Archives de Catégorie: Nouvelle Zélande

« Refugees welcome » en Nouvelle Zélande

Ce samedi 19 septembre un rassemblement était organisé Place Aotea à Auckland (Nouvelle Zélande) pour l’ouverture des frontières et l’accueil des réfugiés.

Lire la suite

Nouvelle Zélande : Victoire syndicale pour le 1er Mai

En Nouvelle-Zélande, le refus des « contrats 0 heures » est au coeur des revendications du 1er Mai. Ces contrats, en effet, permettent aux patrons d’utiliser les travailleurs comme bon leur semble, un nombre indéterminé d’heure chaque semaine, voir ne pas proposer d’heures du tout… et donc un salaire indéterminé pour l’ouvrier.

C’est juste après minuit, donc ce 1er Mai, que le syndicat Unite ! a arraché un accord mettant fin aux « contrats zéro heures » chez Mac Donald. Selon cet accord, le patron s’engage à assurer 80% du temps de travail et de la rémunération mensuels du travailleur. Selon le syndicat Unite !, c’est une première étape dans la lutte contre les « contrats 0 heures » et un point d’appui pour construire le rapport de force dans les autres chaînes de restauration rapide du pays.

Manifestations des travailleurs de la restauration rapide

Alors qu’aux Etats-Unis des manifestations étaient organisées pour un salaire minimum de 15$ de l’heure (voir les vidéos des Etats-Unis), dans d’autres pays, les travailleuses et travailleurs de Mac Donald et d’autres entreprises de restauration rapide en ont profité pour manifester pour leurs salaires et conditions de travail.

– Brésil (Sao Paulo) :

Lire la suite

Lutte mondiale des travailleurs de la restauration rapide

Ce 15 mai les travailleurs des fast-food se sont mobilisés dans 150 villes à travers les Etats-Unis pour réclamer un salaire minimum de 15 $ de l’heure et pour la liberté sydicale. Ils ont été rejoint par des grèves, des rassemblements et des manifestations de travailleurs de fast-food dans plus de 30 autres pays à travers le monde, tant les travailleurs, que ce soit dans la restauration comme ailleurs, ont un même intérêt et une même lutte à mener par delà les frontières.

Images et vidéos du mouvement aux Etats-Unis et ailleurs

– Etats-Unis :

Boston

Charlotte

Lire la suite

Mobilisation mondiale pour des salaires décents dans les fast-foods

Les Nouvelles, 9 mai 2014 :

Le mouvement des employés de fast-foods aux États-Unis devrait prendre une nouvelle ampleur le 15 mai, avec des actions de soutien dans de nombreux pays.

Ce devrait être le plus grand mouvement de grève jamais observé dans les fast-foods. Jeudi 15 mai, des actions sont prévues dans une trentaine de pays contre la précarité que subissent les salariés des grandes chaînes de restauration rapide. Il s’agit plus particulièrement de soutenir les salariés aux États-Unis qui réclament un salaire minimum de 15 dollars de l’heure – soit le double du salaire moyen actuel.

Lire la suite

Luttes pour les salaires dans la restauration rapide

Yahoo News, 7 mai 2014 :

Depuis plus de deux ans, le mouvement de colère contre les bas salaires dans l’industrie de la restauration rapide n’arrête pas de s’étendre partout aux États-Unis.

Voilà qu’il s’étend à travers le monde. Le 15 mai, des travailleurs de la restauration rapide prévoient une journée de grève dans 150 villes des États-Unis, accompagnée de protestations dans une trentaine de pays, selon des sources recueillies par le site de nouvelles et d’analyses américains Salon.

Lire la suite

Une femme sur 14 a déjà subie une agression sexuelle

1p-000_del6234283

Pour la première fois, une enquête internationale menée par la revue médicale britannique The Lancet, mesure l’étendue des agressions sexuelles dans le monde (hors conjoint ou partenaire habituel). 7% des femmes interrogées affirment avoir été attaquées par une personne étrangère. Dans certaines régions comme l’Afrique la violence est endémique. Mais les viols sont aussi très nombreux en Europe.

Aujourd’hui, les femmes sont encore largement victimes de violences sexuelles dans le monde. Selon une étude menée par la revue médicale anglaise The Lancet, une femme sur quatorze a déjà été confrontée à ce type de violence. L’étude a porté sur des agressions ayant été commises par une personne étrangère, autre que le conjoint ou le partenaire habituel. Les chercheurs ont étudié la situation dans 56 pays au total en se basant sur plus de 7 000 études, publiées entre 1998 et 2001. Au total, 7,4 % des femmes interrogées ont reconnu qu’elles avaient été agressées sexuellement par des personnes qui n’étaient ni leur conjoint, ni leur petit ami. « Les viols et les meurtres de jeunes femmes commis en Inde et en Afrique du Sud ont attiré l’attention internationale », explique l’étude en guise d’introduction. « Bien qu’il soit tentant de voir dans ces atrocités des événements isolés, les violences sexuelles doivent être considérées comme faisant partie d’une réalité plus globale, à savoir les agressions subies quotidiennement par les femmes. »  Lire la suite