Appel à la grève dans les collèges à la rentrée

Le Parisien, 27 août 2016 :

Les banderoles vont ressortir en même temps que les cartables : un appel national à la grève dans les collèges est annoncé dès la première semaine de classe, le 8 septembre, à l’appel de plusieurs syndicats de professeurs, dont le premier d’entre eux, le Snes-FSU. Ils continuent à exiger un « moratoire » sur la réforme du collège, qui entre en vigueur en cette rentrée.

Alors que la dernière année scolaire a été émaillée de grèves et de manifestations à répétition contre le projet de la rue de Grenelle, « il n’est pas question de tirer un trait et d’appliquer comme si de rien n’était » le projet honni, a affirmé hier Frédérique Rollet, la porte-parole du Snes-FSU, lors d’une conférence de presse. Evoquant un « sentiment de gâchis » pour cette dernière rentrée du quinquennat de François Hollande, le Snes appelle les enseignants à « entrer en résistance pédagogique », dans les salles de classe, contre les enseignements interdisciplinaires et l’accompagnement personnalisé prévus dans la réforme.

Quand les politiciens fouillent dans les poubelles de l’extrême-droite

Article publié par l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Après les débats absurdes sur le burkini, on apprend que deux femmes ont été verbalisées pour avoir porté le hidjab sur une plage à Nice et à Cannes.

burki

On peut penser ce qu’on veut de tel ou tel habit, les autorités politiques n’ont pas à imposer d’interdiction vestimentaire sur la voie publique qui ne soient nécessaires pour des raisons de sécurité ou d’hygiène (par exemple, on peut justifier de l’obligation de porter un casque en moto), encore moins lorsqu’il s’agit d’une discrimination évidente contre une catégorie de la population en raison de son appartenance religieuse. Si le décret municipal de Nice indique que « l’accès aux plages et à la baignade sont interdits à toute personne n’ayant pas une tenue correcte, respectueuse des bonnes moeurs et de la laïcité, respectant les règles d’hygiène et de sécurité des baignades adaptées au domaine public maritime », il ne concerne dans les faits que des femmes de confession musulmane. Le port de la soutane et des uniformes de bonnes sœurs ne sont par exemple pas interdits dans les rues, les campagnes ni même sur les plages de Nice et de Cannes. A Cannes d’ailleurs, l’intervention policière contre une jeune femme parce qu’elle portait le voile, a libéré la parole raciste et des vacanciers ont crié « ici on est catholiques » à l’encontre de cette dame, ce qui, pour le moins, n’est pas respectueux de la laïcité !

Lire la suite

Les travailleurs d’Exacf Télécom prévoient une série de manifestations

Press Afrik, 26 août 2016 :

Nous sommes restés cinq (5) mois sans salaires à Excaf Telecom composé de la RDV, DTV, SOXNA FM, DUNYAA FM, LOVE FM avec plus de 400 employés. La direction fait le mort et refuse une quelconque communication avec les travailleurs. Il n’y a aucun dialogue depuis plusieurs mois. Une réunion avait été convoquée il y a deux (2) mois et à notre grande surprise elle a été reportée sans motif», informe Saidou Diallo, agent Cryptage par ailleurs Secrétaire général SYNPICS (Syndicat des Professionnels de l’Information et de la Communication du Sénégal) Excaf.

Membre du Directoire du Conseil pour l’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie (CORED), il souligne dans un communiqué parvenu à Pressafrik.com que «ce qui est paradoxal dans tout ça, c’est qu’au moment où les travailleurs sont sans salaires depuis cinq (5) mois, la direction fait des recrutements massifs». Et martèle Saidou Diallo : «Il faut dire que les travailleurs ont passé la Korité sans salaire et risquent de le faire pour la tabaski».

Lire la suite

Togo : nouveau débrayage à la Société nouvelle des phosphates

Jeune Afrique, 25 août 2016 :

Déjà en grève début août, les employés de la Société nouvelle des phosphates du Togo (SNPT) ont déclenché mercredi une nouvelle grève de 48 heures. Leurs revendications porte sur de meilleurs salaires et l’obtention de tenues vestimentaires et des chaussures de sécurité sur les lieux de travail.

Les employés de la Société nouvelle des phosphates du Togo (SNPT) ont déclenché mercredi une nouvelle grève de 48 heures, aucun accord n’ayant été trouvé à leurs revendications, a appris l’AFP jeudi 25 août.

Lire la suite

Saint-Hernin : La grève se poursuit chez Nicot-Gourmet

Le Télégramme, 25 août 2016 :

En grève depuis ce mercredi, les salariés de l’usine Nicot-Gourmet, entreprise de plats préparés, basée à Saint-Hernin près de Carhaix (29) ont décidé de poursuivre leur mouvement ce vendredi.

Les salariés de l’entreprise, placée en redressement judiciaire en avril, réclament des « réponses claires » de la part de la direction du groupe Nicot-Entreprises sur l’avenir du personnel. Le dossier doit être examiné par le tribunal de commerce de Brest, le 27 septembre prochain.

Postes Canada: le syndicat dépose un préavis de grève

La Presse Canadienne, 25 août 2016 :

Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) a annoncé, jeudi, avoir déposé un préavis de grève de 72 heures qui doit entrer en vigueur dimanche, à 23 h 59.

Le syndicat prévoit des moyens de pression province par province, mais il n’a pas encore déterminé laquelle sera la première à voir ses facteurs en grève.

Selon Sylvain Lapointe, négociateur en chef pour la région urbaine au STTP, la grève générale n’est pas une option pour le moment.

Lire la suite

Grève au Centre hospitalier universitaire de Yaoundé

News du Camer, 25 août 2016 :

Il revendique 4,6 milliards de francs CFA représentant les états de somme dus à la dette sociale, des meilleures conditions de travail ainsi que le paiement des arriérés de salaire.

Centre hospitalier universitaire de Yaoundé (CHUY), ce jeudi 25 août 2016, il est 14 heures. Sous ce soleil caniculaire, le tam-tam retentit. Des éclats de rire, des youyous se font entendre à au portail de l’établissement sanitaire. On dirait une fête, en d’autres termes, il prévaut une ambiance carnavalesque. Mais les messages inscrits sur une pancarte à l’entrée de l’hôpital renseignent aussitôt sur la véritable nature de l’évènement. « Grève au CHUY : nous sommes en grève pour exiger : le paiement à date fixe des salaires ; versement de trois mois d’arrières de salaire (juin-aout) ; le paiement d’arriérés de quote-part (mai-aout) ; les états individuels de la dette sociale ainsi que la date de paiement de la dite dette », Peut on lire sur un tract. « Ne touchez pas à nos primes statutaires et conventionnelles. No make erreur ! », indique un autre message.

Lire la suite