Archives de Catégorie: Togo

Togo : nouveau débrayage à la Société nouvelle des phosphates

Jeune Afrique, 25 août 2016 :

Déjà en grève début août, les employés de la Société nouvelle des phosphates du Togo (SNPT) ont déclenché mercredi une nouvelle grève de 48 heures. Leurs revendications porte sur de meilleurs salaires et l’obtention de tenues vestimentaires et des chaussures de sécurité sur les lieux de travail.

Les employés de la Société nouvelle des phosphates du Togo (SNPT) ont déclenché mercredi une nouvelle grève de 48 heures, aucun accord n’ayant été trouvé à leurs revendications, a appris l’AFP jeudi 25 août.

Lire la suite

Lutte à la société nouvelle des phosphates du Togo (SNPT)

Togo Site, 20 août 2016 :

La grève de 72 heures entamée par le personnel de la Société nouvelle des phosphates du Togo (SNPT) du 09 au et 11 août a pris fin hier. Les responsables syndicaux et les employés se sont retrouvés devant les locaux de la société. Une rencontre destinée à redéfinir de nouvelles stratégies afin de contraindre l’employeur à satisfaire leurs revendications. Les employés de la SNPT ont ainsi décidé de renouer avec la grève les 24 et 25 août prochains. Une nouvelle correspondance sera adressée à l’employeur à cet effet.

Mais évoquant la grève qui vient de se terminer, les responsables syndicaux ont informé leurs camarades de la correspondance que leur a adressée Michel Kézié, Directeur général de la SNPT, concernant les conditions dans lesquelles la grève a été organisée. « Nous constatons avec étonnement le non respect du service minimum, conformément au texte (Art 271 et suivant du Code de Travail) malgré les multiples demandes de l’employeur d’assurer la protection des installations et équipements. Par rapport à la loi, nous rappelons que votre responsabilité est engagée pour tous les dommages commis sur les installations. Par ailleurs, il nous a été signalé l’empêchement de certains travailleurs qui ont fait l’objet d’intimidations et de menaces de la part des responsables et autres grévistes devant les entrées de la société, alors même que ceux-ci se rendaient au travail. Il en est de même pour les travailleurs des sous-traitants à qui l’on a empêché par les mêmes méthodes et moyens, l’accès libre aux installations, en vertus des contrats qui les lient à la SNPT. Ces comportements et pratiques ne garantissent pas la sécurité et la pérennité des lourds investissements que l’entreprise réalise depuis quelques années », a écrit le DG.

Lire la suite

Le secteur du phosphate paralysé par une grève au Togo

VOA, 10 août 2016 :

Les employés de la Société nouvelle des phosphates du Togo (SNPT) ont déclenché une grève de 72 heures pour exiger une amélioration de leurs conditions de travail, paralysant un secteur économique vital pour le pays.

A l’appel du syndicat des mines du Togo, les ouvriers du site d’extraction de Hahatoé (environ 40 km au nord de Lomé) et de l’usine de traitement de Kpémé (40 km à l’est de Lomé) ont abandonné le travail. La SNPT emploie plus de 1.500 personnes.

Lire la suite

Togo : Préparation du 1er Mai à Lomé

Ici Lomé, 29 avril 2016 :

Dimanche 1er mai, les travailleurs du monde entier vont ranger de côté leurs matériels de travail pour rendre hommage à ceux qui ont versé leur sang pour la réduction des heures de travail à 8 heures par jour. Au Togo, l’événement sera marqué par le traditionnel défilé et la remise d’un cahier de doléances aux autorités.

Intervenant sur les ondes de la radio Zéphyr ce matin, Ephrem Mokli Tsikplonou, Secrétaire de la Coordination Générale des Cadres du Togo (CGCT) et membre de la Coordination des Centrales Syndicales du Togo (CCST) met l’accent sur la portée de cette journée.

Lire la suite

Grève à Wacem : Après 70 jours, les travailleurs décidés à aller jusqu’au bout !

Ici Lomé, 31 décembre 2015 :

Soixante-dix jours de grève, salaires impayés, employeur en voyage, 1148 travailleurs à la maison, blocage des négociations, voilà la situation qui prévaut à ce jour, au sein Wacem, Fortia et Paper Bags, des usines spécialisées dans l’exploitation du klinker, la production de ciment, et la fabrication des sachets, situées à Tabligbo (85km au nord-est de Lomé).

Cela fait plus de deux mois donc que ces travailleurs observent une grève pour l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail, lesquelles s’apparentent depuis une vingtaine d’années, à une forme d’esclavage, du néocolonialisme si l’on peut se permettre de le dire ainsi.

Lire la suite

Togo : Plus de deux mois de grève dans les cimenteries de Tabligbo

RFI, 28 décembre 2015 :

Les travailleurs de la société de production du ciment sont en grève depuis plus de deux mois. Les employés réclament une amélioration de leurs conditions de travail. Depuis le début de ce mouvement d’humeur, il n’y a aucune négociation, les travailleurs ont le sentiment d’être abandonnés.

A Tabligbo, à 85 km à l’est de la capitale togolaise, les trois usines, propriété du groupe indien Wacem, sont fermées à cause de la grève. Ces trois usines exploitent le clinker, un constituant du ciment artificiel, produisent ce ciment et le mettent en sachet pour la commercialisation. Après 19 ans d’exploitation, les employés sont déçus et déboussolés surtout après ces 65 jours de grève ; ils ont l’air d’être abandonnés.

Lire la suite

WACEM : Les employés en grève depuis hier

(icilome)
807290
Togo – La société West African Cement (WACEM) fait encore parler d’elle. Quelques jours après avoir expliqué la pénurie de ciment par un de ses broyeurs tombé en panne (selon la version officielle), ce sont ses ouvriers qui montent au créneau.

Lire la suite