Archives quotidiennes : 27/02/2016

Ljubljana : Manifestation pour l’ouverture des frontières aux réfugiés

Plus d’un millier de personnes ont manifesté dans le cadre d’une journée d’action européenne ce 27 février à Ljubljana (Slovénie) contre les fermetures des frontières européennes et pour l’accueil des réfugiés.

Ljubljana

Espagne : Mobilisation dans plus de 40 villes pour dire « bienvenue aux réfugiés »

Ce samedi 27 février, des manifestations ont eu lieu dans plus de 40 villes pour dénoncer la fermetures des frontières de l’Union Européennes, pour dire « bienvenue aux réfugiés » et revendiquer des passages sécurisés pour les réfugiés. Les premiers chiffres publiés par la presse parlent de plus d’un millier de manifestants à Barcelone, 800 à Cadix, de plusieurs centaines à Oviedo, Las Palmas, Bilbao, etc.

Almeria :

Es2702Almeria

Avila :

Es2702Astilla Lire la suite

Tchad : De la colère après le viol de Zouhoura à la révolte contre le régime

Dès que le viol de Zouhoura est connu, les violeurs ayant publié une vidéo de la jeune fille en larmes sur les réseaux sociaux, des manifestations s’organisent à N’Djamena. Lycéennes et lycéens surtout veulent à la fois témoigner de leur solidarité avec Zouhoura et exiger que les coupables soient condamnés. Les coupables, en effet, sont les fils d’un ministre et de quatre généraux, les fils de hauts dignitaires du clan Idriss Déby au pouvoir depuis 25 ans, et le crime pourrait très bien resté impuni.

Premières manifestations à N’Djamena le 15 février :

Tchad1502NTchad1502Nc Lire la suite

Port-St-Louis : une riposte syndicale à la hauteur de l’attaque politique

La Marseillaise, 26 février 2016 :

Trois militants de la CGT, qui ont soutenu les salariées de la supérette Casino de Port-st-Louis pendant leur grève, auditionnés par la gendarmerie.

Il n’y avait qu’à voir l’énorme mobilisation jeudi matin devant la Gendarmerie de Port-Saint-Louis pour comprendre qu’il ne faut pas s’en prendre aux militants de la CGT. Dans la commune comme ailleurs, la convocation de trois syndicalistes pour des accusations jugées « graves et mensongères » par la CGT, a résonné comme un coup de semonce : « aujourd’hui, ils ont voulu tester les portuaires et la CGT », affirme Olivier Mateu, secrétaire départemental, « je pense que l’examen de passage est réussi. Ils ont un seul message à entendre : aucun militant de la CGT, de quelque secteur que ce soit, se retrouvera tout seul face à son patron et face à la justice ». Récemment, 8 salariées de Casino qui ont mené la grève en novembre et décembre, ont déjà été auditionnées, accusées d’avoir manger des bonbons durant une occupation du magasin. Hier, les faits reprochés sont plus lourds et passibles de prison: les trois syndicalistes (dont deux dockers) étaient entendus « en tant qu’auteur de violence en réunion, menaces publiques et non publiques et injures ». Ce qui fait dire à Serge Coutouris, des dockers, qu’« on est dans la continuité de la déstabilisation du syndicalisme et surtout de la CGT. Face à notre volonté de défendre l’emploi, le réflexe du gouvernement à la botte du patronat est de s’attaquer aux militants ».

Lire la suite

Marivan : Les candidats aux élections législatives hués par la population

Mercredi 24 février, à Marivan (province du Kurdistan en Iran) la population a accueilli les candidats aux élections législatives en les huant et en scandant « menteurs, menteurs ! ».

Protestations et répression au Tchad

La contestation se poursuit au Tchad. A Faya-Largeau, suite à des arrestations de lycéens par des militaires, des manifestations ont eu lieu ce vendredi 26 février. Des militaires, certains venus depuis N’Djamena, ont occupé tous les points stratégiques de la ville pour faire taire toute contestation dans les rues. Selon certaines sources, il y aurait deux morts dans la répression des manifestations à Faya-Largeau.

tchad26

Ce samedi 27 février, on apprend qu’une vingtaine de lycéens, arrêtés dans les villes de Faya-Largeau et Massaguet, pour leur participation aux manifestations de ces derniers jours, sont transférés au pénitencier pour adultes de Koro Toro.

Lire la suite

2000 personnes à Berne contre le racisme

A l’appel du collectif « Bleiberecht Bern » (« Droit au séjour Berne), 2000 personnes ont manifesté contre le racisme vendredi 26 février dans la soirée. Les manifestants ont dénoncé la fermeture des frontières, les expulsions et les appels à la haine raciste du parti d’extrême-droite UDC. Parmi les slogans, « le racisme n’est pas une opinion », « toutes les frontières doivent tomber », « des gens meurent aux frontières parce qu’on ne les veut pas, laissez entrer », etc.

Bern1 Lire la suite