Archives de Tag: politique anti-ouvrière

Thiais : la CGT perturbe la visite de la ministre du Travail

Le Parisien, 8 septembre 2016 :

La CGT n’a pas dit son dernier mot. Ce jeudi, devant le magasin Tati, du centre commercial Belle-Epine, de Thiais, une quarantaine de militants attendait de pied ferme la ministre du Travail, Myriam El-Khomri, pour demander l’abrogation de la loi Travail. « Ce n’est pas au patronat de faire la loi », hurle la foule, menée par Benjamin Amar, responsable de la politique revendicative de la CGT Val-de-Marne.

« On va lui donner la médaille de la casse sociale », reprend-il en référence à la ministre, venue remettre la médaille du Travail à un responsable du magasin Tati. Après plus de deux heures d’attente sur le bitume, elle apparaît enfin, longe le bâtiment et disparaît en quelques secondes. Le rideau de fer se baisse, protégé par une rangée de policiers. Fin de l’action. « On n’a pas dit notre dernier mot, c’est que le début », promet Benjamin Amar, décidé.

Le CICE, un scandale d’Etat

La Tribune, 19 juillet 2016 :

Un rapport sénatorial publié ce mardi dénonce les incohérences et les défaillances du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) dont le coût annuel est estimé à environ 20 milliards d’euros. Un dispositif dont l’avenir est incertain.

Entré en vigueur le 1er janvier 2013 dans le cadre du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi, le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) est-il un formidable gâchis ? Les statistiques et les commentaires contenus dans le rapport rédigé par Marie-France Beaufils, la sénatrice communiste de l’Indre-et-Loire, membre de la Commission des Finances de la chambre haute du Parlement en témoignent.

Lire la suite

NCS 2 : Tout pour le patron, rien pour nous ; Ça suffit !

Tract CGT PSA Mulhouse :

Les réunions de discussion entre la direction centrale de PSA et les syndicats touchent à leur fin. Il reste encore une réunion mardi 12 juillet, et la direction va chercher à faire signer cet accord avant fin juillet.

psamul

Il y a encore eu des débrayages dans 2 usines la semaine dernière : à Valenciennes et à St Ouen.

Tract en PDF : Tract projet accord 06-07-16-1

Grève générale au Zimbabwe

Le Monde, 6 juillet 2016 :

Le Zimbabwe tournait au ralenti, mercredi 6 juillet, après un appel à la grève générale lancé par la société civile, un signe supplémentaire du climat de défiance qui règne dans le pays envers le président Mugabe. Cette grève fait suite à plusieurs jours de manifestations, notamment des fonctionnaires, qui n’ont pas reçu leur salaire du mois de juin, faute de liquidités. Seuls les membres des forces de sécurité ont été payés, les autres fonctionnaires n’ont reçu qu’une avance de 100 dollars (90 euros).

Au moins 80 % du budget de l’Etat zimbabwéen est dépensé dans le salaire des fonctionnaires, selon le gouvernement, alors que 90 % de la population n’a pas d’emploi formel.

Lire la suite

Valls hué à Bastia

Europe 1, 4 juillet 2016 :

Le Premier ministre a été hué lundi à Bastia par une centaine de personnes, membres de la CGT et du PCF. « Démission! » « Démission ! Démission ! », a notamment scandé la foule de 120 à 130 personnes qui a apostrophé le chef du gouvernement alors qu’il se rendait à pied à la mairie de Bastia, deuxième étape de sa visite en Corse, la première depuis qu’il est à Matignon.

Lire la suite

Loi Travail: Mobilisation européenne et blocage au sud de Lille

20 Minutes, 28 juin 2016 :

Des manifestants opposés au projet de loi travail se sont installés tôt ce mardi matin à l’entrée sud de Lille…

lille28j

Un important nuage de fumée se dégage ce mardi matin de l’entrée sud de Lille, où sont installés des militants en lutte contre le projet de loi Travail. A l’appel de syndicats français, belges et anglais, une journée de mobilisation est prévue avec en point d’orgue une manifestation en centre-ville cet après-midi.

Lire la suite

Anvers : Deux syndicalistes interpellés sur un piquet de grève

7 sur 7, 24 juin 2016 :

Le président de la FGTB anversoise, Bruno Verlaeckt, a été interpellé lors du démantèlement d’un piquet de grève par la police, a indiqué vendredi matin le syndicat socialiste. La police anversoise a de son côté confirmé l’interpellation de 2 personnes.

« Vendredi matin, la police a démantelé un piquet de grève posté le long de la Scheldelaan et a interpellé Bruno Verlaeckt », a précisé la FGTB en dénonçant cette intervention des forces de l’ordre anversoises. « Le droit de grève est un droit et il ne peut être remis en question », a rappelé le syndicat qui appelle à la libération « immédiate » de son responsable.

Lire la suite