Archives de Tag: Casablanca

Appel à la grève au centre d’appel Atento de Casablanca et de Meknès

Les Eco.ma, 6 août 2016 :

Suite au rachat du centre d’appel Atento Casablanca et Meknès par Intelcia, spécialiste aussi des métiers de la relation client, l’Union marocaine du travail (UMT) appelle à une grève le mardi 9 août, devant le siège d’Atento à Casablanca.

Le syndicat qui a diffusé un communiqué de presse, explique avoir mené de longues négociations avec les responsables sans que celles-ci ne mènent à des résultats concrets. Il souligne que les responsables de la société n’avaient pas adhéré à l’ensemble des requêtes formulées par le syndicat.

Lire la suite

Publicités

Troisième série de vidéos des manifestations du 1er Mai 2016

Troisième série de vidéos des manifestations du 1er Mai 2016, journée internationale de lutte des travailleuses et des travailleurs (voir ici la première série et ici la seconde série) :

Bangkok (Thaïlande) :

Beau-Bassin (Maurice) :

Lire la suite

Les autorités locales tentent de casser la grève à Carnaud

Libé Maroc, 3 avril 2016 :

La grève des ouvriers de la société Crown Packaging Maroc (Ex-Carnaud Maroc) ne semble pas avoir été du goût des autorités locales. Une délégation regroupant un pacha, un caïd et un délégué régional du ministère de l’Emploi et des Affaires sociales leur a demandé de mettre fin au sit-in qu’ils observent à l’intérieur du siège social de l’entreprise. Le hic, c’est que cette intervention des autorités locales n’est nullement justifiée par la loi ni par une quelconque décision de justice.

«Il n’y a pas de décision écrite mais nous avons reçu l’ordre de vous évacuer des lieux. C’est tout », c’est ainsi que nous a répondu un pacha relevant de la préfecture des arrondissements de Sidi Bernoussi lorsqu’on a lui demandé de nous justifier sa décision. Il a argumenté ses dires en arguant qu’il s’agit d’ordres provenant de haut lieu », a précisé Abderrazak Moumine, secrétaire général du Syndicat unique des métaux. Et d’ajouter : « Les 320 ouvrières en grève ont exécuté cet oukase sans rechigner et sans heurts ».

Lire la suite

Cinq continents, une classe ouvrière

Quelques vidéos de protestations ouvrières aux quatre coins du monde pendant la semaine du 22 au 27 février 2016. Malgré des contextes et des climats différents, une même aspiration à vivre mieux face à l’exploitation capitaliste.

Afrique du Sud :

Manifestation des travailleurs de l’agglomération de Buffalo City à East London le 24 février pour des hausses de salaires.

Grève « sauvage » et manifestation des travailleurs de la voirie à Johannesburg le 24 février pour le paiement de leur prime.

Lire la suite

Images de la grève générale à Casablanca

Quelques images du 24 février à Casablanca, jour de grève générale au Maroc pour les salaires et les retraites et contre la vie chère.

gCasa1 Lire la suite

Echos de la grève générale du 24 février au Maroc

L’Economiste, 25 février 2016 :

Pendant 24 heures, le Maroc a tourné au ralenti. La grève générale lancée par le front syndical constitué par la CDT, la FDT, l’UGTM et l’UMT a été bel et bien suivie en particulier dans le secteur public. Ces organisations revendiquent un taux de participation de 84,8%. Un chiffre annoncé dès la fin de la matinée. Mais, à l’heure où nous mettions sous presse, le gouvernement n’avait publié aucune estimation. Dans certaines administrations le taux de participation a même frôlé les 100% alors que dans d’autres activités les salariés se sont limités au port du brassard. Conservation foncière, impôts (quelques perceptions recevaient le public), établissements scolaires, Caisse nationale de sécurité sociale, poste, collectivités locales, Marsa Maroc… ont adhéré au mouvement. Pareil pour le personnel de certains délégataires de services publics.

Dans les hôpitaux, seules les urgences étaient opérationnelles assurant ainsi le service minimum. En revanche, les cabinets privés et les cliniques ont travaillé normalement.

Lire la suite

Maroc : Les instituteurs stagiaires tabassés par la police

Eco.ma, 7 janvier 2015 :

Les instituteurs stagiaires qui se sont dressés contre les deux arrêtés du ministre de l’Éducation nationale, Rachid Belmokhtar, ont été sévèrement réprimandés par les forces de l’ordre.

Instituteurs_Stagiaires_2

Ce jeudi, ils étaient des milliers à manifester leur colère et exposer leurs revendications à Casablanca, Fès, Oujda, Agadir et d’autres villes, ce qui n’a pas manqué d’exacerber les forces de l’ordre qui ont injustement usé de la force face à un mouvement pacifique.

Lire la suite