Archives quotidiennes : 29/08/2012

Canada : Menace de grève dans l’hôtellerie

Métro, 29 août 2012 :

Les employés de 35 hôtels entendent déclencher une grève de 24 heures le 9 septembre si des ententes satisfaisantes ne sont pas conclues avec leurs employeurs.

Les salariés affiliés à la CSN sont en négociations depuis plusieurs mois, mais ils dénoncent la ligne dure employée par leurs patrons. Les syndicats de la CSN disposent d’un mandat de 48 heures de grève qu’ils peuvent exercer à un moment jugé opportun.

Lire la suite

Lufthansa préfère une grève dure à une hausse des salaires des navigants.

La tribune, 28/08/2012 :

Après l’échec des négociations sur des hausses de salaires, le syndicat du personnel navigant Ufo prépare une grève illimitée. La direction qui planche sur un nouveau plan d’économies n’a pas cédé.

Il y aura donc grève chez Lufthansa. Après l’échec des négociations salariales avec la direction, le syndicat du personnel navigant Ufo l’a annoncé ce mardi sans donner de dates. Des débrayages temporaires sont prévus à court terme, et « une grève illimitée est en préparation », a déclaré Dirk Vogelsang, le responsable syndical des négociations.

Demande d’une hausse des salaires de 5%
La direction, qui a lancé un vaste de plan d’économies pour conserver son leadership européen, n’a pas cédé aux revendications du syndicat qui demandait une amélioration générale des conditions de travail des quelque 18.000 hôtesses et stewards de la compagnie allemande, notamment une hausse des salaires de 5% sur 15 mois et rétroactive à partir du 1er janvier de cette année, après trois ans de stagnation. Ufo s’oppose aussi au recours du personnel de cabine intérimaire dans ses appareils comme la compagnie a commencé à le faire depuis juin à partir de Berlin.

Lire la suite

Dijon : préavis de grève sur l’inauguration du tram.

France3.fr, 28/08/2012 :

La CGT a déposé un préavis de grève pour le samedi 1er septembre 2012. Le syndicat entend ainsi protester contre les conditions de travail des conducteurs de l’entreprise Kéolis.

Comme à Angers, Reims ou Toulouse, la mise en service du tramway se déroule dans un climat social tendu.

« Nos revendications portent essentiellement sur les prises et les fins de service. Nous prenons une heure plus tôt et nous finissons une heure plus tard pour certaines lignes », explique Fréderic Pissot, délégué syndical CGT.

« Comment expliquer que la direction annonce des choses possibles alors qu’il y a 3 mois cela relevait de l’impossible ? Comment expliquer qu’en moins de 48 h la direction trouve des solutions à certains problèmes ? Alors que pendant plus de trois ans de travaux, de dégradations de conditions de travail, de déviations, de retards, de mécontentements de plus en plus virulents de la part des usagers, la direction a refusé de négocier avec les syndicats pour améliorer notre quotidien. Et là, d’un coup de baguette magique, la direction nous sort de son chapeau des mesurettes ! Et cela juste pour la “fête du Tram” », déclare la CGT. Selon le syndicat, il s’agit de promesses de circonstance.

A noter que le syndicat FO a décidé de se retirer de l’intersyndicale et ne signera pas ce préavis de grève. Par ailleurs, la CFDT qui en avait déposé un de son côté l’a levé.

Lire la suite

Intervention policière à l’Université de Montréal

Controappuntoblog, 29 août 2012 :

La direction de l’Université de Montréal a beau avoir annoncé la levée de la plupart des cours dispensés à ses huit écoles encore touchées par la grève étudiante, l’après-midi a donné lieu à l’affrontement le plus musclé entre policiers et étudiants à survenir depuis lundi matin.

En début d’après-midi, des policiers sont entrés à la demande de la direction de l’école dans le pavillon Jean-Brillant afin de poursuivre la vague d’arrestations entamée en avant-midi. 11 personnes avaient été arrêtées pour voies de fait contre des agents de sécurité et des policiers, dont cinq relâchées sans accusation.

