Archives quotidiennes : 21/08/2012

Niger : Arrêt de travail d’employés d’Areva pour les salaires

AFP, 21 août 2012 :

Des employés d’une filiale du groupe nucléaire français Areva exploitant l’uranium dans le nord du Niger ont observé lundi un arrêt de travail de quelques heures pour des revendications salariales, a appris mardi l’AFP de sources concordantes.


« Il y a eu hier (lundi) un bref mouvement d’humeur, des agents de la Société des mines de l’Aïr (Somaïr) ont bloqué des camions de la société pendant un moment pour rappeler des engagements d’Areva au sujet de revendications salariales », a indiqué à l’AFP Inoua Neino, le patron du Syndicat des travailleurs des mines du Niger (Syntramine).

« Il n’y a ni grève, ni préavis de grève chez Areva et tout est rentré dans l’ordre depuis lundi », a précisé Inoua Neino.

Lire la suite

Trois camarades syndicalistes Iraniens condamnés à de la prison.

Trois camarades syndicalistes Iraniens condamnés à de la prison.

 Iran Labor Report  17 août 2012  : Selon des rapports établis par le Comité de coordination pour aider les travailleurs former des organisations libre en Iran ou Committee to Help Form Workers Organizations in Iran, , trois militants syndicaux, Jalil Mohammadi, Alireza Asgari et Reyhaneh Ansari , ont étés condamnés successivement à des  peines d’une année de prison le 15 Août 2012 dernier.

Alireza Asgari a été condamné à un an de prison assortie d’une peine de flagellation par coup de fouets. Jalil Mohammadi et Reyhaneh Ansari ont chacun étés condamnés a un an de prison , mais l’application de leurs peines sera retardée  pendant trois ans. Ils doivent cependant se soumettre à des contrôles judiciaires tous les mois, auprès des forces répressives du ministère des renseignements

Lire la suite

France : manifestations pour la régularisation des sans-papiers le 1er septembre

Le Matin, 21 août 2012 :

Des syndicats, des associations et des collectifs de défense des droits de l’homme ont appelé lundi à manifester le 1er septembre prochain à travers toute la France pour exiger la régularisation des travailleurs étrangers sans-papiers et l’arrêt des contrôles au faciès.

Dans leur appel à une « manifestation unitaire », ils regrettent que le problème des sans-papiers soit « resté entier » avec l’avènement du parti socialiste au pouvoir depuis mai dernier. « Les sans-papiers continuent d’être surexploités par un patronat intéressé à pousser toujours plus loin la déréglementation du marché du travail », notent les contestataires, parmi lesquels la Ligue des droits de l’homme, le Mrap et Droits Devant.

Ils relèvent que, parallèlement dans la dernière période, la politique dite de « lutte contre l’immigration irrégulière » s’est soldée par des « lois de plus en plus restrictives, de véritables politiques de « chasse à l’étranger », avec des quotas d’expulsions toujours plus élevés ».

Lire la suite

Manifestation à Siliana pour la libération de trois militants

Kapitalis, 21 aût 2012 :

Tunisie : Des représentants de la société civile ont organisé une manifestation, aujourd’hui, à Siliana. Ils appellent à la libération de trois militants de gauche: Maher Ben Amor, Chokri Harakati et Soufiène Naffati.

Des centaines de représentants de la société civile et des partis politiques se sont joints aux habitants de Makthar, venus nombreux à Siliana, pour soutenir (et appeler à la libération) des 3 jeunes arrêtés la semaine dernière.

Avant de prendre la direction du tribunal de la ville, les manifestants se sont rassemblés devant le siège régional de l’Union générale tunisienne du travail (Ugtt) et se sont notamment arrêtés devant le siège du gouvernorat de Siliana. Ils scandent: «Non aux procès politiques»; «Manifester est un droit et non un délit»…

L’ANC se démasque ! Des travailleurs assassinés !

Communiqué commun des organisations anarchistes sud-africaines (Tokologo Anarchist Collective, Zabalaza Anarchist Communist Front et Inkululeko Wits Anarchist Collective) à propos du massacre de Marikana, 19 aout 2012 (voir la version anglaise et la version italienne).

L’ANC se démasque ! Des travailleurs assassinés !
Les capitalistes et les politiciens sont les coupables !
Assez des brutalités de la police.

Pas de justice, pas de paix. Ni Zoome, ni Malema, ni LONMIN!

La Constitution du pays garantit droits politiques et égalité. Il est assez évident que par contre les patrons et les hommes politiques font exactement ce qu’ils veulent. Ils nous piétinent. Comme ça a été démontré par les meurtres de mineurs en grève à la mine de Marikana de Lonmin commis par la police.

LES DROITS DE QUI ?

Gens ! Nous devons faire les comptes avec les faits. Le gouvernement de l’ANC (African National Congress, le parti de Mandela, ndt), et les grands capitalistes gèrent le spectacle. Le système rend les riches et les puissants encore plus riches et encore plus puissants.

Les travailleurs et les pauvres souffrent. Nous n’avons aucune protection. On travaille, mais on ne survit pas. Les prix des denrées alimentaires augmentent. Les prix de l’ESKOM (équivalent de l’EDF en Afrique du Sud, ndt) augmentent. Est-ce que nous devons payer ? Avec quoi ? Mais quand nous luttons, ils nous tirent dessus.

Lire la suite

Les Fralib ne lâchent pas leur usine

Ouest-France, 20 août 2012 :

Depuis septembre 2010, une centaine des 182 salariés s’opposent à la fermeture de cette fabrique de thé (Lipton) et d’infusions (l’Elephant). Dont Unilever a délocalisé la production en Pologne et Belgique.

Une forêt de drapeaux rouges et tricolores, des banderoles, un portrait de Che Guevara et une poignée d’ouvriers veillent au portail. On n’entre pas chez Fralib comme dans un moulin. Près des quais de marchandises, un terrain de volley et une table de ping-pong pourraient bien rappeler les vacances. Tout comme la douce odeur de thé qui flotte encore dans l’usine déserte et silencieuse depuis presque deux ans.

Mais sous le soleil d’août, la fabrique des infusions de l’Éléphant et des thés Lipton, propriété d’Unilever, n’est pas la grosse bête assoupie qu’on imagine.

Lire la suite

Espagne : 1 000 médecins désobéissent pour soigner les sans-papiers

Terra Eco, 20 août 2012 :

Alors qu’un décret va limiter l’accès gratuit au système de santé publique pour les immigrés en situation irrégulière, ces objecteurs de conscience s’engagent.

Des groupes indépendants d’employés et d’usagers de la santé publique ont créé une plateforme afin de protester contre la récente réforme de la santé. Le mouvement intitulé Yo Sí Sanidad Universal (sur Twitter @Yosisanidaduniv) a mis en avant une proposition phare de désobéissance et d’objection au nouveau décret-loi 16/2012, imposé par le gouvernement dans un contexte de coupes budgétaires, d’austérité et de protestations sociales.

L’objectif du décret, qui entrera en vigueur le 1er septembre, est, selon le ministre de la Santé publique, de « garantir le caractère universel du droit ». Comme l’a déclaré le gouvernement du Parti populaire, c’est un pas en direction d’un « droit réellement universel » et il « met fin au gaspillage. »

Lire la suite