Archives de Catégorie: Kazakhstan

Kazakhstan : manifestations contre l’inflation

Euronews, 17 février 2014 :

Une manifestation interdite et dispersée par la police. Nous sommes à Almaty, la principale ville et capitale économique du Kazakhstan. Plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées samedi et dimanche pour protester contre la dévaluation de la monnaie nationale et la hausse des prix. Venue en nombre, la police aurait arrêté plusieurs personnes, dont deux journalistes.

Alors que le tengué est sous pression par rapport au dollar, la banque centrale de cette ex-république soviétique a annoncé mardi dernier qu’elle cessait d’intervenir pour soutenir le cours de sa monnaie. Le gouvernement s’est toutefois engagé à empêcher la flambée des prix de certaines denrées alimentaires.

Kazakhstan : Pour la libération des ouvriers du pétrole emprisonnés !

Campagne Labourstart en partenariat avec la Confédération des Syndicats Libres du Kazakhstan, soutenue par la Confédération du Travail de la Russie, IndustriAll, l’UITA et l’Association pour les Droits de l’homme en Asie Centrale :

Le 16 Décembre 2011, après 6 mois d’impasse dans les négociations entre les travailleurs du pétrole en grève et la société KazMunaiGas dans la ville de Zhanaozen dans l’ouest du Kazakhstan, un conflit de travail s’est transformé en émeutes et violences réprimées par des forces de l’ordre excessivement zélées avec la complicité des autorités, qui se sont croisés les bras. Il y a eu 17 morts et plusieurs dizaines de blessés, non seulement parmi les ouvriers du pétrole manifestant mais aussi parmi des passants malchanceux. Trente-sept personnes ont été jugées, beaucoup d’entre eux condamnés à des peines de prison. Sept restent en garde à vue à ce jour : Tanatar Kaliev, Shabdal Utkilov, Talgat Saktaganov, Naryn Dzharilgasinov, Kanat Zhusipbaev, Maksat Dosmagambetov et Roza Tuletaeva.

K

Les syndicats et d’autres organisations citoyennes au Kazakhstan ont appelé le gouvernement à modifier la législation qui prévoit la responsabilité pour « incitation à la discorde sociale ». Ils veulent s’assurer que cette législation n’est pas utilisé de manière sélective pour faire pression sur les militants des droits de l’homme et des personnalités publiques, ou les syndicalistes qui défendent les exigences légitimes dans les relations de travail.

Lire la suite

HRW dénonce les violations des droits des employés pétroliers au Kazakhstan.

ALMATY (Kazakhstan) – L’organisation Human Rights Watch (HRW) a dénoncé lundi les violations des droits des employés du secteur pétrolier par les autorités et des sociétés dans l’ouest du Kazakhstan, où un conflit social avait dégénéré en émeutes réprimées dans le sang fin 2011.

Les violents affrontements dans l’ouest du Kazakhstan en 2011 qui avaient fait suite à une grève d’employés du secteur pétrolier, ont mis en évidence un problème bien plus large de non-respect des droits des travailleurs, est-il écrit dans un rapport.

L’organisation met à la fois en cause les autorités kazakhes et trois compagnies du secteur du gaz et du pétrole, les accusant d’avoir limité les droits des employés à la liberté de rassemblement, d’association et d’expression lors des grèves.

Les compagnies et les gouvernements qui sont intéressés par le Kazakhstan en raison de ses ressources pétrolières doivent avoir conscience des questions de droits de l’homme et prendre des mesures pour s’assurer que les droits des employés soient respectés et éviter d’être impliqués dans des abus, souligne HRW.

Lire la suite

Débrayage des ouvriers d’ArcelorMittal au Kazakhstan

Une dépêche Reuters en anglais du 29 juin indique que des milliers d’ouvriers du site ArcelorMittal de Temirtau (Kazakhstan) ont fait une grève d’avertissement de trois heures ce vendredi. Les travailleurs revendiquent une hausse des salaires de 30% et la fin des suppressions de postes. C’est la première grève dans l’usine depuis sa création et la première action revendicative d’ampleur des travailleurs dans la ville depuis les protestations ouvrières des années 1950.

Kazakhstan : justice pour les ouvriers du pétrole

Campagne de Labourstart en partenariat avec la Confédération des Syndicats Libres du Kazakhstan, la Confédération du Travail de Russie et avec le soutien de la Confédération Syndicale Internationale.

Sur une période de plusieurs mois, ont eu lieu les procès liés aux événements tragiques survenus à Jangaözen, le 16 décembre 2011. Plusieurs mois de conflit entre les travailleurs du pétrole et la direction des compagnies pétrolières, exacerbé par la complicité des autorités, a été la cause de troubles réprimés par la violence et l’usage incontrôlé de la force par la police, entraînant la mort de 17 personnes et des dizaines de blessés. Parmi eux, non-seulement des travailleurs du pétrole mais aussi des citoyens sans aucune implication dans le conflit industriel.

Lire la suite

Kazakhstan : Levée de l’état d’urgence mais pas de la répression

AFP, 31 janvier 2012 :

L’état d’urgence décrété en décembre dans la ville de Janaozen (ouest du Kazakhstan), après des émeutes meurtrières entre la police et des travailleurs du secteur pétrolier en grève a été levé aujourd’hui, comme convenu selon un décret présidentiel.

Instauré le 17 décembre à Janaozen, après un conflit social, qui a dégénéré en émeute avant d’être réprimé (14 morts), l’état d’urgence avait été prolongé en janvier par le président Noursoultan Nazarbaïev jusqu’au 31 janvier. Les violences de Janaozen ont pris de court le régime au Kazakhstan, qui vantait jusqu’alors la stabilité du pays.

Lire la suite

Kazakhstan : Le parquet accuse la police d’avoir tiré sur des manifestants

AFP, 29 décembre 2011 :

Le parquet général du Kazakhstan a accusé jeudi pour la première fois la police d’avoir tiré sur des manifestants lors de la répression sanglante le 16 décembre d’un mouvement de grève dans le secteur pétrolier qui a fait 16 morts à Janaozen, ville de l’ouest du pays.

« Le parquet général a ouvert une enquête sur l’utilisation par les forces de sécurité d’armes ayant entraîné la mort » de personnes par « abus de pouvoir », a-t-il indiqué dans un communiqué. « Les enquêteurs examinent les circonstances de chaque décès, en particulier les agissements illicites des policiers et l’utilisation de leur arme de service », a-t-il souligné.

Lire la suite