Archives de Tag: Casino

Des salariés de Géant Casino à Lucé sont en grève

L’Echo Républicain, 23 avril 2016 :

Une soixantaine de salariés de l’hypermarché Géant Casino sont en grève depuis ce samedi 23 avril, pour dénoncer leurs mauvaises conditions de travail.

Le dernier mouvement social à l’hypermarché Géant Casino de Lucé datait de décembre 2014. Les délégués du personnels avaient distribué des tracts aux clients expliquant leurs difficultés dans le travail quotidien.

Lire la suite

Port-St-Louis : une riposte syndicale à la hauteur de l’attaque politique

La Marseillaise, 26 février 2016 :

Trois militants de la CGT, qui ont soutenu les salariées de la supérette Casino de Port-st-Louis pendant leur grève, auditionnés par la gendarmerie.

Il n’y avait qu’à voir l’énorme mobilisation jeudi matin devant la Gendarmerie de Port-Saint-Louis pour comprendre qu’il ne faut pas s’en prendre aux militants de la CGT. Dans la commune comme ailleurs, la convocation de trois syndicalistes pour des accusations jugées « graves et mensongères » par la CGT, a résonné comme un coup de semonce : « aujourd’hui, ils ont voulu tester les portuaires et la CGT », affirme Olivier Mateu, secrétaire départemental, « je pense que l’examen de passage est réussi. Ils ont un seul message à entendre : aucun militant de la CGT, de quelque secteur que ce soit, se retrouvera tout seul face à son patron et face à la justice ». Récemment, 8 salariées de Casino qui ont mené la grève en novembre et décembre, ont déjà été auditionnées, accusées d’avoir manger des bonbons durant une occupation du magasin. Hier, les faits reprochés sont plus lourds et passibles de prison: les trois syndicalistes (dont deux dockers) étaient entendus « en tant qu’auteur de violence en réunion, menaces publiques et non publiques et injures ». Ce qui fait dire à Serge Coutouris, des dockers, qu’« on est dans la continuité de la déstabilisation du syndicalisme et surtout de la CGT. Face à notre volonté de défendre l’emploi, le réflexe du gouvernement à la botte du patronat est de s’attaquer aux militants ».

Lire la suite

Disparition d’un paquet de M&M’s au Casino de Port-Saint-Louis-du-Rhône : Les caissières à la gendarmerie !

France Bleu, 18 février 2016 :

La gendarmerie de Port-Saint-Louis (Bouches-du-Rhône) ouvre une enquête après une plainte du groupe Casino pour le vol d’un paquet de bonbons fin 2015, en plein conflit social. Neuf caissières du supermarché sont convoquées à la gendarmerie. La CGT dénonce un coup de pression de la direction.

Elles sont vraiment stupéfaites, ces neuf caissières du supermarché Casino de Port-Saint-Louis-du-Rhône. Ces salariées sont convoquées chez les gendarmes cette semaine pour une histoire de disparition de paquet de bonbons à un euro pendant un mouvement de grève avec occupation des locaux en fin d’année dernière. La direction de Casino a porté plainte pour vol.

Lire la suite

Lacaune (81) : Grève à Casino

La Dépêche, 20 décembre 2014 :

Hier, à l’appel des syndicats UNSA et CGT, les salariés du groupe Casino se sont mobilisés au niveau national. À Lacaune, les employés du supermarché Casino ont suivi le mouvement, manifestant pacifiquement durant toute la matinée devant l’entrée du magasin, informant les clients de leurs revendications et arborant ostensiblement l’information «En grève».

Malgré cela, le magasin est resté ouvert, les caisses étant tenues par le personnel de l’encadrement. Parmi les revendications avancées, les employés dénoncent une baisse drastique des effectifs, une charge de travail augmentée, des réorganisations négatives et déstabilisantes, des difficultés à prendre les congés payés, des transferts de magasins d’une enseigne à l’autre avec des conséquences sur le statut des salariés, des négociations insignifiantes, un intéressement zéro et une participation insuffisante… Et les grévistes d’affirmer : «Si le groupe fait des bénéfices, tant mieux, mais pas sur le dos des salariés ! Jamais notre situation n’a été aussi précaire, nous voulons le clamer haut et fort et disons Stop !»

