Archives de Catégorie: Afghanistan

Afghanistan: protéger les femmes et les filles contre la violence. Ne pas promulguer la nouvelle loi qui ferait reculer les droits des femmes.

afghan_women_in_burqas_250Un projet de loi récemment adopté par le parlement afghan constitue une menace pour la sûreté et la sécurité des femmes et des filles afghanes. S’il est promulgué en loi, les conséquences seraient dévastatrices : viols, passages à tabac et « crimes d’honneur» pourraient être commis en relative impunité, les pères pourraient plus facilement arranger des mariages précoces, les femmes et les filles auraient peu de chance d’obtenir justice en cas de violences. En cas d’agression contre une femme ou une fille de la part d’un membre de sa famille, non seulement la victime ne pourrait pas témoigner contre son agresseur, mais tout autre témoignage d’un proche parent de l’accusé serait également refusé.

« Le fait de réduire les témoins au silence, ce qui inclut non seulement les membres de la famille de l’accusé [...] a plus que pour simple conséquence de faire en sorte que ces actes puissent se produire en toute impunité, cela incite également à la violence » a déclaré l’organisation Women for Afghan Women. Lire la suite

Afghanistan : une nouvelle loi pour taire les femmes victimes de violence

Un des grands objectifs de l’implication militaire en Afghanistan en 2001 était d’y «libérer les femmes»… Or, 13 ans plus tard, l’Afghanistan se trouve tout au haut de la liste des pays les plus dangereux pour les femmes dans le monde.

Et maintenant, un petit changement au Code criminel pourrait avoir de grandes conséquences dans un pays où les crimes d’honneur et les mariages forcés sont chose commune.Woman-in-Kabul-006

Une nouvelle législation interdit aux parents d’une personne accusée de violence de témoigner contre celle-ci devant les tribunaux. Le président afghan, Hamid Karzai, s’apprête à signer cette loi déjà approuvée par le parlement. Lire la suite

Afghanistan : les femmes de nouveau lapidées pour adultère

Yahoo News, 25 novembre 2013 :

En Afghanistan, 12 ans après la chute des talibans, le gouvernement Karzai devrait réintroduire la lapidation comme peine capitale pour les auteurs d’adultère avec un projet de réforme du code pénal basé sur la charia.

Dimanche se réunissait à Kaboul la " Loya Jirga ", la " Grande assemblée ". Sublime parterre traditionnel de 2.500 chefs de clans, de tribus, de grandes familles afghanes. Ils ne sont pas élus et ils s’en moquent. Les grandes leçons de démocratie importées depuis 30 ans n’y changent rien. Un homme ne vaut pas un vote. Ils sont rois d’une vallée, d’une montagne, d’un quartier. Leur nom vaut mandature et le président Hamid Karzai sait que rien ne se décide dans le pays sans leur accord. Ce dimanche, ils ont longtemps palabré sur un plan de retrait des 75.000 soldats américains et ont dit OK pour signer l’accord avant la fin de l’année. Pourquoi signer un accord pour partir me direz vous ? Essentiellement pour éviter de se faire canarder sur le chemin du retour et s’assurer que l’armée, mais aussi les chefs traditionnels dont de nombreux talibans, observeront un peu de retenu.

Lire la suite

Afghanistan: l’ONU dénonce les violences faites aux femmes

AFP - Le Comité des Nations unies pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes a dénoncé lundi le niveau toujours élevé des violences infligées aux femmes en Afghanistan et a demandé aux autorités de mettre fin à l’impunité des coupables.

Le Comité des Nations unies pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes a dénoncé lundi le niveau toujours élevé des violences infligées aux femmes en Afghanistan et a demandé aux autorités de mettre fin à l'impunité des coupables.

Le Comité des Nations unies pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes a dénoncé lundi le niveau toujours élevé des violences infligées aux femmes en Afghanistan et a demandé aux autorités de mettre fin à l’impunité des coupables.

Dans un rapport sur la situation des femmes dans ce pays, le Comité fait part de sa "profonde préoccupation face au niveau élevé de violence faite aux femmes", malgré certaines avancées du point de vue légal, et cite en particulier la violence domestique, les viols, la lacération et la lapidation.   Lire la suite

Afghanistan: débat houleux au Parlement sur les violences aux femmes

KABOUL (AFP) – 18.05.2013

Le Parlement afghan a dû interrompre samedi un débat houleux sur une loi contre les violences aux femmes, plusieurs députés ayant exprimé leur vif désaccord avec cette loi qu’ils estiment contraire à la charia.

photo_1368889216134-1-0

Le Parlement afghan a dû interrompre samedi un débat houleux sur une loi contre les violences aux femmes, plusieurs députés ayant exprimé leur vif désaccord avec cette loi qu’ils estiment contraire à la charia.

Le président Hamid Karzaï a ratifié en 2009 un décret sur l’Elimination des violences contre les femmes, qui interdit notamment les mariages forcés, la violence conjugale, et fixe l’âge légal du mariage à 16 ans pour les filles et 18 ans pour les garçons.

Lire la suite

Afghanistan : Nouvel échec d’une loi pour les droits des femmes

Le Parlement afghan n’est pas parvenu, samedi 18 mai, à faire adopter une loi visant à interdire les violences à l’encontre des femmes, un nouveau coup porté à la cause des femmes dans ce pays musulman conservateur, depuis le renversement des talibans à la fin de 2001.

