Archives de Tag: droit de grève

KLM: grève du zèle au sol en attendant l’appel

Air Journal, 22 août 2016 :

Interdit de grève jusqu’à début septembre, le syndicat de personnel au sol FNV de la compagnie aérienne KLM Royal Dutch Airlines a mené samedi à Amsterdam une grève du zèle de quatre heures, n’affectant les vols que de manière imperceptible. Son appel contre la décision du tribunal sera entendu mardi.

Une trentaine d’avions de la compagnie nationale néerlandaise ont décollé avec quelques minutes de retard le 20 aout 2016 à l’aéroport d’Amsterdam-Schiphol, où le FNV avait organisé une grève du zèle de 9h00 à 13h00 par quelque 230 membres pour protester contre la nouvelle convention collective. Le porte-parole du FNV Leen van List a souligné dans NOS que « ce n’était pas notre intention » de perturber les vols des passagers, l’action étant destinée à « prouver à KLM que la charge de travail est trop importante » pour son personnel au sol. Qui n’a donc pas soulevé les bagages trop lourds, et respecté strictement les consignes sur la vitesse des tracteurs à bagages entre autres actions.

Lire la suite

Attaque contre le droit de grève au Maroc

Aujourd’hui Maroc, 29 juillet 2016 :

Avant même que le projet de loi entame son circuit législatif, des voix s’élèvent pour dénoncer une «mauvaise foi gouvernementale».

Au moment où le très attendu projet de loi organique sur le droit de grève a été soumis, jeudi 28 juillet, au Conseil de gouvernement pour approbation, le syndicat le plus représentatif à l’échelon national, en l’occurrence l’UMT, a décidé de le rejeter sans même l’avoir consulté. A en croire plusieurs sources syndicales, aucune version du projet de loi organique en question ne leur a été à ce jour rendue de façon officielle.

Lire la suite

Le ministère du travail contre le droit de grève

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Le 27 juin, le ministère du travail a, contre l’avis de l’inspection du travail, autorisé le licenciement « pour faute lourde » d’Yvon Caprice, délégué CGT à Sodexo Marseille. Que reproche la direction à ce militant ouvrier ? Simplement d’avoir exercé son droit de grève !

En décembre 2015, la cuisine centrale des cantine marseillaise est en grève. Un accord de fin de conflit est signé entre la direction et des délégués syndicaux, mais 18 salariés continuent la grève ce qui est tout à fait légal selon le code du travail français. Dans le secteur privé, aucun préavis n’est nécessaire pour se mettre en grève, une grève est considérée comme licite dès lors que l’employeur a connaissance des revendications et que l’arrêt de travail est collectif. C’est ce qui nous permet de débrayer spontanément pour appuyer des revendications. A ce jour, rien n’interdit donc de continuer une grève si un accord signé entre la direction et des délégués ne nous convient pas.

Lire la suite

Sodexo : Le ministère du Travail autorise le licenciement d’un délégué CGT

Le Point, 8 juillet 2016 :

La décision va à l’encontre de celle de l’inspection du travail. Le délégué avait été licencié pour avoir poursuivi une grève après la signature d’un accord.

C’est une décision forte qui a été prise rue de Grenelle le 27 juin dernier. Alors que l’inspection du travail avait contesté le licenciement d’un délégué CGT de Sodexo, l’avocat du syndicaliste a expliqué à l’Agence France-Presse que le ministère était revenu sur cette décision. Dénonçant « une décision politique », dans le contexte du conflit autour du projet de loi Travail, Me Steve Doucet a annoncé qu’il engagerait « un recours en annulation » devant le tribunal administratif.

Lire la suite

Besançon : Liberté syndicale chez KFC comme ailleurs !

Communiqué de l’UL CGT de Besançon :

Le 8 juin, les salariés du restaurant KFC de Châteaufarine à Besançon se sont massivement mis en grève dans le cadre d’un appel intersyndical départemental contre la loi travail et pour leurs revendications concernant les conditions de travail et le paiement des heures complémentaires.

Le lendemain, alors même qu’il demandait, avec le soutien de la CGT, la tenue d’élections des représentant du personnel, Paul, un salarié du restaurant militant CGT impliqué dans le mouvement contre la loi travail, a fait l’objet de cette mesure disciplinaire : mise à pied à titre conservatoire et convocation à un entretien préalable à un éventuel licenciement.

Lire la suite

Défense du droit de grève ! Non aux réquisitions !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Il y a peu c’était à cause des inondations que les politiciens appelaient à la fin de la grève à la SNCF, maintenant Hollande et d’autres menacent de réquisitionner les grévistes « pour répondre aux besoins des supporters de l’Euro ».

On le sait bien, quoiqu’il se passe, la lutte des classes que nous mènent patrons et gouvernants ne s’arrête jamais, jamais il n’est question pour eux de remettre en cause un plan de licenciement, de retirer une loi anti-ouvrière comme la loi travail ou d’accorder une hausse de salaire au nom « de la solidarité » ou de tel ou tel événement. A chaque fois que nous, travailleuses et travailleurs, obtenons une avancée, c’est parce que nous, travailleuses et travailleurs, nous l’avons arrachée de haute lutte.

Lire la suite

Hazebrouck : les trois salariés, mis à pied pour avoir fait grève, réintégrés

France 3 Nord / Pas-de-Calais, 8 avril 2016 :

Trois salariés d’une entreprise de métallurgie située à Hazebrouck (Nord), menacés de licenciement et mis à pied pour avoir fait grève contre la loi travail le 31 mars, ont réintégré l’entreprise vendredi, a-t-on appris auprès de la direction.

« Après avoir longuement et mûrement réfléchi (…), j’annonce que j’ai décidé de renoncer purement et simplement au projet de licenciement pour faute grave » de ces trois personnes, a écrit François Segard, PDG des « Fonderies du Nord », dans une lettre adressée aux délégués du personnel de l’entreprise et communiquée ensuite à l’AFP.

Lire la suite