Archives de Tag: licenciements

Belfort : Rassemblement de soutien aux ouvriers d’Alstom

L’Est Républicain, 13 septembre 2016 :

Une manifestation a rassemblé environ 400 personnes hier soir sur la place d’Armes de Belfort, face à l’hôtel de ville.

Initialement, elle avait été prévue en marge du conseil municipal extraordinaire consacré à la situation d’Alstom que la municipalité avait prévu d’organiser ce lundi. Mais le calendrier a été chamboulé en raison du départ du député-maire pour Paris où il a rencontré, hier soir à Bercy, Christophe Sirugue, secrétaire d’État à l’Industrie, avant de se rendre ce matin chez le PDG d’Alstom, Henri Poupart-Lafarge.

Lire la suite

Publicités

Belfort : Mobilisation contre les licenciements à Alstom !

L’annonce de la fin de la production à Alstom Belfort et la suppression de 400 emplois dans cette usine est une attaque contre toute la population laborieuse du Territoire de Belfort. Un emploi supprimé dans une usine c’est environ trois emplois supprimés dans les entreprises de sous-traitance et les emplois induits (commerces, services, etc.).

Manifestation à Belfort le 12 septembre, 19 h, devant la mairie de Belfort avec les travailleuses et travailleurs de l’usine Alstom. Et le 15 septembre, à 10 heures Maison du Peuple, dans le cadre de la journée de grève nationale contre la loi travail et la politique anti-ouvrière du gouvernement.

Lire la suite

Fermeture Caterpillar Gosselies : Le site de Grenoble fera grève jeudi en solidarité

Belga, 9 septembre 2016 :

Le site Caterpillar de Grenoble en France sera en grève le 15 septembre prochain en solidarité avec les travailleurs du site de Gosselies (Charleroi), a confirmé vendredi Cathy Verhaeghe, déléguée principale Setca. Le personnel de Gosselies manifestera lui dans le centre de Charleroi le 16 septembre.

Depuis l’annonce de la fermeture du site Caterpillar de Gosselies, les deux sites ont parfois été présentés comme concurrents. Vendredi dernier, le groupe annonçait en effet son intention de fermer Gosselies et de déplacer certaines de ses productions vers Grenoble. En cours de semaine, les syndicats carolos ont toutefois nuancé ces glissements en précisant que Grenoble allait aussi perdre certaines productions.

Alstom : la direction veut imposer la fin de la production à Belfort

Ce 7 septembre, la direction d’Alstom a annoncé sa volonté de cesser la production à Belfort pour la délocaliser vers Reichshoffen à plus de 200 kilomètres.

En tout ce sont directement 400 postes sur les 500 du site de Belfort qui sont menacés. La direction leur promet qu’ils pourront travailler sur le site alsacien ou sur les dix autres sites du groupe en France… mais ce sont des promesses en l’air ! Un ouvrier qui a sa vie à Belfort (la moyenne d’âge à l’usine Alstom est d’une cinquantaine d’années), qui parfois a construit ou a une compagne qui travaille dans le Territoire de Belfort ne pourra jamais faire plus de deux heures de route chaque jour pour aller au travail à Reichshoffen ! Et ajoutons que comme à chaque fermeture de site, ce sont aussi les ouvriers des entreprises de sous-traitance qui seront touchés par l’arrêt de la production à Belfort.

Lire la suite

Grève à SFR dans la Drôme

Le Dauphiné Libéré, 7 septembre 2016 :

Plusieurs magasins SFR étaient fermés dans la Drôme, dont ceux de Bourg-lès-Valence et de Valence 2.

Deux rideaux baissés après un appel national à la grève de la CGT et de la CFE-CGC de SFR. La direction du géant de la téléphonie mobile et des réseaux a récemment annoncé la suppression de 5 000 postes. Un plan de départs volontaires que dénonce Frédéric Retourney, secrétaire fédéral de la CGT : « Tout le monde va être concerné. Et cela va commencer par les boutiques. »

Lire la suite

Mouvement de grève chez SFR

Le Monde, 6 septembre 2016 :

Branle-bas de combat chez SFR. Mardi 6 septembre, une partie des salariés de l’opérateur télécom français ont prévu de faire grève. Des rassemblements ont été programmés devant le siège du groupe, en Seine-Saint-Denis, et dans des boutiques à Marseille, Lyon, Lens, Nantes, Rennes ou Nice. Motif de la protestation : l’annonce en juillet d’un plan de réduction des effectifs, qui prévoit en 2017 la suppression d’un tiers des effectifs du groupe, soit 5 000 des 15 000 postes de l’entreprise.

Sénégal Airlines : Les travailleurs de la défunte compagnie en grève de la faim

Sen 360, 4 septembre 2016 :

Les travailleurs de la défunte compagnie aérienne nationale Sénégal Airlines liquidée en avril dernier entament une grève de la faim à partir de ce dimanche pour réclamer le paiement de leurs droits, selon une note transmise à Lignedirecte samedi.

«Le personnel de Sénégal Airlines entame une grève de la faim à partir de dimanche 4 septembre 2016 au siège de la compagnie à l’aéroport Léopold Sédar Senghor», indique la note du Collège des délégués de la compagnie.

Lire la suite