Le communisme-ouvrier

Il est facile de constater que le monde capitaliste est un monde à l’envers. Les relations entre les marchandises forment la base des relations entre les personnes. Le travail quotidien de millions de personnes pour construire le monde se manifeste sous la forme de la domination croissante du capital sur leurs vies. Le moteur de l’activité économique n’est pas la satisfaction des besoins des gens, mais la profitabilité du capital. Les progrès scientifiques et techniques, qui sont la clef du bien-être humain, transforment ce système en chômage massif et en pauvreté pour des centaines de millions de travailleurs. Dans une monde qui a été construit par la coopération et l’action collective, c’est la compétition qui règne. La liberté économique de chaque individu n’est qu’un masque qui cache mal l’inévitable obligation de revenir chaque jour sur le marché du travail. La liberté politique est une couverture pour l’absence de droits, un moyen pour légitimer le pouvoir politique de l’état de la classe capitaliste. La loi n’est rien d’autre que la volonté et l’intérêt de la classe dominante transformés en une règle qui nous enchevêtre. De l’amour et de la compassion au droit et à la justice, jusqu’à la science et à la vérité, il n’y aucun concept dans le monde capitaliste qui ne porte la marque de cette inversion.

Ce monde inversé doit être remis à l’endroit. C’est la tâche du communisme-ouvrier, c’est le but de la révolution communiste.

Mansoor Hekmat, « Un monde meilleur. Programme du Parti Communiste-Ouvrier Iran »

Le communisme-ouvrier s’est construit d’abord en Iran, dans la lutte contre le Shah puis face à la contre-révolution du régime islamique, puis en Irak. Dans ces deux pays, des Partis Communistes-Ouvriers ont été mis en place où ils sont une des composantes majeures du marxisme révolutionnaire.

En août 2010, un groupe de communistes vivant en Europe francophone ont décidé de se regrouper sur la base des principes du communisme-ouvrier et ont créé l’Initiative Communiste-Ouvrière.

Déclaration finale de la création d’Initiative Communiste-Ouvrière :

L’Initiative communiste-ouvrière regroupe des camarades vivant en Europe, inspirés par les idées et la pratique du communisme-ouvrier. Nous avons adopté la déclaration suivante, comme résumé de nos principes essentiels :

« Le communisme-ouvrier, c’est le mouvement de la classe ouvrière contre l’exploitation capitaliste et pour la libération de l’humanité de toute forme d’oppression. C’est une société sans classes, c’est l’abolition du salariat, la propriété commune des moyens de production, l’égalité et la liberté. C’est une société qui applique réellement le principe « de chacun selon ses capacités, à chacun selon ses besoins ». Le communisme, ce n’est ni l’indépendance nationale, ni l’étatisation de l’économie, ni la nostalgie de l’URSS, de la Chine ou de toute autre dictature soi-disant socialiste, ni le soutien à n’importe quel réactionnaire sous prétexte qu’il est anti-impérialiste. Dans les luttes sociales, contre l’exploitation capitaliste, contre le sexisme, contre le racisme, contre le nationalisme, contre l’intégrisme, contre le totalitarisme, contre toute forme d’oppression et les discriminations, les communistes sont là, pour préparer la révolution et le véritable changement social. »

Le programme d’ICO est, à titre provisoire, « Un monde meilleur », programme du Parti communiste-ouvrier d’Iran rédigé par Mansoor Hekmat. L’une des tâches sera d’adapter ce programme aux réalités européennes.

Ouverte à toutes celles et ceux qui s’y reconnaissent, elle vise à se transformer, dès que possible, en organisation, puis en parti politique à l’échelle européenne luttant pour la prise du pouvoir de la classe ouvrière . Nous ne plaçons pas cette perspective dans un avenir lointain, mais comme un objectif concret, immédiat et atteignable, qui doit mobiliser l’énergie des militant-e-s.

ICO fonctionne sous la forme de cellules, qui se réunissent de manière régulière, déterminent leur secteur d’action géographique, professionnel ou thématique et organisent leur travail militant, en coordination avec l’organisation. Les membres d’ICO sont actifs dans les associations, les syndicats, les comités de mobilisation, dans une perspective communiste et révolutionnaire, et sans illusion sur les directions syndicales.

Pour l’instant, l’Initiative communiste-ouvrière diffuse ses idées par son bulletin, Communisme-ouvrier, et par son site Internet, communisme-ouvrier.info ; par l’édition de brochures et de livres…

Le bulletin Communisme-ouvrier est publié sous la responsabilité d’un comité éditorial. En attendant un premier congrès, ce comité fait également office de direction politique. C’est un bulletin d’agitation, qui publie des analyses et informations sur les luttes sociales, et l’activité des communistes-ouvriers et expose leurs conceptions sur les questions d’actualité. Sa parution est mensuelle, adaptable en fonction de l’actualité sociale et militante.

Les camarades des partis communistes-ouvriers d’Iran et d’Irak peuvent adhérer librement à l’Initiative communiste-ouvrière et militer simultanément dans les deux organisations. Cette possibilité peut, après discussion, être étendue à d’autres organisations politiques dont les idées et les pratiques sont compatibles avec celle d’ICO.

Pour en savoir plus sur nos positions, voir :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s