Montauban : Les salariés de Géant en grève

La Dépêche, 14 décembre 2014 :

À l’appel des syndicats CGT et CFDT (majoritaire), une partie du personnel de l’hypermarché Géant Casino d’Albasud était en grève hier. Ils dénoncent «des conditions de travail qui ne cessent de se dégrader depuis 4 ans, explique Valérie Tejedor, déléguée syndicale de la CFDT.

Depuis 2010, l’effectif du magasin est passé de 140 personnes à 120. Les employés sont exaspérés. Ni les départs à la retraite, ni les maladies et encore moins les départs volontaires ne sont remplacés. La direction n’entend pas nos appels au secours.»

Lire la suite

Débrayages dans les Géant Casino du Var

Var Matin, 5 avril 2013 :

Un mouvement de grève national et intersyndical a été lancé vendredi dans les hypermarchés Géant Casino, notamment celui de Mandelieu-La Napoule.

Les syndicats dénoncent les conditions de travail, la baisse des effectifs et les salaires. Ce mouvement social n’entraîne pourtant pas la fermeture des magasins.

Lire la suite

Provence : Les salariés de plusieurs hypermarchés sont en grève

La Provence, 30 mars 2013 :

Depuis ce matin, des salariés de plusieurs hypermarchés sont en grève. Principalement à Marseille, Aix ou encore Plan de Campagne (les Pennes-Mirabeau) mais aussi au Pontet, près d’Avignon, dans le Vaucluse.

Dans la cité phocéenne, les Géant Casino de Valmente et des Caillols sont concernés. A Aix, une soixantaine de salariés manifestent devant leur site. A Plan de Campagne, des dizaines d’employés ont aussi décidé de protester. Ils se trouvent devant l’entrée de la galerie marchande.

Au Pontet, c’est l’hypermarché Auchan qui est touché. Plusieurs dizaines de salariés s’étaient réunies ce matin devant une des entrées d’un des sites les plus anciens et des plus importants magasins de l’enseigne en France.

Lire la suite

Narbonne : Une centaine d’employés de Casino en grève

La Dépêche, 26 février 2013 :

100 salariés du groupe Casino, soit 90% des effectifs du groupe sur Narbonne ont manifesté devant le Géant Casino de Narbonne hier matin, dans le cadre d’une grève nationale préalable aux Négociations annuelles obligatoires qui se déroulent aujourd’hui.

Toute la journée d’hier 90% des salariés de l’enseigne Casino participaient à un mouvement de grève national. Ils étaient près d’une centaine de salariés, à l’appel de la CFDT et de la CGT devant l’entrée du Géant Casino, pour réclamer des augmentations de salaire et des conditions de travail correctes.

Lire la suite

Rennes : Piquet de grève devant la plate-forme Easydis

Ma Ville, 21 décembre 2012 :

Une cinquantaine de salariés de la plateforme Easydis, filiale du groupe Casino, tiennent un piquet de grève devant l’entrepôt, zone du Chêne à Gaël, ce vendredi.

Leur principale revendication porte sur les salaires : « Dans la grande distribution, on demande le maximum aux salariés, car c’est la crise. On nous demande des efforts mais sans contrepartie, car nous n’obtenons que le minimum », assure Zakaria Ouadah, délégué CGT.

Easydis emploie 215 salariés titulaires. Seule la CGT a appelé à la grève. Les syndicats FO et Unsa ne se sont pas joints au mouvement.

Grève surprise au Géant Casino d’Ajaccio.

A moins de 2 semaines de Noël les salariés réunis en intersyndicale bloquent l’accès à la grande surface depuis ce samedi. Ils protestent contre la réduction de leur prime d’intéressement. 

© Extrait Corsica Prima L'intersyndicale bloque l'accès à la grande surface ce samedi matin.

Prima L’intersyndicale bloque l’accès à la grande surface ce samedi matin. 

La surprise est de taille ce samedi matin pour la direction du Géant Casino d’Ajaccio. Dans cette dernière ligne droite avant Noël, c’est là que la grande surface enregistre ses plus grosses recettes, mais ce matin les caisses sont restées fermées. A l’appel d’une intersyndicale ( STC – FO – CFDT – CGT ) les salariés ont bloqué l’accès à la grande surface laissant les entrées de la galerie marchande libres. 

Une prime liée au chiffre d’affaire 

Ils protestent contre la réduction de leur prime d’intéressement, 400€ cette année contre 800€ d’ordinaire selon l’intersyndicale. Les employés auraient touché 1800€ l’an passé selon la direction.

Lire la suite