Archives de Catégorie: Japon

Japon. Contre l’avis des Japonais, Tokyo redémarre un second réacteur nucléaire

http://www.courrierinternational.com

This handout picture taken by Kyushu Electric Power on July 7, 2015 shows a fuel rod being inserted in a reactor vessel at the Kyushu Electric Power's Sendai nuclear power plant in Satsumasendai, Kagoshima prefecture, on Japan's southern island of Kyushu. Atomic fuel was being loaded into the reactor in southern Japan on July 7 as its operator prepared to restart operations despite widespread public opposition to the technology. The reactor is expected to become the first one to go back on line after two years of complete hiatus in Japan following the tsunami-sparked disaster at Fukushima in 2011. AFP PHOTO / KYUSHU ELECTRIC POWER ---EDITORS NOTE---HANDOUT RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / KYUSHU ELECTRIC POWER" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS

Plus de quatre ans après l’accident de Fukushima, un réacteur nucléaire a été relancé le 15 octobre à la centrale de Sendai, dans le sud-ouest du Japon. C’est le second à reprendre du service depuis la suspension de la production de ce type d’énergie.

Lire la suite

Publicités

Le Japon va fermer 26 facs de sciences humaines et sociales, pas assez « utiles »

http://www.lemonde.fr

4760694_6_3644_les-resultats-des-examens-d-entree-a_f0e71a71b91c3e552129d6b571126cf7

Vingt-six universités japonaises ont annoncé vouloir fermer leurs facultés de sciences humaines et sociales, ou du moins diminuer leur activité. Une décision qui fait suite à une lettre que le ministre de l’éducation, Hakubun Shimomura, a adressée le 8 juin aux présidents des 86 universités du pays, leur demandant « d’abolir ou de convertir ces départements pour favoriser des disciplines qui servent mieux les besoins de la société ».

Lire la suite

Japon : la rue veut la paix

http://www.liberation.fr

808980-aki-okuda-japon

La fin du pacifisme constitutionnel voulu par le Premier ministre Shinzo Abe déclenche une mobilisation sans précédent depuis les années 70.

La fin du pacifisme constitutionnel voulu par le Premier ministre Shinzo Abe déclenche une mobilisation sans précédent depuis les années 70.

Lire la suite

Lutte contre le militarisme au Japon

Le Monde, 17 septembre 2015 :

Des sénateurs en sont venus aux mains, jeudi 17 septembre, dans l’enceinte très feutré habituellement du Parlement japonais, avant l’adoption, en commission, de nouvelles lois de défense autorisant l’envoi de militaires à l’étranger pour aider un allié en difficulté, une première depuis la seconde guerre mondiale.

La voie est désormais ouverte pour un vote en session plénière au Sénat, procédure qui entérinerait les textes et qui doit intervenir dans les heures ou jours à venir, malgré une opposition farouche.

Lire la suite

Images de la manifestation du 30 août à Tokyo

Quelques images et vidéos de la manifestation du 30 août à Tokyo qui a mobilisé plus de 120.000 personnes contre le projet de réforme militariste de la constitution (voir l’article) :

tokyo1tokyo3 Lire la suite

Tokyo : Plus de 100 mille personnes contre le militarisme

Reuters, 30 août 2015 :

Des dizaines de milliers de manifestants se sont réunis dimanche près du Parlement japonais pour protester contre un projet de loi visant à permettre à
l’armée japonaise d’intervenir à l’étranger et de ne plus se cantonner à un simple rôle défensif.

Selon les organisateurs, 120.000 personnes de tous les âges ont bravé la pluie, scandant des slogans contre le projet de Shinzo Abe et brandissant des pancartes hostiles à la guerre et réclamant la démission du Premier ministre.

Lire la suite

Japon: des milliers de personnes manifestent contre le militarisme

BFM TV, 28 juillet 2015 :

Des milliers de manifestants ont protesté mardi soir à Tokyo contre la nouvelle politique de défense du Premier ministre Shinzo Abe. Celle-ci prévoit un élargissement des prérogatives de l’armée japonaise.

Selon les organisateurs quelque 15.000 personnes ont participé à ce rassemblement, brandissant des banderoles où l’on pouvait lire « suppression des lois de guerre », « non à la guerre » et des photos du Premier ministre affublé d’une moustache d’Hitler.

Lire la suite