Archives de Tag: répression antisyndicale

Air France : grève et manifestation le 27 septembre

Déplacement Pro, 7 septembre 2016 :

16 employés d’Air France impliqués dans l’occupation des locaux de l’entreprise et l’affaire à la chemise, survenue en octobre 2015, vont se retrouver devant la cour de grande instance de Bobigny les 27 et 28 septembre 2016. La CGT appelle les salariés à manifester devant le tribunal mais également à faire grève le 27 septembre.

chem2

Seize salariés d’Air France seront attendus au tribunal de grande instance de Bobigny les 27 et 28 septembre prochains. Onze sont poursuivis pour avoir forcé l’ouverture de la grille du siège de la compagnie tandis que les 5 autres, depuis licenciés, seront jugés dans le cadre de l’affaire dite « de la chemise ».

Lire la suite

Publicités

Iran : Mohammad Jarahi libéré

Mohammad Jarahi, militant ouvrier, membre du Comité de Coordination pour Aider à la Formation d’Organisations de Travailleurs et condamné à cinq ans de prison pour son activité syndicale, a été libéré ce 9 août après avoir purgé sa peine à la prison de Tabriz.

Neuchâtel : Les syndicalistes relaxés

ATS, 9 août 2016 :

Les syndicalistes impliqués dans le confit social de l’hôpital de la Providence à Neuchâtel ont été globalement acquittés par la justice. Ils étaient accusés de violation de domicile et de diffamation dans le cadre du piquet de grève de 2012.

La Fondation de la Providence et le groupe de cliniques privées GSMN, auteurs des plaintes pénales, examineront les détails du jugement avant de décider d’un éventuel recours. Devant le Tribunal régional du Littoral et du Val-de-Travers comparaissaient quatre personnes qui avaient soutenu les grévistes sur le terrain.

Lire la suite

Air France : Myriam El Khomri valide le licenciement d’un délégué CGT

France TV Info, 8 août 2016 :

La ministre du Travail, Myriam El Khomri, a validé le licenciement d’un délégué CGT d’Air France, magasinier à la maintenance, accusé d’avoir participé à l’épisode de la « chemise arrachée », annonce son ministère dans un communiqué, lundi 8 août. L’inspection du Travail avait pris une décision inverse en janvier.

chem1

« A l’issue d’une analyse longue et minutieuse des faits survenus le 5 octobre 2015 en marge du comité central d’entreprise du groupe Air France, et sur la base des éléments portés au dossier, il ressort que la faute reprochée est d’une gravité suffisante pour justifier le licenciement du salarié protégé », précise le communiqué du ministère.

Lire la suite

Gabon : Grève dans les administrations pour la libération de syndicalistes

Gabon Review, 18 juillet 2016 :

Les syndicats de cette centrale ont décidé de paralyser fonctionnement de l’administration, à compter de ce 18 juillet 2016. But de la manoeuvre : obtenir la libération de tous les concitoyens arrêtés le 9 juillet dernier et le paiement de la prime d’incitation à la performance (Pip) du 2e trimestre 2015.

Afin de contraindre les autorités judiciaires à prononcer la libération immédiate et sans condition de tous les concitoyens détenus actuellement à la prison centrale de Libreville et d’obtenir le paiement de la prime d’incitation à la performance (Pip) du 2e trimestre 2015, les membres de la confédération syndicale présidée par Jean Rémy Yama ont décidé de paralyser l’administration, sur l’ensemble du territoire national. Ce moyen de pression sur les autorités politiques du pays, visant à bloquer le fonctionnement d’une administration déjà «ralentie» et embarquée dans l’effervescence pré-électorale, a été adopté lors de l’assemblée générale du 16 juillet dernier, au siège de la structure. «Comment peut-on emprisonner des citoyens sans tenir compte de la présomption d’innocence ? On pense que cette manifestation qui devait se dérouler dans un enclos privé aurait pu déboucher sur des troubles. Or il n’en était rien», a interrogé le premier vice-président.

Lire la suite

Le ministère du travail contre le droit de grève

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Le 27 juin, le ministère du travail a, contre l’avis de l’inspection du travail, autorisé le licenciement « pour faute lourde » d’Yvon Caprice, délégué CGT à Sodexo Marseille. Que reproche la direction à ce militant ouvrier ? Simplement d’avoir exercé son droit de grève !

En décembre 2015, la cuisine centrale des cantine marseillaise est en grève. Un accord de fin de conflit est signé entre la direction et des délégués syndicaux, mais 18 salariés continuent la grève ce qui est tout à fait légal selon le code du travail français. Dans le secteur privé, aucun préavis n’est nécessaire pour se mettre en grève, une grève est considérée comme licite dès lors que l’employeur a connaissance des revendications et que l’arrêt de travail est collectif. C’est ce qui nous permet de débrayer spontanément pour appuyer des revendications. A ce jour, rien n’interdit donc de continuer une grève si un accord signé entre la direction et des délégués ne nous convient pas.

Lire la suite

Sodexo : Le ministère du Travail autorise le licenciement d’un délégué CGT

Le Point, 8 juillet 2016 :

La décision va à l’encontre de celle de l’inspection du travail. Le délégué avait été licencié pour avoir poursuivi une grève après la signature d’un accord.

C’est une décision forte qui a été prise rue de Grenelle le 27 juin dernier. Alors que l’inspection du travail avait contesté le licenciement d’un délégué CGT de Sodexo, l’avocat du syndicaliste a expliqué à l’Agence France-Presse que le ministère était revenu sur cette décision. Dénonçant « une décision politique », dans le contexte du conflit autour du projet de loi Travail, Me Steve Doucet a annoncé qu’il engagerait « un recours en annulation » devant le tribunal administratif.

Lire la suite