Des femmes manifestent nues à Paris contre «l’oppression»

MANIFESTATION – Sept femmes se sont dénudées samedi devant la pyramide du Louvre, pour marquer la journée des droits des femmes. Munies de drapeaux, elles dénonçaient « l’oppression » dans le monde arabe et musulman.

manifnue3

Elles ont choisi un lieu parisien très fréquenté, le parvis de la pyramide du Louvre. Samedi, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, sept femmes se sont dévêtues devant les passants et les touristes, scandant « liberté, laïcité, égalité », et affichant des drapeaux tunisien, iranien, français et arc-en-ciel.

Sur les corps de ces manifestantes, on pouvait lire des slogans tels que « game over » ou « liberté », et des inscriptions en arabe. « Personne n’a de droits sur mon corps », a quant proclamé Myriam Russel, membre des Femen.

manifnue4

« Contre la charia, le sexisme, la lapidation, le voile »

Les manifestantes ont indiqué mener ce happening en solidarité avec les femmes arabes, qui se font lapider partout dans le monde islamique, partout dans le monde arabe. (…) On est contre la charia, contre le sexisme, contre la lapidation, contre la burqa, contre le voile », a précisé Amina Sbouï. L’an dernier, cette ancienne militante des Femen a passé deux mois en détention en Tunisie.

626775-une-femme-manifeste-nue-devant-le-louvre-contre-l-oppression-dans-le-monde-arabe-et-musulman-a-paris

Plusieurs manifestantes ont été encerclées par la police, avant de faire l’objet de vérifications d’identité. Devant les touristes, l’une des manifestantes a crié en anglais « aujourd’hui, c’est la journée internationale des femmes », à un policier. « C’est pas une raison pour se balader à poil », lui a rétorqué celui-ci.

Plusieurs des manifestantes ont ensuite été encerclées par la police, avant de faire l’objet de vérifications d’identité, selon une source judiciaire.

manifnue2

manifnue1

7770271413_sept-femmes-nues-ont-manifeste-devant-la-pyramide-du-louvre-le-8-mars-2014-archives

AFP, 8 mars 2014.

Publicités

14 réponses à “Des femmes manifestent nues à Paris contre «l’oppression»

  1. La liberté et ses dérives.
    Ces femmes clament haut et fort que personne n’a de droits sur leur corps, c’est très bien, mais que font-elles des droits d’autres femmes qui librement et sans contrainte veulent porter le voile ou le burqa?

    J'aime

  2. il faut beaucoup de courage pour le faire

    J'aime

  3. Je me disais que cette journée de la femme était a marqué d’une pierre blanche 😀

    J'aime

  4. FRANTZ TURENE

    Je supporte les droits de la femme et l’homme sans mesurer.

    J'aime

  5. liberté n’est pas egal au desordre de nudité

    J'aime

  6. Des sexes de femme montrés à tous pour obtenir des droits pour les femmes, et dont certains, bien à la mode, rappellent le sexe des petites filles ?
    C’est pas pire que la burka ou le voile, portés pour avoir la paix, pour être respectée. Dans certains quartiers, dans les années 80, les maires ont fermé les locaux des partis et des syndicats et ensuite fermé les yeux sur les mosquées clandestines, comme ce fut le cas de Vénissieux -dont l’ancien maire a souligné en 2013 la difficulté à intégrer les Roms. Clandestines, elles ont atteint l’extrême, comme toute religion sociétale. Dans les caves, aussi, les « tournantes », les viols collectifs, les meurtres psychiques, les vies massacrées.
    Être respectée parce que voilée ou parce que nue et bien entretenue comme une petite fille ?
    Comme les spéculateurs qui jouent avec la vie de milliards d’êtres vivants sur les marchés dérivés. Comme les peuples à qui l’on vole les terres.
    Quelle horreur.

    J'aime

  7. se servir de son corps comme d’une arme politique. Je suis impressionné par le courage de ses militantes. A tous ceux les femmes comme des petites fragiles. Chapeau les filles.

    J'aime

  8. « Sado-masochisme » = Tortures sexuelles : quand l’élite donne le ton.
    Extraits du Parisien, 09 février 2015:
    « Carole, 41 ans, s’est prostituée [a été « débourrée » puis ses viols ont rapporté de l’argent à d’autres] pendant trois ans dans des bars à champagne et des maisons closes avant de s’enfuir, et dénonce un « esclavagisme moderne ». (…) L’ancienne chef d’entreprise est contactée après la faillite de sa société, « pour servir du champagne » à de petits patrons, « dans des bars ». « En fatigue psychologique, sans ressource, sans « logement », elle accepte.
    Mais à son insu, elle est « droguée, violée par trois hommes, et filmée ». « C’est comme ça que tout a commencé. On m’a montré la vidéo, on m’a menacée. »
    Les deux premiers mois, elle travaille 24 heures sur 24, « séquestrée » comme une « esclave », et se sent « salie » et « honteuse ».
    « Dans la plupart des bars à champagne et maisons closes, on est enfermé », raconte celle qui travaillait pour un « compère de Dodo ». « C’est de l’esclavagisme moderne. Pour sortir ou avoir un week-end, on demande l’autorisation. Elle peut être refusée si un client s’est plaint. »
    Les femmes –entre 12 et 16 par établissement, en majorité françaises– sont souvent en situation précaire. « C’est compliqué d’appeler la famille, c’est honteux, impossible de crier au secours. On s’enferme. » (…)
    Du coup, le retentissement du procès du Carlton la meurtrit. « C’est une histoire complètement banale », mais sa médiatisation a « attiré de la clientèle dans les maisons closes » pour « voir ce que c’était ».
    « Aujourd’hui, j’arrive à sortir, mais je suis un fantôme. Si je témoigne, c’est pour celles qui sont encore dedans. Pour qu’elles sachent que quelqu’un a pu partir. » »

    Je sais pas où vous le mettre. C’est en France. Y en a qui y sont depuis qu’ils sont enfants. Alors je me dis, ça peut intéresser. J’aimerais bien que ça devienne un article. Voilà. Merci à vous.

    J'aime

  9. SVP ne mettez pas mon nom et mon prénom. Je croyais que c’était pour vous. Mettez un pseudo sinon je risque d’avoir des petits problèmes. Merci d’avance de ne pas mettre mon nom et mon prénom.

    J'aime

  10. @herve et fidwass .Bien sûr qu’il y a contrainte ,soit religieuse soit familiale soit sociale .Les femmes sont nées sans voile ni bourka ,

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s