Archives de Catégorie: Roumanie

Quelques images du 8 mars 2016 à travers le monde

Quelques images de manifestations du 8 mars 2016, Journée Internationale des Femmes, pour la liberté et l’égalité à travers le monde.

Ahmedabad (Inde) :

8marchAhmedabad

Ankara (Turquie) :

Lire la suite

Europe Forteresse – la porte close pour les réfugié-es d’Afghanistan

Depuis hier soir, la Macédoine a fermé sa frontière aux réfugié-es d’Afghanistan, ne laissant passer que les syriens et irakiens. La Serbie, accusée par la Macédoine  d’avoir fait la même chose de son côté, rejette la faute sur la Slovénie et l’Autriche. En fait, il s’agit des accords communs entre l’Autriche et les pays des Balkans, soutenus par l’UE.
Depuis hier, plusieurs centaines de réfugié-es d’Afghanistan ont protesté à Idomenie (Grèce) et bloquent la frontière. La police est intervenue dans la journée.

image

Lire la suite

Manifestations contre la Forteresse Europe

Plusieurs dizaines de milliers de manifestants ont manifesté ce samedi 12 septembre à travers l’Europe contre la forteresse Europe, les violences aux frontières et pour l’accueil des réfugiés. Des manifestations ont également eu lieu en Amérique du Nord et en Australie contre les politiques xénophobes similaires à l’encontre des réfugiés.

Quelques photos de manifestations :

– Athènes (Grèce) :

People holding posters, including one showing drowned Syrian toddler Aylan Kurdi, march towards the EU offices in central Athens during a rally in support of migrants and refugees as part of the European Day of Action on September 12, 2015. Tens of thousands of Europeans rallied urging solidarity with the huge numbers of refugees entering the continent, as Hungary's populist premier said leaders were "in a dream world" about the dangers posed by the influx. AFP PHOTO / LOUISA GOULIAMAKI

– Barcelone (Espagne) :

WelBArcelon Lire la suite

Grève dans l’éducation en Roumanie

Internationale de l’Education :

Dix mille enseignant(e)s affilié(e)s à la Fédération des syndicats libres de l’enseignement (FSLE),l’un des affiliés nationaux de l’IE, ont défilé dans les rues de Bucarest le 6 novembre pour demander de meilleurs salaires et conditions de travail, ainsi que la fin de l’intervention politique dans l’éducation.

Au cours de la manifestation, les enseignant(e)s ont sifflé et agité des bannières, certain(e)s ont scandé « Solidarité », d’autres « Sans éducation un pays se meurt».

Lire la suite

L’austérité pourrait paupériser jusqu’à 25 millions d’Européens

Le Monde, 13 septembre 2013 :

L’Europe se serre la ceinture et cela va faire très mal aux plus démunis, dit l’ONG Oxfam qui a publié jeudi 12 septembre à Bruxelles un rapport dénonçant « le piège de l’austérité ».

La mécanique telle qu’elle est décrite est infernale. Pour éponger les déficits et les dettes que ceux-ci génèrent, les gouvernants ont taillé depuis 2009 dans leurs dépenses : les budgets des systèmes de protection sociale grec, letton, portugais et roumain ont été amputés de plus de 5 % en 2001 ; 1,1 million d’emplois de fonctionnaires ont été supprimés en Grande-Bretagne ; les salaires de la fonction publique ont reculé en Grande-Bretagne, au Portugal et en Espagne.

Lire la suite

Roumanie : Chantage chez Dacia

Yabiladi, 10 avril 2013 :

Dacia, le constructeur automobile filiale de Renault, n’en peut plus des grèves dans ses usines en Roumanie. Le mois dernier, du 20 au 21 mars, 5000 ouvriers, sur les 13 000, de l’usine de Mioveni ont fait grève durant une journée et demie. Ils réclamaient une augmentation de salaire de 25%.

Une grève dont le groupe se serait bien passée. Plus de 1500 voitures n’ont pas été fabriquées lors du débrayage. Soit des pertes pour Dacia qui se sont élevées à près de 20 millions d’euros. La direction de l’usine a répondu à ses employés qu’elle ne pouvait les augmenter de 25%, rappelant qu’elle les avait déjà augmentés de 9%, rapporte Reuters. Néanmoins, les syndicats ne lâchent pas l’affaire. Ils prévoient de nouvelles actions dès demain, jeudi 11 avril sur le site de Mioveni.

