Archives quotidiennes : 14/08/2012

A Athènes, un bureau du parti néonazi Aube Dorée ravagé par un incendie

AFP, 13 août 2012 :

L’incendie s’est produit au lendemain du meurtre xénophobe d’un jeune Irakien dans le centre d’Athènes, a indiqué une source policière.

Situés au 4e étage d’un immeuble du quartier de Pangrati, les bureaux du parti Aube Dorée (Chryssi Avghi, en grec) – qui vient de faire irruption au Parlement avec 7% des voix aux législatives de juin – étaient vides au moment de l’attaque, a précisé la même source.

Des inconnus ont mis le feu à du liquide inflammable répandu devant la porte, un modus operandi évoquant celui de dizaines d’actions anti-establishment commises ces dernières années à Athènes et imputées par la police à la mouvance anarchiste, a précisé la même source.

Lire la suite

95% de grévistes à Sidi Bouzid

Tuniscope, 14 août 2012 :

La grève observée, aujourd’hui le 14 août à Sidi Bouzid, a connu une réussite totale , vu le taux de participation qui était extrêmement élevé.

A la suite de l’appel de grève générale lancé par le bureau régional de l’UGTT, un grand nombre de personnes ont entamé une grève et ont participé à une manifestation pour revendiquer la libération des citoyens ayant été arrêtés jeudi lors de la « Journée de libération de Sidi Bouzid de l’emprise du gouvernement ».

Plusieurs slogans ont été scandés par les manifestants dénonçant le gouvernement pendant cette marche de protestation.

Grève générale et marche de protestation à Sidi Bouzid

Kapitalis, 14 août 2012 :

Les habitants de Sidi Bouzid, qui observent aujourd’hui une grève générale, ont brandi des slogans anti-gouvernementaux et d’autres demandant la libération inconditionnelle des 8 manifestants incarcérés à la prison de Kairouan.

Ces derniers protestaient contre les coupures d’eau et d’électricité, le chômage, la mal-vie et l’absence totale d’investissement dans la région.

Pour soutenir les habitants de la région dans leur combat, des élus de l’Assemblée nationale constituante (Anc), des leaders de partis, des syndicalistes venus notamment de Sfax, Kasserine, Gafsa, Sousse participent à la marche d’aujourd’hui à Sidi Bouzid. Parmi les slogans brandis : «Ni peur, ni terreur, le pouvoir revient au peuple», «Libérez les manifestants»…

Lire la suite

A Sfax aussi, forte mobilisation pour l’égalité

Tunisie Numérique, 14 août 2012 :

Entre 2000 et 3000 personnes se sont rassemblées lundi 1″ août au soir devant le théâtre municipal de Sfax pour célébrer la fête de la femme.

Au milieu d’une absence totale des agents de sûreté, les manifestants ont exprimé leur refus de l’article 28 qui pose le principe de la complémentarité entre les sexes au lieu de l’égalité a constaté TunisieNumerique.

Femmes et hommes, les protestataires ont parcouru l’avenue Habib Bourguiba scandant des slogans contre le ministère de l’intérieur et exigeant l’égalité entre les sexes, selon le correspondant de TunisieNumérique.

Vidéos des manifestations du 13 août à Tunis

Le lundi 13 août, au moins 6.000 personnes, en majorité des femmes, ont manifesté à Tunis pour défendre les droits des femmes menacés par les réactionnaires d’Ennahda au pouvoir et pour l’égalité. Plusieurs centaines de manifestantes et de manifestants ont même réussi à forcer les barrages de police pour manifester sur l’Avenue Bourguiba, malgré l’interdiction du gouvernement.

Reportage de l’AFP sur la manif du 13 août à Tunis :

Quelques vidéos des manifestations du 13 août à Tunis :

Lire la suite

Quelques images des manifestations du 13 août à Tunis

Le lundi 13 août, au moins 6.000 personnes, en majorité des femmes, ont manifesté à Tunis pour défendre les droits des femmes menacés par les réactionnaires d’Ennahda au pouvoir et pour l’égalité. Plusieurs centaines de manifestantes et de manifestants ont même réussi à forcer les barrages de police pour manifester sur l’Avenue Bourguiba, malgré l’interdiction du gouvernement.

Quelques photos des manifestations du 13 août à Tunis :

Lire la suite

Nouvelle manifestation nocturne à Montréal

La manifestation nocturne, visant à dénoncer la hausse des droits de scolarité et la Loi 78 décrétée par le gouvernement Charest, a attiré plus de gens qu’à l’habitude au centre-ville de Montréal, lundi soir.

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées vers 21 h à la place Émilie-Gamelin pour faire connaitre leur mécontentement durant cette 112e manifestation nocturne. (Journal de Montréal, 14 août 2012)

L’édition de « La Presse » souligne à propos de cette manifestation : « Peu d’affiches électorales ont survécu au passage de la manifestation nocturne, lundi soir. L’une après l’autre, elles se sont fait arracher de leur poteau puis piétiner par les protestataires qui applaudissaient. »