Archives quotidiennes : 15/08/2012

Tunisie. Sit-in jeudi à Sidi Bouzid pour la libération de Kaïs Bouazizi.

Demain jeudi 16 août, les habitants de Sidi Bouzid vont observer un sit-in devant le poste de police en guise de soutien à Kaïs Bouazizi. Seul des 11 manifestants incarcérés à n’avoir pas été libéré.

Après la grève générale de mardi et la pression de tout bord, les autorités ont fini par libérer les jeunes ayant manifesté contre les coupures répétées à  Sidi Bouzid.

Sauf Kaïs Bouazizi.

Selon ses proches, le fait que Kais Bouazizi ne soit pas libéré est une honte pour le gouvernement. Car, ce jeune homme de 30 ans a longtemps milité sous Ben Ali et il était l’un des organisateurs de la Kasbah 1 et Kasbah 2. Il a aussi organisé la marche de Sidi Bouzid jusqu’à Tunis à pieds pour protester contre le gouvernement Caïd Essebsi.

Selon certaines sources, Bouazizi a été arrêté (plutôt kidnappé) par des agents cagoulés, alors qu’il était au café avec ses camarades. Il aurait été accusé «d’un délit qu’il n’a pas commis et le juge a dit à ses proches que c’est le parti Ennahdha qui a porté plainte contre lui. Et pour sa libération, il faut négocier avec les membres de ce parti afin qu’ils retirent leur plainte».

http://kapitalis.com/fokus/62-national/11332-tunisie-sit-in-jeudi-a-sidi-bouzid-pour-la-liberation-de-kais-bouazizi.html

Afrique du Sud. La police déployée dans une mine après des heurts meurtriers, des travailleurs tués.

Le Nouvel’Obs.Monde, 14/08/2012 :

La police était déployée en force mardi dans une mine de platine en Afrique du Sud, où des heurts ont fait dix morts depuis dimanche, mettant en lumière les violentes tensions entre syndicats qui s’opposent sur les revendications et les méthodes de lutte.

Les forces de l’ordre –lourdement armées– et des hélicoptères de la police ont été déployés en force sur le site de la mine de Marikana, près de Rustenburg (nord-ouest), gérée par le troisième producteur mondial de platine Lonmin. La chaîne d’information eNews a également rapporté qu’un camion militaire était entré mardi matin sur le carreau de la mine.

Depuis dimanche, les violences ont fait dix morts.

Le corps d’un homme fraîchement battu à mort a été découvert mardi dans une township proche de la mine, a rapporté la radio 702.

Lors d’un affrontement lundi entre mineurs et policiers qui tentaient de rétablir l’ordre, trois hommes ont été abattus par balles — selon la police qui a invoqué la légitime défense– et deux gardiens de la paix lynchés.

Lire la suite

Projets de transferts vers l’Allemagne, un nouveau coup porté aux salariés de PSA.

CGT, 14/08/2012 :

Après les informations données par un quotidien allemand selon lesquelles PSA préparerait le transfert de fabrication de deux modèles vers l’Allemagne (voir notre dépêche précédente), la CGT de PSA Rennes-La Janais a affirmé lundi 13 août que« l’arrêt de la 508 à Rennes serait un nouveau coup porté aux salariés de ce site, déjà impactés par un plan social prévoyant 1.400 licenciements économiques » sur 5.600.

« Rennes doit conserver la fabrication de la 508 et la direction doit dès à présent assurer une activité industrielle après la C5 », insiste la CGT. 
« Après le gel du projet X8 qui devait remplacer la C5 à Rennes La Janais, les annonces de la presse allemande font l’effet d’une douche froide, en confirmant que la direction de PSA ne veut pas non plus produire en France une partie des moyens et gros modèles (segments C et D) et qu’elle préfère pouvoir y associer l’image de marque « made in Germany » », poursuit la CGT.

Rennes. Les syndicats de PSA refusent le départ de la 508.

Drame survenu à la CAF des Yvelines Réaction de la CGT et de sa fédération des organismes sociaux.

Communiqué commun CGT et Fédération des Organismes sociaux, 14 août 2012 :

La CGT tient à exprimer son émotion face au drame qui s’est déroulé à la CAF de Mantes la Jolie, drame qui a conduit un allocataire, privé de RSA, à la mort. Elle dénonce une politique qui consiste à estimer que les allocataires sont des fraudeurs, à complexifier les démarches et les traitements des dossiers.

