Archives quotidiennes : 27/08/2012

Liège: manifestation devant le siège social d’ArcelorMittal.

Rtbf.be, 27/08/2012 :

C’est la rentrée en sidérurgie liégeoise. Le groupe Mittal avait convoqué pour ce lundi matin une réunion de négociation, la première réunion de la phase 2 de la loi sur les fermetures d’entreprises. Mais les syndicats contestent cette procédure et deux à trois cents ouvriers sont venus manifester devant le siège social.

Deux à trois cents travailleurs se sont rassemblés ce lundi matin devant les bureaux flémallois du groupe Mittal. Ils ont dû arrêter l’une ou l’autre ligne de production, notamment le train à large bande à Chertal.

En fait, pendant l’été, la direction a subrepticement augmenté le nombre d’emplois à supprimer dans le cadre de la fermeture des hauts fourneaux. Le chiffre est passé de 581 à 790. Pour les syndicats, les procédures n’ont pas été respectées et il est prématuré d’entamer les négociations sur un plan d’accompagnement social, d’entamer la phase 2 de concertation prévue dans la loi sur les licenciements collectifs.

La réunion va donc d’interruption de séance en interruption de séance et aux abords, il règne un climat délétère. La plupart des conversations entre ouvriers parlent d’outils laissés à la déglingue, d’incidents ou d’accidents à répétition, comme ce dimanche encore au laminoir de Kessales, la rupture d’un câble d’un pont roulant et la chute d’une bobine de tôle sur de l’hydrogène, et l’explosion qui s’en est suivie.

Entre résignation, rancœur, désespérance, et colère, la fin de l’été dans les usines liégeoises de Mittal est compliquée.

Niger : grève de 5 jours des agents du secteur du développement rural à partir de lundi.

AfriScoop.com, 27/08/2012 :

(Xinhua) — Les agents du secteur du développement rural observent à nouveau, à partir du lundi 27, une grève de cinq jours, sur l’ensemble du territoire national, à l’appel de leurs syndicats, pour exiger du gouvernement nigérien le respect de ses engagements par rapport au paiement de leurs primes et indemnités.

Selon M. Manou Bagué, coordonnateur du Collectif des syndicats du secteur du développement rural, le gouvernement leur avait promis, depuis le 5 mai dernier, six primes et indemnités, mais qu’à ce jour, ces propositions sont restées vaines.

Les négociations entre l’intersyndicale et le comité interministériel par rapport à la question, sont suspendues.

Ces indemnités sont consacrées par le statut général de la fonction publique, ayant fait l’objet d’un protocole signé antérieurement par le gouvernement. « Nous réclamons leur paiement, à l’instar de ce qui est fait aux autres agents de l’Etat », a fait savoir Manou Bagué.

« Nous avons compris que les ministres ont pratiquement délaissé le secteur, et cela malgré l’importance relative qu’on prétend lui accorder ; et cela n’est pas responsable », a-t-il indiqué.

C’est ce qui a amené les agents du secteur du développement rural à bloquer toutes les informations liées à leurs activités sur le terrain et surtout d’observer des grèves perlées intensives.

Lire la suite

Ryanair renvoyé en correctionnelle.

Le Figaro, 27/08/2012 :

La compagnie irlandaise à bas prix Ryanair a été renvoyée devant le tribunal correctionnel au terme d’une information judiciaire ouverte en 2010, notamment pour « travail dissimulé », sur son activité à l’aéroport Marseille-Provence, a-t-on appris lundi auprès d’une partie civile.

Ryanair devra également comparaître, devant le tribunal d’Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) pour prêt illicite de main d’oeuvre, entrave au fonctionnement du comité d’entreprise, des délégués du personnel, ainsi qu’à l’exercice du droit syndical et à la constitution du comité d’hygiène et de sécurité et des conditions de travail, a précisé à le cabinet d’avocats parisien Hocquet-Rappaport, qui représente le Syndicat national des pilotes de ligne (SNPL) dans le dossier. Dernier motif de renvoi retenu à l’encontre de la compagnie : l’emploi illicite de personnels navigants. 

Contacté par l’AFP, l’avocat de Ryanair, Me Marc-Antoine Lévy, n’a fait aucun commentaire. 

