scolaire, n’est pas simple, mais elle se garde bien de tout triomphalisme.

Lire la suite

Les salariés de Meilleur Contact en grève après le CE extraordinaire

La Dépêche, 30 août 2016 :

A l’issue d’un CE extraordinaire et d’une réunion collective avec leur PDG, Nicolas Guyart, les salariés de Meilleur Contact 65, centre d’appels à Saint-Laurent-de-Neste, placé en redressement judiciaire, ont décidé de poursuivre leur grève jusqu’à 17 heures.

« Certains salariés partiront avec seulement 500 € d’indemnités de licenciement » déplore Emilie Fourtine, déléguée syndicale.  » « Nous percevrons l’indemnité légale et rien de plus » ajoute Sandrine Bergès, déléguée du personnel.

Lire la suite

Bayreuth : La lutte continue à l’usine BAT

Les travailleuses et travailleurs de l’usine BAT (Brittish American Tobacco) de Bayreuth (Haute-Franconie) continuent leur lutte. Ce 29 août, depuis 6 jours, un rassemblement permanent (avec des meetings, discussions et animations) est organisé devant les portes de l’usine pour dénoncer le projet de la direction d’arrêter la production et de licencier 950 ouvrières et ouvriers. Cette action devant l’usine a permis une fois encore la solidarité des habitants de la ville mais aussi de nombreuses délégations syndicales et d’entreprises venues de toute la Bavière et même au-delà. L’action durera jusqu’au 31 août et les salariés évoquent la possibilité d’une grève début septembre.

Bat0 Lire la suite