Lire la suite

Grève chez Dacia en Roumanie

Caradisiac, 20 mars 2013 :

Aujourd’hui, plus de 5000 salariés de l’usine Dacia de Mioveni ont subitement cessé le travail pour débuter une grève spontanée en réaction aux négociations salariales qui ont lieu actuellement et qui ne se déroulent pas conformément à leurs demandes.

La ligne d’assemblage de Mioveni en Roumanie laisse sortir plusieurs centaines de milliers de Dacia chaque année, la marque représente à elle seule 3% des exportations du pays puisque 90% de la production part à l’international. Les négociations sur un accord de convention collective et sur le niveau de rémunération sont en cours actuellement et visiblement, elles ne se déroulent pas comme le souhaitent les employés qui ont stoppé le travail aujourd’hui après avoir rejeté les termes de l’accord présenté ce jour et qui doit être signé à la fin du mois.

Lire la suite

Roumanie : Des néo-nazis revendiquent la stérilisation des femmes Rroms

Express.be, 18 janvier 2013 :

Plusieurs procureurs de Bucarest ont ouvert une enquête après qu’un groupe d’extrême-droite de Timisoara ait proposé sur son blog d’offrir 300 lei (70 euros) aux femmes rroms en mesure de démontrer, grâce à une attestation médicale, qu’elles se sont faites stériliser. Le parquet de Timisoara a lancé une enquête.

L’annonce est apparue la semaine dernière sur le blog NAT88, un groupuscule d’extrême-droite d’environ une trentaine de membres. Depuis lors, la question a été largement évoquée dans la presse roumaine. Le Courrier des Balkans rapporte cette annonce : « Nous offrons une récompense de 300 Lei, aux Tziganes de la région qui peuvent prouver qu’elles se sont volontairement faites stérilisées ».

Lire la suite

Baia Mare : 2.000 roms déplacés dans une ancienne usine chimique

Le Bucarest Herald, dans son édition du 6 juin, rapporte qu’à Baia Mare (Roumanie), le maire Catalin Chereches (PNL, Parti National-Libéral) a commencé à « nettoyer » la zone de Craica des 2.000 roms qui y habitent. Dans la nuit, les premières familles roms ont été expulsées de la zone, transportées par camions avec l’aide de la police et déplacées dans le bâtiment du laboratoire de l’ancienne usine chimique  Phoenix, aussi surnommée « l’usine de la mort », devenue Cuprom après 1990 et jusqu’à sa fermeture en 2006, et qui était une des usines les plus polluantes de Roumanie.

Protestation de Roms et de militant(e)s anti-racistes à Baia Mare le 6 juin

Dans le bâtiment, les Roms se sont rendus compte que rien n’y avait été mis en place pour pouvoir y vivre. Les murs avaient été repeints de blanc, mais on trouvait toujours dans les pièces des armoires avec des substances chimiques vieilles de 15 ou 25 ans.

L’ambiance sinistre de camp de la mort était renforcée par le reste de toute sorte d’anciens panneaux comme « danger de mort » ou « interdiction de mélanger les produits chimiques » sur les fenêtres et les portes. Dans de nombreuses pièces, il restait des produits chimiques.

Lire la suite

Un 1er mai aux couleurs du printemps et du réveil ouvrier dans les Balkans

Article publié dans « Communisme-Ouvrier » n°20, numéro spécial 1er Mai :

Des manifestations et des affrontements au mois de janvier en Roumanie qui sont allés jusqu’à renverser le pouvoir en place, des milliers de travailleurs protestant contre le gouvernement à Zagreb et à Split (Croatie) au mois de février, 15000 personnes dans les rues de Podgorica (Monténégro) contre l’austérité le 18 mars, plusieurs milliers de personnes devant les bureaux de gouvernement serbe à Belgrade (Serbie) malgré une forte répression policière le 17 avril, 120 000 personnes battant le pavé à Ljubljana (Slovénie) le 18 avril contre les nouvelles mesures d’austérité, la Grèce où une quantité innombrable de manifestations et d’actions sont constatées chaque jour depuis plusieurs mois…

Une grande victoire pour les mineurs bulgares cette année après une grève générale de deux semaines, les grèves dans l’éducation du mois de mars et celles annoncées pour les semaines à venir dans le reste de la fonction publique en Bosnie et Herzégovine, la grève générale des employés de l’éducation et ensuite de la santé et du social en Serbie alors que la Croatie et la Macédoine sont secouées par des ouvriers mécontents allant, pour certains, jusqu’à la grève de la faim, des services et des entreprises occupés par des travailleurs en Grèce…

Lire la suite