Archives de Catégorie: Macédoine

[Interview] La lutte pour une Macédoine libérée de la dictature et de la répression !

Interview de Sonja Stojadinovic, militante et membre du « mouvement de gauche – Solidarnost » de Macédoine, réalisé par Aleksa Gvozden, Initiative communiste-ouvrière 

Depuis plus de deux mois, les manifestations massives ont lieu à travers la Macédoine. La jeunesse, les travailleuses et travailleurs de tout âge, les précaires, les retraité-es … se mobilisent quotidiennement. 

Quelle est la situation en Macédoine ? Quelles sont les revendications de ce mouvement auto-organisé? Pourquoi ? Jusqu’où ? Nous avons essayé d’en savoir un peu plus en discutant avec la militante du « mouvement de gauche – Solidarnost », Sonja Stojadinovic.

montagerevoltemacedoine

Aleksa Gvozden : Depuis le 12 avril, des manifestations massives ont lieu quotidiennement à Skopje mais aussi dans d’autres villes de Macédoine contre l’amnistie que Président Ivanov a accordé aux politiciens accusés notamment de la fraude électorale. Les manifestants demandent le retrait de cette décision mais aussi la démission du président et en finir avec ce régime décrit comme « dictatorial » et « répressif ». Peux-tu nous dire un peu plus sur la situation économique et politique dans le pays ces dernières années ? Quelles sont les autres revendications de ce mouvement en cours ?

Lire la suite

Publicités

« Smrt na fašizmot, sloboda na narodot ! » – Solidarité avec la révolte en Macédoine !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Depuis une semaine, des dizaines de milliers de personnes, des travailleuses et travailleurs, des privé-es d’emploi, des retraité-es et étudiant-es manifestent à travers la Macédoine contre le régime du VMRO, le parti ultra-nationaliste, pour la liberté et pour une vie meilleure.

montagerevoltemacedoine

D’abord, c’est un acte présidentiel controversé permettant l’amnistie inconditionnelle de 56 personnes, en majorité des membres du régime et des anciens ministres, mises en examen pour fraude électorale et corruption qui a provoqué la première manifestation spontanée des habitantes et habitants de Skopje. Dès le lendemain ; ce sont près de cent organisations non-gouvernementales, soutenue par l’opposition, qui ont appelé à un mouvement social contre le président Gjeorge Ivanov, le VMRO et son régime. Durant le week-end le mouvement a dépassé la capitale et a gagné toutes les villes de Macédoine.

Lire la suite

7ème jour de révolte en Macédoine. Trois témoignages de manifestant-es pour « Solidarité Ouvrière »

7ème jour de révolte en Macédoine a connu des nouvelles manifestations, pas seulement dans la capitale mais dans toutes les villes à travers le pays.

Le risque de violence. Le collectif « les citoyens pour la défense de la Macédoine », plus connu comme « les patriotes » ultra-nationaliste et pro-gouvernemental qui organisait des contre-manifestations depuis le début afin d’intimider les manifestant-es et provoquer les conflits avec des « minorités » d’autres nationalités, a d’abord annoncé qu’il abandonnait toute nouvelle mobilisation, surement faute de « combattants ». Néanmoins, ce matin le régime, malgré le risque d’escalade de violence, appelle à des contre-manifestations jeudi 21 avril au même moment où le mouvement social avait prévu de descendre dans les rues comme tous les jours depuis 13 avril. 

montagerevoltemacedoine

Président Ivanov a aussi annoncé ce week-end des nouvelles élections pour le 5 juin afin de calmer les manifestants, ce que le parti principal d’opposition a refusé. Mais c’est surtout la rue, avec un mouvement qui ne faiblit pas et se propage à travers le pays, qui envoie un signal clair : la démission du président n’est pas négociable.

Le blog « Solidarité Ouvrière » a reçu des témoignages des manifestant-es, retranscrits ci-dessous, qui illustrent  l’état d’esprit.

