Beyrouth : « Nous voulons que la classe politique libanaise nous rende des comptes ! »

L’Orient le Jour, 29 août 2015 :

Répondant à l’appel à manifester lancé par le collectif de la société civile « Vous Puez! », des dizaines de milliers de Libanais, venus de tout le Liban, se trouvaient, samedi soir, sur la place des Martyrs, pour exprimer leur rancœur envers une classe politique jugée corrompue et incapable d’offrir les services de base. Parmi eux, Sélim, âgé d’une cinquantaine d’années. « Je suis là à titre individuel car je suis dégoûté. Nous voulons que la classe politique nous rende des comptes », dit ce Libanais travaillant dans la restauration.

Cette campagne de protestation est née avec la crise des déchets qui sévit au Liban depuis la fermeture programmée, le 17 juillet dernier, de la décharge de Naamé, au sud de Beyrouth. Depuis cette date, le gouvernement est incapable de trouver une solution à une crise pourtant annoncée, et les ordures s’amoncellent dans les rues de Beyrouth et d’autres villes du Liban. Cette crise a été le catalyseur d’un vaste mouvement de ras-le-bol, au sein de la population libanaise, qui, depuis plusieurs jours, dénonce aussi la corruption endémique, le dysfonctionnement de l’Etat et la paralysie des institutions politiques.

Lire la suite

Manifestation anti-gouvernementale à Kuala Lumpur

AFP, 29 août 2015 :

Des dizaines de milliers de Malaisiens se sont rassemblés samedi à Kuala Lumpur pour réclamer de grandes réformes et le départ du premier ministre Najib Razak soupçonné de corruption, bravant l’interdiction de la police.

Jusqu’à 80 000 manifestants, selon les médias locaux, ont convergé vers le centre de la capitale économique. Nombre d’entre eux portaient des t-shirts jaunes – interdits par le gouvernement – du mouvement proréformes malaisien, au premier jour d’une manifestation de 48 heures.

Lire la suite

Manifestation contre le racisme à Heidenau

Après le succès de la manifestation à Dresde et la levée de l’interdiction de manifester à Heidenau ce samedi, 400 antifascistes sont allées manifester contre le racisme à Heidenau, une semaine après les tentatives de pogrom. Il s’agissait non seulement de dénoncer une fois encore la xénophobie, mais de montrer que les réfugiés ne sont pas seuls face aux pogromistes.

heidenau298d

Arrivée devant le centre d’accueil pour réfugiés, la manifestation a été chaleureusement accueillie et applaudie, les résidents allant au devant des antifascistes pour les saluer. Avec la sono mettant de la musique arabe, antiracistes et réfugiés ont même dansé un moment dans une ambiance de fête populaire.

Lire la suite

Vidéo de la manifestation contre le racisme à Dresde

Vidéo de la manifestation contre le racisme et de soutien aux réfugiés ce samedi à Dresde (Saxe) qui a rassemblé 5000 personnes :

Mobilisation contre l’extrême-droite à Goslar

Ce samedi, le parti d’extrême-droite « Die Rechte » (La Droite) avait décidé de manifester à Goslar (ville de 42.000 habitants en Basse-Saxe) contre le maire Oliver Junk qui avait déclaré que sa ville peut et veut accueillir plus de réfugiés. Les néo-nazis était 70, et la contre-manifestation appelée par le « Goslarer Bündnis gegen Rechtsextremismus » (Alliance de Goslar contre l’extrême-droite) a mobilisé entre 800 et 1000 personnes. Ce n’est que sous escorte policière que les néo-nazis ont pu défiler et des antifascistes qui ont tenté de bloquer la marche des racistes ont été arrêtés.

Lire la suite

Rosenheim : la marche des racistes bloquée

Ce samedi 29 août, le parti d’extrême-droite « Die Rechte » (La droite) voulait marcher à travers les rues de Rosenheim (Bavière) pour crier ses slogans racistes et xénophobes contre les réfugiés. Selon le site d’information « Rosenheim 24 », les racistes étaient une cinquantaine à se rassembler devant la gare centrale. Vers 13 h, au Salingarten, 700 personnes ont manifesté contre le racisme et l’extrême-droite, tandis que 250 autres antifascistes se sont regroupés vers la gare, bien décidés à empêcher la marche des néo-fascistes.

A 13 h 30, les antifascistes bloquent la rue de la gare. Peu après 14 h, les antifascistes les plus combatifs, décidés à bloquer la marche de « Die Rechte », passent de 250 à 350. Alors qu’un orateur de Die Rechte commence un discours puant et odieux, parlant de « tourisme social » pour parler des réfugiés et revendiquant la fermeture des centres d’accueil et l’ouverture d’un « camp central de rétention », il est copieusement sifflé, hué, et les slogans « Nazis raus » (« nazis dehors ») reprennent de plus belle.

Lire la suite

Liban: immense manifestation contre la classe politique

AFP, 29 août 2015 :

Des dizaines de milliers de Libanais exprimaient samedi à Beyrouth leur rancoeur envers une classe politique jugée corrompue et incapable d’offrir les services de base, dans la plus grande manifestation jamais organisée par la société civile.

«Nous ne pouvons pas encore estimer le nombre de manifestants mais c’est sûrement plus que nous l’espérions», a déclaré à l’AFP un des organisateurs, Lucien Bourjeily. Un autre responsable Assaad Thebian avait auparavant tablé sur 50.000 personnes.

Dans une atmosphère détendue, la Place des Martyrs, lieu emblématique de la capitale depuis la guerre civile qui a déchiré le pays de 1975 à 1990, était noire de monde avec une foule de drapeaux rouge et vert du Liban.

Lire la suite