Archives de Tag: Slovénie

Manifestation contre les accords UE-Turquie et l’Europe Forteresse en Slovénie et Croatie

Plusieurs manifestations spontanées ont eu lieu à travers la Croatie dès vendredi 18 mars et l’annonce d’un accord entre l’UE et la Turquie qui prévoient un renvoi de tous les réfugiés vers la Turquie.

image

Samedi, 19 mars, plus de mille personnes ont manifestées à Ljubljana en Slovénie pour dénoncer la politique européenne contre les réfugiés et le racisme.

Lire la suite

Publicités

Ljubljana : Manifestation pour l’ouverture des frontières aux réfugiés

Plus d’un millier de personnes ont manifesté dans le cadre d’une journée d’action européenne ce 27 février à Ljubljana (Slovénie) contre les fermetures des frontières européennes et pour l’accueil des réfugiés.

Ljubljana

Conditions d’accueil des réfugiés – Le camp des réfugié-es à Brezice (Slovenie) en flammes

Le camp d’accueil des réfugié-es à Brezice en Slovénie a été pratiquement entièrement détruit par un feu ce  matin. Les réfugié-es bloqué-es à l’intérieur scandant « Open, open » se sont révolté-es contre les forces de police et d’armée qui les empêchaient de sortir du camp.

brezice-pozar-zeljkolukunic-pixsell

Lire la suite

Réfugié-es – l’armée slovène autorisée d’intervenir, les protestations antimilitaristes à Ljubljana

Dans la nuit de mardi à mercredi, le parlement de Slovénie a autorisé l’emploi de l’armée slovène pour « protéger ses frontières » avec la Croatie suite à l’augmentation des arrivées de réfugiées depuis week-end dernier . Dès hier soir et pendant toute la nuit, des manifestations antimilitaristes et en solidarité avec des réfugié-es ont eu lieu devant le parlement à Ljubljana contre cette modification de loi.

FB_IMG_1445352077974

Lire la suite

La répression de la police européenne contre les réfugié-es dans les Balkans ne faiblit pas

La période où les réfugié-es après des galères rencontrées en Grèce et Macédoine pouvaient entrer en 15 minutes en Serbie, circuler , se poser si nécessaire dans quelques camps actifs, voire se soigner, avant de poursuivre leur chemin vers l’UE est désormais terminée.

opatovac5

Lire la suite

Non au nouveau rideau de fer européen !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

De plus en plus d’Etats européens ferment leurs frontières. Aux portes de l’Union Européenne, l’État hongrois, non content d’ériger un nouveau rideau de fer à sa frontière avec la Serbie, a autorisé lundi 21 septembre l’armée à ouvrir le feu sur les réfugiés. L’État grec continue de fermer sa frontière terrestre avec la Turquie, obligeant celles et ceux qui fuient les guerres, les dictatures et la misère à passer par la Mer Egée et à risquer leurs vies pour rejoindre l’Europe. En Slovénie et en Croatie, c’est à coups de matraques et de violences policières que sont accueillis les réfugiés.

ref

Chaque jour, les Etats de l’Union Européenne démontrent leur inhumanité et leur mépris des droits humains les plus fondamentaux comme le droit d’asile.

Lire la suite

Situation à la frontière Slovénie / Croatie

Extrait du communiqué du Protirasistična fronta brez meja (Front Antiraciste sans frontière, Slovénie), 21 septembre 2015 :

Les événements arrivent après les manifestations d’hier soir et cette nuit au point de passage Obrežnje entre la Croatie et Slovénie. Pour rappel ce soir là les réfugiés ont manifesté à Bregana (côté croate) à cause du comportement de la police et institutions slovènes qui triaient à la frontière entre les Syriens et les autres et par la suite entre les femmes et enfants et les hommes qui étaient systématiquement séparé-es et emmené-es dans différents camps.

A coté de ce tri qui a provoqué l’indignation des réfugiés, des centaines parmi eux se sont retrouvés coincés dans la no mans land sans eau ni nourritures. Parmi celles et ceux qui ont traversé la frontière pour les aider et leur apporter l’eau et la nourriture, douze militant-es ont été arrêté-es par la police slovène. Ce n’est pas le premier cas de répression contre les gens solidaires des réfugiés. La Slovénie a par exemple mis en place une amende de 400€ pour toute personne qui transporte à bord de sa voiture les réfugiés.