Depuis longtemps la CGT se bat contre les réductions d’effectifs dans la branche famille (1167 postes supprimés de 2010 à 2012). L’insuffisance de moyens en personnel est à l’origine des retards et des erreurs dans le paiement des prestations. La situation de sous effectif permanent et de réduction budgétaire, imposée par la Caisse nationale et l’état, amène les CAF à sacrifier l’accueil et le suivi des allocataires les plus en difficultés. Cette politique est source de souffrance pour les allocataires mal traités et pour les personnels des CAF qui ont une autre vision de leurs missions. Régulièrement les administrateurs CGT de la CNAF votent contre les budgets de restriction qui aboutissent à des dysfonctionnements graves du service public et à une chasse aux pauvres.

Lire la suite

34e jour de grève à Leader Meuble de Taboukert.

La Dépêche de Kabylie, 14/08/2012 :

TIZI-OUZOU LES TRAVAILLEURS ONT OBSERVÉ HIER UN RASSEMBLEMENT DEVANT LA WILAYA.

Les travailleurs de Leader Meuble de Taboukert, dans la commune de Tizi Rached, ont marqué hier leur 34ème jour de grève par un sit-in de protestation qu’ils ont observé devant le siège de la wilaya. 

Plus de 200 d’employés se sont agglutinés, vers 9 heures du matin, devant l’entrée principale du siège de la wilaya. Une action décidée par le collectif des travailleurs, en grève depuis le 10 juillet afin de réclamer, une fois de plus, la satisfaction des points inscrits dans leur plate-forme de revendications.

La revendication principale demeure, selon les travailleurs, le départ du secrétaire général du syndicat UGTA de leur usine.

« Nous avons déclenché une grève illimitée depuis 34 jours, et notre principale revendication demeure la même, à savoir le départ immédiat et sans conditions du SG de la section syndicale », déclare un membre du collectif des grévistes. Une revendication réitérée dans un procès verbal remis hier à la presse où les travailleurs exigent « l’application de la loi 90/11, notamment l’article 97 pour la destitution du président du comité de participation et du secrétaire général du syndicat UGTA, en l’occurrence M.Lemmouchi en sa qualité de directeur technique et de production ».

Lire la suite

Sit-in à Naftogaz.

El Watan.com, 15/08/2012 :

Plus de 84 employés, travaillant pour la plupart d’entre eux depuis plusieurs décennies à Naftogaz, assiègent l’entrée principale de l’unité de formation du secteur des hydrocarbures à Hassi Messaoud depuis deux semaines.

Une première en son genre. Ces travailleurs demandent l’application de la décision du PDG de Sonatrach n°294/DG, datée du 10 juillet 2012, stipulant la dissolution de l’assemblée générale extraordinaire de la société Naftogaz SPA et le transfert du personnel permanent ainsi que les activités de cette société à la direction centrale IAP-CU. Selon les grévistes, cette décision n’a pas été respectée et, au lieu d’assurer comme il a été stipulé le transfert des dossiers professionnels ainsi que l’activité qu’ils assument depuis des décennies vers l’IPA de Boumerdès, ils sont forcés à un transfert vers d’autres unités de Sonatrach, dans des activités qui sont tout autre que celles de la formation professionnelle. Selon les travailleurs, des mesures draconiennes leur sont imposées en plus du harcèlement moral auquel le liquidateur et le directeur des ressources humaines aiment à s’adonner. Ils certifient que des propos injurieux sont proférés à leur encontre depuis qu’ils opposent une résistance à l’ordre établi promettant qu’«ils vont fermer les portes de cet institut et feront remplacer les 84 brebis galeuses de grévistes par de nouvelles recrues».

Lire la suite

Sid Bouzid : Remise en liberté provisoire de tous les manifestants arrêtés

Tunisie Numérique, 15 août 2012 :

Tous les protestataires arrêtés en marge des récentes manifestants dans la région de Sidi Bouzid ont été remis en liberté, mardi 14 août, a rapporté radio shems fm. Un premier groupe de 10 manifestants a été relâché par le tribunal de première instance de Sidi Bouzid devant lequel les protestations se sont déroulées pendant près de 9 heures.

Alors que ce groupe avait été interpellé en marge de protestations contre les coupures d’eau et d’électricité en juillet dernier, un second groupe arrêté le 9 août lors de manifestations dénonçant les agissements du gouvernement et des autorités régionales a été libéré dans la soirée de mardi.

La grève générale à laquelle avait appelé l’Union régionale du travail (UGTT) dans le gouvernorat de Sidi Bouzid pour le mardi 14 août a connu un succès retentissant selon les observateurs, qui ont noté la participation des travailleurs à la grève dans toutes les délégations.