Archives de Catégorie: Albanie

Albanie : 37 familles Rroms expulsées à Tirana

Tirana, mercredi 7 août 2013 :

37 familles Rroms expulsées de force de leurs domiciles de la rue Kavaja.
Ces expulsions forcées ont été menées par les employés d’une entreprise de construction qui envisage d’aménager le site, dans le mépris le plus total des procédures définies par la législation albanaise et les normes internationales sur les expulsions forcées.

Zemrie, mère de cinq enfants et grand-mère de quatre petits-enfants, vivait dans le quartier depuis 30 ans, a déclaré : « Ils sont arrivés ce matin sans prévenir, et je ne sais pas vraiment comment les choses se sont déroulées. Tout s’est passé très vite et je suis encore sous le choc […] Ma maison a été détruite mais j’ai réussi à rassembler quelques affaires […] Ce soir nous allons rester ici, dans la rue, car nous n’avons nulle part où aller. Ma belle-fille a un bébé de deux semaines et notre famille compte trois autres enfants en bas âge. »

Lire la suite

Albanie : 54.000 enfants contraints de travailler

Le Courrier des Balkans, 15 mai 2013 :

Selon une étude récente, 54.000 enfants seraient contraints de travailler en Albanie et 65,8% de ces mineurs travaillent dans des secteurs à risque, susceptibles de mettre leur santé en danger. Les jeunes garçons seraient plus touchés que les jeunes filles.

L’Albanie fait travailler 54.000 de ses plus jeunes citoyens, et 35.500 d’entre eux effectuent des travaux dangereux. Ce sont les dernières données d’une étude nationale « Les enfants qui travaillent dans la République d’Albanie », réalisée par l’Institut des statistiques (Instat) et l’Organisation internationale du travail (OIT).

Lire la suite

Tour d’horizon des mobilisations du 1er Mai 2013

Le 1er Mai est cette journée où, aux quatre coins du monde, la classe ouvrière se mobilise et manifeste pour ses revendications. C’est une journée où la conclusion du Manifeste Communiste « Prolétaires de tous les pays, unissez-vous » prend tout son sens, et faire un petit tour d’horizon des manifestations du 1er Mai permet de donner un aperçu des forces et des revendications principales de notre classe sociale. Bien sûr, les contextes sont différents, dans plusieurs pays le 1er Mai n’est pas un jour férié et il y a aussi des pays où toute manifestation ouvrière est violemment réprimée. Par contre, dans le contexte de la crise du capitalisme, ce 1er Mai a été dans bien des pays à la fois par les revendications ouvrières contre le chômage et l’austérité, comme en Europe du Sud, au Chili ou au Maghreb, mais aussi de la lutte contre le racisme et autres divisions et discriminations comme en Allemagne, aux Etats-Unis, à Tunis ou à Hong-Kong.

Athènes

1er Mai à Athènes

Commençons ce tour d’horizon par la France. La police a annoncé 97.300 manifestants et la CGT 160.000 manifestants pour ce 1er Mai. Certes ce n’était pas un 1er Mai historique, mais, surtout dans les villes où le temps était favorable, on a pu voir de belles manifestations comme à Caen avec 2.000 manifestants, à Bordeaux avec 8.000 manifestants ou à Besançon avec 1.400 manifestants. Ceci est d’autant plus à souligner que la CFDT, qui reste le deuxième syndicat en France, appelait à ne pas manifester. Partout, les manifestants ont souligné leur dégoût de la politique du PS qui est la même que celle de l’UMP, leur refus de l’application de l’ANI, et de la lutte contre les licenciements comme à Paris avec les ouvriers de PSA Aulnay ou à Florange avec les travailleurs d’ArcelorMittal. Surtout, ce qu’il convient de souligner c’est que si la presse a mis en avant le rassemblement parisien de Marine Le Pen, les manifestations syndicales ont rassemblé au moins dix fois plus de monde que l’extrême-droite. En France comme ailleurs, le 1er Mai appartient aux travailleurs, français ou immigrés, avec ou sans-papiers, pas à une fille de millionnaire raciste ! A noter qu’à Paris, des nervis de l’extrême-droite ont agressé des militants anti-racistes qui rendaient hommage à Brahim Bouarram, jeune marocain assassiné le 1er Mai 1995 par des sympathisants du Front National. Cette violence des brutes d’extrême-droite, la bourgeoisie saura l’utiliser demain, si elle en a besoin, contre le mouvement ouvrier organisé.

Lire la suite

Sixième série de photos du 1er Mai 2013

Sixième  série de photos du 1er Mai 2013 à travers le monde (voir ici lapremière, la deuxième, la troisième, la quatrième et la cinquième séries de photos).

Asunción (Paraguay) :

Asuncion

Bangkok (Thaïlande) :

Thai workers march on International Labor Day in Bangkok

Lire la suite

Quatrième série de photos du 1er Mai 2013

Quatrième série de photos du 1er Mai 2013 à travers le monde (voir ici la première, la deuxième et la troisième séries de photos).

Almeria (Espagne) :

Almeria

Amsterdam (Pays-Bas) :

Amsterdam

Lire la suite

Deuxième série de photos du 1er Mai à travers le monde

Deuxième série de photos du 1er Mai 2013 à travers le monde (voir ici la première série de photos).

Abidjan (Côte d’Ivoire) :

Abidjan

Ankara (Turquie) :

Ankara

Lire la suite

Intervention policière contre les mineurs de Bulqizë

Le Courrier des Balkans, 20 août 2011 :

Bulqizë (Albanie) : Vendredi soir, les Forces d’Intervention rapide de la police (FNSH) ont voulu forcer l’entrée de la mine. Une autre intervention serait prévue aujourd’hui. Retranchés au fond des puits, les mineurs menacent d’ouvrir les vannes d’eau, en se noyant ainsi que la mine. Ils sont en grève depuis 27 jours. Privatisées, les mines de chrome de Bulqize appartiennent à la compagnie autrichienne ACR. Les mineurs ont décidé, samedi, de mettre fin à leur mouvement.

La police a pris le contrôle des bureaux de la compagnie ACR et encerclé les environs de la mine. De violents affrontements ont éclaté avec les mineurs et leurs proches. La gendarmerie a bloqué la circulation des véhicules aux portes de la mine de Bulqiza.

Lire la suite