Archives de Tag: 1 Mai

Marseille : relaxe et nullité pour les interpellés du 1er mai

La Marseillaise, 17 juin 2016 :

Passage au tribunal ce vendredi pour trois des quatre interpellés de la manifestation du 1er mai dernier à Marseille. Tous sont ressortis libres du TGI.

A l’image de Jean-François, arrêté en possession de cailloux dans son sac-à-dos de rando, en marge de la manifestation du 1er mai à Marseille, et relaxé par le tribunal de grande Instance de Marseille la semaine passé, Pierre, Lucas et un troisième hommes, qui a préféré garder l’anonymat, sont à leur tour ressortis libres du tribunal, ce vendredi après-midi.

Lire la suite

Cinquième série de photos du 1er Mai 2016 à travers le monde

Cinquième série de photos du 1er Mai 2016, journée internationale de lutte des travailleuses et des travailleurs, à travers le monde (voir ici pour la première série , ici pour la seconde ,à cette adresse pour la troisième et ici pour la quatrième). Sur tous les continents, nous ne formons qu’une seule classe ouvrière. Prolétaires de tous les pays, unissons-nous !

Ankara (Turquie) :

1m16eAnkara

Berlin (Allemagne) :

Thousands of activists took part anti-capitalism march in Berlin-Kreuzberg during the International Labor Day.

Lire la suite

Seule face à 300 néonazis, elle lève le poing et devient une héroïne

Madame Figaro, 4 mai 2016 :

Une suédoise n’a pas hésité à affirmer son opposition face à 300 néonazis lors d’une manifestation à Borlänge en Suède. Son geste a été salué par les Internautes du monde entier.

« Je n’ai pas peur d’eux » a affirmé Tess Asplund, aux médias locaux. En levant le poing face à un rassemblement de 300 néonazis, la femme de 42 ans a affiché un courage exemplaire. Alors que le mouvement autoproclamé Nordiska motståndsrörelsen (le Mouvement Nordique de Résistance), à l’extrême droite de l’échiquier politique, manifestait à Borlänge, une ville du centre de la Suède, Tess Asplund s’est opposée au racisme en un geste symbolique.

Lire la suite

1er Mai à Bordeaux : Un étudiant interpellé

Rue 89 Bordeaux, 1er Mai 2016 :

Ce mardi, la coordination lycéenne de Bordeaux appelle au rassemblement place de la Victoire à 12h30. Si la loi Travail est toujours en ligne de mire, l’arrestation de l’un des leurs lors de la manifestation du 1er mai accroit leur courroux.

Après la marche pour la journée internationale des travailleurs qui a réuni 4000 personnes, Camille Hostin a été interpellé par la police. L’étudiant de 19 ans et manifestant assidu contre la loi El Khomri est poursuivi pour « violences aggravées sur une personne dépositaire de l’autorité publique ».

Lire la suite

1er Mai 2016 à Tunis

Compte-rendu de la manifestation du 1er Mai à Tunis par Lofti, militant ouvrier tunisien :

Cette année le 1er Mai arrive dans un contexte d’attaques sans précédent contre l’UGTT et les libertés syndicales. Avec des pancartes où on pouvait lire « respect du travail » et « droits au travail », des milliers de travailleurs tunisiens et de militants de gauche se sont rassemblés à l’appel de l’Union Générale des Travailleurs Tunisiens (UGTT) Place Mohamed Ali, le berceau de la révolution.

A la fin du rassemblement, plusieurs milliers de personnes ont défilé sur l’avenue Habib Bourguiba à l’appel de partis et militants de gauche, essentiellement des membres du PPDS, de Kifah et d’autres organisations de jeunesse. Cette marche a aussi été marquée par la présence des comités de chômeurs qui font pression sur le gouvernement pour qu’il respecte ses engagements vis-à-vis des chômeurs privés de leur droit à l’emploi.

18 minutes au cœur de la manif du 1er mai à Paris

Reportage vidéo de la CGT Carrefour Market sur la manifestation du 1er Mai 2016 à Paris, la répression et les violences policières :

Dakar : Protestation des travailleurs de l’hôtel King Fahd Palace à l’occasion du 1er Mai

Senxibar, 3 mai 2016 :

A l’instar de tous les travailleurs de la communauté internationale, les syndicalistes de la section CNTS de l’hôtel King Fahd Palace (KFP) ont marqué à leur manière cette journée symbolique du 1er mai 2016. Sous la houlette des délégués du personnel, les travailleurs ont battu le macadam. De manière singulière voire particulière, ils se sont affalés sur l’asphalte devant le Palais de la République du Sénégal pour exprimer leur ras-le bol.

Lire la suite