Archives de Catégorie: Djibouti

19e jour Fin de la grève Un nouveau jour commence contre l’impunité des soldats violeurs

#stopvioldjibouti

Communiqué de Femmes solidaires et du Comité des Femmes Djiboutiennes contre les Viols et l’Impunité (COFEDVI).

19e jour Fin de la grève. Un nouveau jour commence contre l’impunité des soldats violeurs. Lire la suite

Publicités

Des Djiboutiennes en grève de la faim « contre le viol et l’impunité »

France 24, 7 avril 2016

#stopvioldjibouti #femmessolidaires

Neuf Djiboutiennes veulent profiter de la présidentielle, qui se tient le 8 mars dans leur pays, pour se faire entendre. Elles mènent une grève de la faim en région parisienne pour dénoncer les viols perpétrés par des militaires à Djibouti. Lire la suite

Pour dénoncer les viols à Djibouti, 10 femmes se mettent en grève de la faim

MarieClaire

femme djibouti greve de la faim

Dix réfugiées politiques djiboutiennes ont arrêté de se nourrir depuis le 15 mars dernier. Le but ? Alerter le grand public sur le fléau du viol, utilisé par l’armée comme « moyen de réprimer l’opposition au gouvernement ».

Lire la suite

Arrestation et incarcération d’un dirigeant syndical à Djibouti

Communiqué du SEP (Syndicat des Enseignants Djiboutiens du Primaire) publié par Labourstart suite à l’arrestation de Omar Ali Ewado, Président de la Ligue Djiboutienne des Droits de l’Homme (LDDH) et Secrétaire général adjoint du SEP.

M. Omar Ali Ewado, Président de la Ligue Djiboutienne des Droits de l’Homme (LDDH) et Secrétaire général adjoint du SEP, a été arrêté et incarcéré Mardi 29 décembre 2015 pour avoir publié des photos dans le cadre de ses activités de défenseur des droits et libertés humains.

Cette arrestation et incarcération de notre collègue est inadmissible et intolérable dans notre pays. Monsieur Omar Ali Ewado n’est ni un criminel ni un terroriste et ne doit pas être traité comme tel pour avoir seulement exercé ses responsabilités de citoyen et de militant des droits humains.

Lire la suite

Arrestations de syndicalistes pour le 1er Mai à Djibouti

Communiqué de l’Union Djiboutienne du Travail, 1er Mai 2014 :

Les travailleurs djiboutiens célèbrent le 1er Mai 2014 sous la répression policière violente.

Le bâtiment qui fait le siège officiel de deux centrales syndicales de Djibouti, l’UDT et l’UGDT, a été confisqué depuis longtemps par l’état. C’est des faux syndicats crées par le régime djiboutien qui occupent les lieux et jouent la clarinette sur des morceaux d’hypocrisies préparés dans les locaux du service des renseignements djiboutiens.

Lire la suite

Djibouti : Victoire des travailleurs de la base militaire américaine

Afriquinfos, 8 août 2013 :

Les travailleurs djiboutiens de la base militaire américaine, Lemonier, ont repris le travail mercredi après plus de deux mois de grève général suite à la décision du nouvel acquéreur du contrat de gestion de l’ infrastructure militaire de ce camp de licencier la moitié des employés et de réduire de 50% les salaires.

Cette société international dénommée KBR qui exécute également des services de soutien des opérations de base dans ce camp militaire américain a été finalement contrainte d’abandonner son projet et d’accepter qu’aucune baisse salariale ni réduction du personnel ne soit plus prévue.

Lire la suite

130 millions de femmes sont excisées chaque année dans le monde

APA, 1 janvier 2012 :

Un tel tableau, a indiqué le Président de l’Association Prévenir et de la Ligue sénégalaise contre le tabac, explique pourquoi l’excision crée plus de mutilations que le sida n’occasionne de contaminations.

‘ »À titre comparatif, souligne-t-il, la contamination par le sida, c’est 2 millions 500 tous les ans et les décès par sida 2 millions 100 000, là où les excisions sont à la base de trois millions de mutilations « 

« Même l’Europe n’échappe pas aux mutilations. Actuellement, il y a 220 000 mutilés ou menacés. En France, y en a 53 000. Il y a des populations guinéennes, maliennes qui pratiquent ces mutilations génitales féminines », a expliqué Dr Kassé.

Lire la suite