3323346_3_a1a3_depuis-la-chute-des-talibans-il-y-a-douze-ans_b903c92557fadb2006744624509d81e2

Le président Hamid Karzaï avait approuvé en 2009 par décret"la loi sur l’élimination des violences faites aux femmes", mais l’accord de l’Assemblée est encore nécessaire pour qu’elle soit définitivement adoptée.

Depuis 2009, cette loi fait débat au Parlement, où s’affrontent les députés traditionalistes, tenants d’une stricte application de la loi islamique, et les élus laïques libéraux, obligeant le président de l’Assemblée à reporter sans cesse les débats.

AJOURNEMENT

Lire la suite

Crime d’honneur. Afghanistan: un père exécute sa fille pour venger l’honneur de la famille

Halima est agenouillée, devant plus de 300 personnes au coeur du village isolé de Kookchaheel, au nord-ouest de l’Afghanistan. Agée d’une vingtaine d’années, elle porte un long tchador et attend son heure. Une prière funèbre est prononcée puis son père, placé cinq mètres derrière elle, tire trois balles avec une kalachnikov. Elle s’effondre. Son frère vient pleurer sa mort brutale, devant la foule impassible. 

Fin avril, c'est devant 300 villageois qu'un Afghan a exécuté de trois balles de kalachnikov sa propre fille, coupable d'avoir voulu s'enfuir avec un cousin et ainsi «bafoué l'honneur» de sa famille.

Fin avril, c’est devant 300 villageois qu’un Afghan a exécuté de trois balles de kalachnikov sa propre fille, coupable d’avoir voulu s’enfuir avec un cousin et ainsi «bafoué l’honneur» de sa famille.

Pour le tireur, sa fille avait déshonoré la famille en abandonnant son mari, tentant de fuir avec son cousin. L’histoire commençait à faire du bruit au village, il fallait rétablir l’ordre.

La scène filmée, personne arrêté

Selon l’organisation Amnesty International, cette exécution d’un autre temps a eu lieu le 22 avril dernier, plus de onze ans après la chute du régime intégriste des talibans, tristement célèbre pour ses exécutions publiques de femmes. Cette nouvelle affaire de «crime d’honneur» en Afghanistan suscite d’autant plus l’indignation que personne n’a jusqu’ici été arrêté. Pourtant, tout a été filmé.
Lire la suite

Les femmes afghanes manifestent pour leurs droits

A l’occasion du 8 mars, Journée Internationale des Femmes, des dizaines de femmes ont manifesté à Kaboul (Afghanistan) contre les violences et discriminations dont elles sont victimes.

Afg1

Afg2

Lire la suite

Une jeune Afghane décapitée pour avoir refusé de se prostituer

Le Monde, 17 octobre 2012 :

La police afghane a annoncé mercredi 17 octobre l’arrestation de quatre personnes soupçonnées d’être impliquées dans la décapitation d’une jeune femme qui refusait de se prostituer, défiant ainsi sa belle-famille.

Mah Gul, 20 ans, a été tuée après que sa belle-mère eut essayé de la faire coucher la semaine dernière avec un homme à Herat (ouest), a indiqué Abdul Ghafar Sayedzada, le chef de la police provinciale, ajoutant que "la belle-mère, le beau-père, le mari et l’assassin" présumé de la victime avaient été arrêtés. La jeune femme s’était mariée quatre mois plus tôt. Sa belle-mère avait déjà essayé à plusieurs reprises de la forcer à se prostituer, selon M. Sayedzada.

Le meurtrier présumé, Najibullah, a déclaré lors d’une conférence de presse organisée par la police avoir été trompé par la belle-mère, qui lui avait enjoint de tuer Mah Gul parce qu’elle était une prostituée. "Il était environ 2 heures du matin quand le mari de Gul est parti travailler à sa boulangerie. Je suis venu et l’ai tuée avec un couteau, avec l’aide de la belle-mère", a-t-il raconté.

Lire la suite

Manifestation d’Afghanes après l’exécution filmée de l’une d’entre elles.

AFP, 11/07/2012 :

Une centaine d’Afghans, pour la plupart des femmes impliquées dans le combat pour leurs droits, ont manifesté mercredi à Kaboul afin de protester contre la récente exécution filmée de l’une d’entre elles, accusée d’adultère.

La victime, Najiba, 22 ans, a été abattue d’une dizaine de coups de fusil devant plus d’une centaine d’hommes, rassemblés pour assister à sa mort dans un petit village de la province de Parwan, à une centaine de kilomètres au nord de Kaboul.

L’exécution sommaire a eu lieu après récitation de versets coraniques condamnant l’adultère. Elle a été célébrée aux cris de "Longue vie à l’islam" et "Longue vie aux moudjahidine".

Les autorités afghanes ont indiqué que les bourreaux étaient des talibans, coutumiers de ce genre de châtiments alors qu’ils étaient au pouvoir (1996-2001).

"Nous voulons la justice", ont scandé les protestataires, qui ont marché entre le ministère des Femmes et la place Zanbaq, à quelques centaines de mètres de la présidence.

Lire la suite