Lire la suite

Révolte en Macédoine – des grèves, manifestations et affrontements à Skopje

Depuis le 13 avril, des manifestations massives anti-gouvernementales frappent la Macédoine. Sous un mot d’ordre demandant la démission du président Gjeorge Ivanov, il s’agit surtout d’un rejet de la coalition des partis ultra-nationalistes macédoniens et albanais et leur politique ultralibérale et réactionnaire qui a donné lieu à plusieurs attaques anti-ouvrières, contre les droits des femmes et des minorités, et une série de mesures sécuritaires et répressives.

image

Les événements de cette semaine sont une suite directe des manifestations du mois de mai 2015 (à ce propos l’analyse publié par ICO en juin 2015 sur le lien suivant : http://www.communisme-ouvrier.info/?Que-se-passe-t-il-en-Macedoine ). Depuis, après plusieurs mois de négociation entre le parti au pouvoir et l’opposition, et sous pression de la rue et la société civile, le premier ministre Gruevski et son gouvernement  ont démissionné, remplacés par un « gouvernement d’expert ». Des nouvelles élections ont été programmées pour cet été. Néanmoins, le président Ivanov a profité d’accalmie pour remettre tout en cause y compris des nouvelles élections et une série de lois voulues par l’opposition et la société civile.

Lire la suite

Au camp de migrants d’Idomeni, une pluie de gaz lacrymogènes depuis la Macédoine

Le Monde, 10 avril 2016 :

D’importants incidents ont eu lieu, dimanche 10 avril dans la matinée, dans le camp d’Idomeni, en Grèce, à la frontière avec la Macédoine, où plus de 11 000 personnes vivent depuis plus d’un mois dans des conditions extrêmement difficiles.

Les incidents ont éclaté dimanche en fin matinée. La police macédonienne a fait usage de gaz lacrymogènes et, selon plusieurs journalistes, de balles de caoutchouc et de grenades assourdissantes pour disperser une foule d’environ 500 personnes qui réclamaient l’ouverture de la frontière et tentaient de détruire le grillage qui sépare les deux pays, certains jetant des pierres contre les policer macédoniens.

Lire la suite

Grèce : manifestation des réfugiés à Idomeni

Euronews, 28 mars 2016 :

Des centaines de demandeurs d’asile manifestent à Idomeni pour exiger l’ouverture de la frontière avec l’Ancienne République yougoslave de Macédoine. Plus de 11 000 personnes restent bloquées du côté grec dans l’espoir de pouvoir reprendre une route des Balkans fermées depuis plus d’une semaine. Athènes tente de déplacer des migrants dans d’autres camps, sans grand succès.

“Hier, une femme a accouché ici, raconte Hana, originaire de Damas. Une autre a eu un bébé il y a 12 jours. Les conditions de vie ici ne sont pas satisfaisantes pour des animaux. Nous ne l’accepterons pas. Nous sommes humains, nous avons des droits et nous continuerons à protester jusqu‘à l’ouverture des frontières.”

Lire la suite

Manifestation de réfugiés à la frontière gréco-macédonnienne

L’Expression, 12 mars 2016 :

Des dizaines de personnes ont protesté samedi à Idomeni, où sont bloqués plus de 14.000 migrants, réclamant l’ouverture de la frontière avec la Macédoine, parmi lesquels un réfugié syrien qui a entamé une grève de la faim.

Environ 200 réfugiés, surtout des Syriens et des Irakiens avec leurs enfants, se sont assis à la mi-journée sur la voie ferrée frontalière, scandant « Open the border » (« Ouvrez la frontière », ndrl). Ce genre de protestation est récurrent à Idomeni où la frontière entre la Grèce et la Macédoine est fermée depuis une semaine. Parmi eux, Nazim Serhan, un Syrien de 44 ans, a commencé samedi la grève de la faim devant sa tente à Idomeni. Il voyage avec ses trois enfants et veut rejoindre sa femme, atteinte d’un cancer, et son quatrième enfant qui sont en Allemagne.