Archives de Catégorie: Equateur

Quito : « Erdogan = assassin »

Le 5 février, Erdogan a été accueilli à Quito (Équateur) par des manifestantes qui ont scandé « Assassins » lorsqu’il a commencé son discours afin de dénoncer la répression qu’exerce le régime AKP sur la population en particulier dans les villes kurdes.

Publicités

Vidéos : Cinq continents, une seule classe ouvrière

Vidéos de grèves et de protestations ouvrières cette semaine à travers le monde :

Australie :

Grève illimitées commencée le 8 août des dockers à Brisbane et Sydney après avoir appris des licenciements par SMS.

Brésil :

Grève illimitée commencée le 10 août à l’usine General Motors à São José dos Campos contre les licenciements.

Lire la suite

Grève générale en Equateur contre la politique du président Rafael Correa

Les Echos | Le 14/08/2015

Après 800 kilomètres à pied, un cortège d’Equatoriens d’origine indienne, parti d’Amazonie, a rallié la capitale, Quito, mercredi. Jeudi, ils allaient se joindre à des syndicats de travailleurs, des retraités, des médecins et des avocats lors d’une grève générale, rapporte le PanAm Post, un quotidien en ligne basé à Miami et traitant l’actualité des Amériques. C’est la protestation de la plus grande ampleur à laquelle le président, Rafael Correa va devoir faire face. Ce sera « un échec patent », a-t-il prophétisé, tout en dénonçant des « tentatives de déstabilisation » et la préparation d’un coup d’Etat contre lui.

Mais cette opposition composite n’a pas l’intention de prendre le pouvoir : elle dénonce seulement une multitude de dysfonctionnements et réclame le retrait de propositions d’amendement de la Constitution. Chacun y va de sa réclamation, énumère le PanAm Post : les avocats déplorent « des pouvoirs législatif et judiciaire […] sous le contrôle absolu de l’exécutif », les retraités dénoncent les coupes dans leurs retraites et les Equatoriens d’origine indienne refusent de nouvelles lois affaiblissant leurs capacités de gestion de l’eau et de leur terre. Ce ras-le-bol intervient alors que les droits fondamentaux des citoyens sont régulièrement bafoués. Depuis 2007, Rafael Correa réprime la société civile : les médias sont censurés et les manifestants traités avec brutalité. Et il compte rester aux commandes : en octobre dernier, la Cour constitutionnelle a autorisé l’amendement de 16 articles, notamment pour que le président puisse assumer un nombre illimité de mandats. Aujourd’hui, c’est cette disposition (ainsi que des hausses d’impôts) qui fédère la société équatorienne contre Rafael Correa.

En Equateur, le pouvoir en place bousculé par une grève générale

RFI, 11 août 2015 :

Le régime du président équatorien Rafael Correa fait face à une semaine à haut risque. Après huit ans de pouvoir et à deux ans des élections présidentielles de 2017, le gouvernement mesure ses forces à celles de l’opposition dans la rue. Outre un soulèvement indigène lancé lundi 10 août pour une durée indéterminée, une grève générale est prévue le jeudi 13 août.

Dix jours après leur départ à pied de la province de Zamora, à l’extrême sud du pays, des milliers d’indigènes sont aux portes de Quito où ils doivent entrer ce mardi 11 août. Le soulèvement a été officiellement lancé par le président de la Confédération des nationalités indigènes de l’Equateur, Jorge Herrera. « Ce soulèvement indigène est national, assure-t-il. Toutes nos bases, toutes nos communautés vont se soulever dans les 23 provinces de l’Equateur. »

Lire la suite

Semaine à hauts risques pour le pouvoir en Equateur

Le 10/08/15, La Croix

Confronté à une baisse des revenus pétroliers, le régime équatorien affronte dès le 10 août un soulèvement indigène et une grève générale.

Des manifestants indigènes marchent depuis le 2 août pour rejoindre Quito, où ils arrivent aujour...

Après une trêve due à la visite papale fin juillet, le président Rafael Correa se voit reprocher un style qualifié d’autoritaire.

À deux ans de l’élection présidentielle de 2017, le régime du président Rafael Correa et ses opposants vont mesurer leurs forces à partir du 10 août. Le président équatorien l’avait d’ailleurs anticipé : l’année 2015 sera « extrêmement difficile » sur le plan économique, avait-il prévu. Elle devrait l’être aussi politiquement et socialement.

Lire la suite

Troisième série de vidéos du 1er Mai 2015

Troisième série de vidéos du 1er Mai 2015 à travers le monde :

Antalya (Turquie) :

Athènes (Grèce) :

Lire la suite