Archives de Catégorie: Zimbabwe

Manifestations durement réprimées au Zimbabwe

Euronews, 18 août 2016 :

La police de Robert Mugabe intensifie encore la répression. Jeudi, lors d’une manifestation un hommes a été lourdement battu par la police du régime alors qu’il offrait des fleurs aux forces de maintien de l’ordre.

Cet incident arrive au lendemain d’une manifestation durement réprimée. Les Zimbabwéens s’inquiète du plan du gouvernement de remettre en place la monnaie locale, le dollar zimbabwéen. Le mouvement demande aussi le départ de Robert Mugabe qui dirige le pays d’une main de fer depuis 36 ans.

Publicités

Zimbabwe : nouvelles manifestations contre la politique économique de Mugabe

RFI, 8 août 2016 :

Depuis quelques mois les manifestations anti-Mugabe se multiplient contre le président du Zimbabwe. Fait inédit : une grève générale a paralysé les écoles et les transports le 6 juillet. Les manifestations sont violemment réprimées par les services du chef d’Etat, au pouvoir depuis 36 ans.

Ces manifestations sont le résultat d’une situation économique alarmante au Zimbabwe. Mercredi 3 août, les manifestants étaient mobilisés contre le projet d’instauration de « billets d’obligation » à parité avec le dollar pour remplacer le dollar zimbabwéen qui n’est plus utilisé depuis 2009. Les protestataires ont été dispersés à coup de matraques et de gaz lacrymogène. Certains opposants ont même été arrêtés par la police.

Lire la suite

Manifestation de femmes contre Mugabe

BBC Afrique, 16 juillet 2016 :

Plusieurs centaines de femmes ont pris part à cette manifestation contre le président Robert Mugabe.

C’était à Bulawayo dans le sud du Zimbabwe.

Leur manifestation visait à dénoncer le manque de nourriture et les graves difficultés économiques auxquelles elles sont confrontées.

Lire la suite

Grève générale au Zimbabwe

Le Monde, 6 juillet 2016 :

Le Zimbabwe tournait au ralenti, mercredi 6 juillet, après un appel à la grève générale lancé par la société civile, un signe supplémentaire du climat de défiance qui règne dans le pays envers le président Mugabe. Cette grève fait suite à plusieurs jours de manifestations, notamment des fonctionnaires, qui n’ont pas reçu leur salaire du mois de juin, faute de liquidités. Seuls les membres des forces de sécurité ont été payés, les autres fonctionnaires n’ont reçu qu’une avance de 100 dollars (90 euros).

Au moins 80 % du budget de l’Etat zimbabwéen est dépensé dans le salaire des fonctionnaires, selon le gouvernement, alors que 90 % de la population n’a pas d’emploi formel.

Lire la suite

Zimbabwe : les enseignants entament une grève en raison du retard dans le paiement de leur salaire

Xinhua, 6 juillet 2016 :

Les enseignants des écoles du Zimbabwe ont commencé leur grève mardi pour forcer le gouvernement de leur verser les salaires de juin.

Le président du Conseil Apex Richard Gundani a déclaré à Xinhua que les enseignants avaient répondu à l’appel de boycotter le travail.

Lire la suite

Zimbabwe: répression policière brutale d’une manifestation de chauffeurs de bus

Mali Actu, 4 juillet 2016 :

La police a réprimé à coups de matraque et de gaz lacrymogènes une manifestation de chauffeurs de transports publics qui protestaient lundi à Harare contre la corruption policière, un nouveau signe du mécontentement croissant de la population, a constaté un correspondant de l’AFP.

Les manifestants ont bloqué des routes et mis le feu à des pneus dans l’est de la capitale zimbabwéenne, avant d’être dispersés par la police avec des gaz lacrymogènes et des canons à eau.

Lire la suite

Zimbabwe : Les agents de la fonction publique en grève

Ce 1er juillet, les agents de la fonction du Zimbabwe se sont mis en grève illimitée après que le gouvernement ait annoncé ne pas pouvoir verser les salaires du mois de juin.

Vendredi, les agents de la fonction publique n’avaient reçu qu’une avance de 100 dollars, le gouvernement indiquant qu’ils devraient attendre la fin du mois pour avoir l’intégralité de leurs salaires. 14 structures syndicales de la fonction publique, dont celles de la santé et de l’éducation, ont alors décidé une grève illimitée jusqu’au paiement des salaires.