Le procès devrait avoir lieu fin 2012 ou début 2013.

Nous condamnons le massacre brutal des mineurs de Marikana par la police

Pétition à signer à cette adresse

Nous condamnons le massacre brutal des mineurs de Marikana par la police

Nous, militants ouvriers et syndicalistes, condamnons fermement le massacre des mineurs de platine par la police le 16 août en Afrique du Sud. C’est une véritable barbarie et un crime contre l’humanité. C’est clairement un massacre d’ouvriers sans défense qui ne font que défendre la juste revendication d’une hausse de salaire. Toutes les preuves montrent que c’est une attaque sanglante contre des grévistes planifiée par la police et l’employeur, et qu’aucun prétexte ne peut justifier cette brutalité contre des travailleurs. Nous appelons tous les travailleurs, les syndicalistes, et les gens du monde entier à protester et à condamner cette barbarie commise par la police sud-africaine et les patrons.

Nous déclarons que :

1- L’identité de tous les assassins de mineurs doit être rendue publique dès que possible. Tous les travailleurs et manifestants arrêtés doivent être immédiatement libérés.

2- Toutes les autorités et tous les individus qui sont, à un niveau ou à un autre, impliqués dans ce massacre, que ce soit en le décidant, en l’organisant ou en tirant, doivent être jugés au cours d’une audience publique.

3- Les mineurs et les familles de toutes les victimes doivent avoir accès gratuitement à des conseillers juridiques et à des avocats lors de ce procès.

Lire la suite

Unilever se prépare au « retour de la pauvreté » en Europe

Le Nouvel Observateur, 27 août 2012 :

Le géant anglo-néerlandais de l’agroalimentaire veut adapter en conséquence sa stratégie en vendant plus de produits bon marché.

Le responsable pour l’Europe du géant anglo-néerlandais de l’agroalimentaire et des cosmétiques, Unilever, affirme, dans un entretien paru lundi 27 août, voir « la pauvreté revenir » sur le continent, et veut adapter en conséquence sa stratégie.

« La pauvreté revient en Europe », a dit Jan Zijderveld au quotidien allemand « Financial Times Deutschland ». Il ajoute : « Si un Espagnol ne dépense plus en moyenne que 17 euros quand il fait les courses, je ne vais pas lui proposer un paquet de lessive qui coûte la moitié de son budget ».

Lire la suite

Chili : Plusieurs manifestations lycéennes et étudiantes virent à l’émeute

Plusieurs manifestations lycéennes et étudiantes virent à l’émeute: 113 arrestations – Santiago, 23 août 2012.

Des affrontements entre étudiants et policiers ont abouti jeudi à 113 arrestations à Santiago, lors d’une manifestation qui a réuni quelque 4 500 étudiants exigeant une éducation publique gratuite et de qualité, après l’occupation de plusieurs collèges et lycées.

Parmi les 4 500 manifestants se trouvaient principalement des lycéens mais aussi des étudiants venus en soutien. Ils ont investi les rues de plusieurs quartiers pour revendiquer un renforcement de l’éducation publique au Chili, pays dont le système éducatif est l’un des plus chers et des plus inégalitaires au monde, selon diverses études.

Lire la suite

Sauvons la Mission Locale Espace Jeunes du bassin d’emploi du Grand Besançon

Pétition du collectif de salariés, les Délégués du personnel, l’intersyndicale CGT / Synami-CFDT de la Mission Locale Espace Jeunes du bassin d’emploi du Grand Besançon 10 C rue Midol 25044 Besançon cedex :

Pétition à signer ici

Sauvons la Mission Locale Espace Jeunes du bassin d’emploi du Grand Besançon

À l’attention de Les membres du Conseil d’Administration de l’association et en particulier l’Etat et les collectivités territoriales

Citoyens, citoyennes,

En état de cessation de paiement, La Mission Locale Espace Jeunes du bassin d’emploi du Grand Besançon a été placée en redressement judiciaire par un jugement rendu le 11/07/12 par le Tribunal de Grande Instance de Besançon.

L’association est donc, vous l’aurez compris, aujourd’hui en grand danger, l’année même de son 30 ième anniversaire.

Lire la suite