Archives quotidiennes : 20/01/2015

Victoire des «dames pipi» des gares parisiennes

TF1, 20 janvier 2015 :

Les salariées chargées du nettoyage des toilettes des gares Saint-Lazare, du Nord, de Marne-la-Vallée et d’Austerlitz, ont obtenu l’assurance, mardi, d’être reprises par le nouveau prestataire. De quoi mettre bientôt fin à un conflit qui dure depuis une semaine.

L’accord « est en train d’être trouvé » et n’est encore qu' »oral », selon Malamine Ndiaye, représentant FO-Propreté. En grève depuis plusieurs jours, les salariées chargées du nettoyage des toilettes de plusieurs gares parisiennes ont obtenu l’assurance, mardi, d’être reprises par le nouveau prestataire, sous-traitant de la SNCF. Lors d’une réunion du comité d’entreprise, il a été acté que « tous les salariés conservent leur ancienneté et seront repris aux mêmes conditions », et que « les jours de grève leur seront intégralement payés », écrit dans un communiqué la CFDT-Cheminots.

Lire la suite

Contre la révocation d’un postier, la lutte commence

L’Humanité, 20 janvier 2015 :

Ce mardi, une centaine de personnes, syndicalistes et représentants politiques, se sont rassemblées devant la direction du courrier des Hauts-de-Seine pour dénoncer la révocation abusive de Yann le Merrer, fonctionnaire et syndicaliste Sud-PTT.

Les oreilles du directeur du courrier des Hauts-de Seine ont dû siffler ce mardi. Sous les fenêtres de la Direction opérationnelle territoriale du courrier (DOTC) à Nanterre, une centaine de manifestants, avec les bannières Sud et CGT, se sont réunis. Scotchée au mur du bâtiment, une banderole exige la réintégration de Yann Le Merrer, fonctionnaire et militant Sud PTT, révoqué par La Poste pour faits de grève.

Lire la suite

Dammartin-en-Goële : des salariés lésés après leur évacuation lors de l’assaut

francetvinfo.fr, leparisien.fr 20/01/2015

Une vingtaine d’employés d’Aldi se sont vu retirer les heures de travail non effectuées du fait de leur évacuation à la suite de la neutralisation des frères Kouachi.

Dammartin-en-Goële, le 9 janvier. Le dispositif de sécurité a empêché certains employés d’Aldi de rejoindre leur poste de travail et obligé d’autres à partir avant la fin de leur journée. Aucune retenue sur salaire ne sera effectuée, mais ils devront rattraper le temps de travail. (LP/V.R.)

Dammartin-en-Goële, le 9 janvier. Le dispositif de sécurité a empêché certains employés d’Aldi de rejoindre leur poste de travail et obligé d’autres à partir avant la fin de leur journée. Aucune retenue sur salaire ne sera effectuée, mais ils devront rattraper le temps de travail. (LP/V.R.)

L’entreprise dément toutes les accusations qui pèsent sur elle. Une quinzaine de salariés de la société Aldi à Dammartin-en-Goële (Seine-et-Marne) avaient affirmé, par la voix d’un syndicat, qu’ils devaient rattraper des heures de travail qu’ils n’avaient pu effectuer, vendredi 9 janvier, en raison de l’assaut préparé puis donné contre les frères Kouachi, retranchés ce jour-là dans un entrepôt à proximité. La direction d’Aldi apporte des précisions, mardi 20 janvier. Lire la suite

Menace de grève nationale dans la métallurgie en Allemagne

L’Usine Nouvelle, 20 janvier 2015 :

L’IG Metall, le principal syndicat d’Allemagne, a déclaré le 19 janvier que le patronat devait réagir rapidement à sa revendication d’une hausse des salaires de 5,5% sous peine de risquer une grève nationale à partir de fin janvier.

IG Metall met la pession sur les patrons allemands. Il réclame une hausse de 5,5% des salaires en 2015. Le principal syndicat du pays négocie au nom de 3,7 millions de salariés des secteurs de la métallurgie et de la construction. Il estime que l’inflation proche de zéro en Allemagne justifie une telle revalorisation salariale car elle pourrait éviter au pays une spirale déflationniste en soutenant la consommation.

Lire la suite

Turquie : Les travailleurs hospitaliers se mobilisent suite aux licenciements

Equal Times, 19 janvier 2015 :

À chaque catastrophe meurtrière inévitable en Turquie, celles et ceux qui ont la chance de survivre aiment à ressasser ce vieil et sombre adage : « Dans d’autres pays, les gens meurent accidentellement. En Turquie, les gens vivent accidentellement. »

2014 a été une année particulièrement meurtrière pour les travailleurs. En mai, plus de 300 travailleurs ont perdu la vie dans le pire accident industriel de l’histoire de la Turquie, survenu dans une mine à Soma. En septembre, 10 ouvriers ont fait une chute mortelle sur un chantier à Istanbul et 18 travailleurs ont péri au fond d’une mine dans la ville de Ermenek, dans le sud de la Turquie.

Lire la suite

Menaces contre les CHSCT

Dans le cadre des « négociations sur le dialogue social » dont le but affiché est de remettre en cause les droits des instances représentatives du personnel, c’est le CHSCT qui est particulièrement attaqué. Selon les Echos du 19 janviver : « La suppression du CHSCT a été acceptée par la CFDT, la CFTC et la CGC à condition d’avoir l’assurance que ses compétences et ses moyens sont bien transférés au futur conseil d’entreprise qui va succéder au comité d’entreprise et absorber aussi les délégués du personnel. Seule la CFDT ne remet pas en cause le seuil de 300 salariés à partir duquel il y aurait obligatoirement une commission spécifique créée au sein du conseil d’entreprise sur les questions de santé au travail. CFTC et CGC demandent de le ramener à 50. »

Dans ce contecte, la CGT propose aux syndicats un modèle de motion pour défendre les CHSCT menacés par les propositions du Medef dans les négociations en cours sur le dialogue social.

Lire la suite

Les routiers bloquent le dépôt Total de Lespinasse

La Dépêche, 20 janvier 2015 :

Les routiers bloquent, depuis hier matin, le dépôt d’essence de Total à Lespinasse. Ils comptent perturber «la marchandise, mais pas la population».

On bloque depuis 4 heures ce matin, mais nos collègues de la CGT ont commencé, hier soir (dimanche soir, N.D.L.R.) vers 21 heures, au péage de Saint-Jory», mais sans gêner la circulation. Comme beaucoup de chauffeurs poids lourd en grève, René Perez, syndicaliste FO, souhaite respecter le mot d’ordre : «bloquer la marchandise, mais pas la population». Les syndicats de transports FO et CGT bloquent depuis hier matin les entrées et sorties du dépôt d’essence de Total de Lespinasse, au nord de Toulouse. Selon la gendarmerie, la circulation dans cette zone n’a pas été perturbée par cette action syndicale. Les routiers ont en revanche créé quelques désagréments aux automobilistes, hier matin, sur l’A68 entre Toulouse et Albi.

Lire la suite