Arrivés sur place vers 13h, les policiers du poste de quartier se sont retrouvés, selon le commandant Ian Lafrenière du SPVM, en présence d’une centaine d’étudiants. Quand ils ont procédé aux arrestations de quatre hommes et une femme qui faisait d’ailleurs partie des cinq relâchés ce matin, les esprits se seraient échauffés.

Lire la suite

Carrefour condamné à payer ses salariés.

Ouest-France, 29/08/2012 :

La cour d’appel de Rennes vient de confirmer sur l’action publique, le jugement du 2 septembre 2011 prononcé par le tribunal de police de Quimper quant à la culpabilité pour non-respect du Smic à l’égard des 211 salariés de Quimper. 211 amendes de 1 500 € ont été prononcées à l’encontre de la SAS Carrefour et 211 amendes de 50 € à l’encontre de Guy Le Goec, le directeur. Soit un montant total de 316 500 € et 10 500 €.

 

Par jugement contradictoire, en septembre 2011, le groupe Carrefour et le directeur de l’hypermarché de Quimper avaient été condamnés à 400 000 € d’amende et 15 000 € de dommages et intérêts par le tribunal de police de Quimper dans le cadre d’un bras de fer qui l’opposait à ses salariés sur le calcul du Smic. « Je suis satisfaite même si Carrefour sort gagnant vu le nombre de salariés lésés qui n’ont pas fait valoir leurs droits », estime Me Le Guillou-Rodriguez, avocate des salariés.

La CFDT gagnante.

De plus, la cour d’appel de Rennes a condamné la SAS Carrefour à payer à plusieurs salariés la somme de 100 € chacun et la somme de 1 500 € chacune à l’Union départementale CFDT du Finistère et la CFDT commerce et services du pays de Cournaille. « C’est un véritable soulagement dans ce difficile combat qui dure depuis 2008. Enfin, Carrefour doit reconnaître qu’il a tort. Maintenant, les prochaines échéances, ce sont les Prud’hommes où vingt-deux de ses salariés exigent le versement de cinq années d’arriérés pour non-respect du Smic », explique Patrick Mayeur, délégué syndical CFDT de Carrefour Quimper.

Cependant, la cour d’appel a infirmé, sur l’action publique et civile, la condamnation de l’hypermarché et du directeur à payer des amendes pour une cinquantaine d’autres salariés.

Rassemblement contre les licenciements chez Camponovo le 31 août

La librairie CAMPONOVO fermera-t-elle le 1er septembre ?

MOBILISONS NOUS Cela nous concerne tous ! 39 emplois sont menacés !

RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN devant la librairie (Place du 8 septembre à Besançon)

le VENDREDI 31 AOUT à partir de 18H30

Algérie : Les communaux en grève à partir du 4 septembre

Liberté, 29 août 2012 :

Les revendications sociales reprennent leurs droits au-delà du respect des libertés syndicales.

Les membres de la Fédération nationale du secteur des communes (FNSC), affiliée au Snapap, reprennent la contestation en observant huit jours de grève à partir du 4 septembre, ainsi qu’un rassemblement devant le siège des wilayas. C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public, hier, par la fédération. Les protestataires précisent que ce mouvement est motivé par la situation qui prévaut dans le secteur des communes.

Cette décision intervient suite à une réunion tenue, le 25 août dernier, à la Maison des syndicats, et ce, après le gel de la grève cyclique du 15 juin dernier. Selon le document, les membres de la fédération s’élèvent contre les atteintes aux libertés syndicales, la dégradation du pouvoir d’achat, la précarité de l’emploi qui s’installe de plus en plus dans les communes par le recours abusif aux recrutements précaires dans le cadre du pré-emploi et de l’emploi de jeunes. Les protestataires haussent le ton devant la non-satisfaction de leur plate-forme de revendications, la fermeture des portes du dialogue, ainsi que le recours aux intimidations et à la justice pour casser tout mouvement de grève.

Lire la suite