Archives de Tag: nettoyage

Martinique : grève à Madianet

Martinique 1ere, 9 août 2016 :

La grève à l’entreprise de nettoyage Madianet s’est achevée dans la nuit de lundi à mardi (9 Aout). Elle a cependant eu des conséquences sur la propreté de lieux très fréquentés par le public.

La grève menée par le syndicat Cdmt à l’entreprise de nettoyage Madianet s’est achevée dans la nuit de lundi à mardi (9 Aout). Syndicat et direction ont trouvé un terrain d’entente selon nos informations mais on ne connaît pas la teneur de l’accord signé. Pour rappel, les salariés dénonçaient six mesures de licenciements et de mauvaises conditions de travail. Hier, certains employés avaient manifesté devant le siège situé au Lamentin.

Lire la suite

A Madrid, les femmes de ménage disent « basta » à la précarité

Le Monde, 9 juillet 2016 :

C’est la face cachée du tourisme en Espagne. L’envers du « Sol et playa ». Contrats précaires, heures supplémentaires non payées, baisse des salaires, dégradation des conditions de travail, les femmes de chambre des hôtels ont décidé de dire « basta ». Depuis quelques mois, « Las Kellys » comme elles se font appeler (pour « Las que limpian », celles qui nettoient) multiplient les rassemblements aux portes d’établissements hôteliers pour dénoncer « l’exploitation » dont elles se disent victimes.

Tout a commencé en 2014 par des témoignages sur Internet. Sous couvert d’anonymat, plusieurs femmes de chambre dénoncent les contrats abusifs qu’elles acceptent pour ne pas pointer au chômage, dans un pays où 21 % des actifs sont sans emploi. Peu à peu elles se regroupent, parfois masquées pour ne pas risquer d’être licenciées. Aujourd’hui, leur association compte plus de 500 membres.

Lire la suite

Marseille : Grève payante pour les femmes de chambre du B&B

La Marseillaise, 6 juillet 2016 :

Les femmes de chambre employées par Propeo sur le site de la chaîne hôtelière B&B de la Joliette ont obtenu satisfaction au terme d’une ultime négociation de plus de 4 heures le 4 juillet.

Elles sont soulagées et heureuses, fières de retrouver la dignité qu’on leur volait. Un protocole de fin de conflit actant la satisfaction des revendications principales des salariées a été signé entre l’employeur, d’une part et les femmes de chambre et les syndicats CNT Solidarité et CGT d’autre part. Le travail a donc repris dans la matinée du 5 juillet sur le site où les grévistes remercient l’ensemble des nombreux soutiens : SUD Solidaires, Nuit debout et autres venus les rejoindre sur leur piquet de grève devant l’hôtel.

Lire la suite

Rennes : les agents de nettoyage en lutte

Ouest France, 25 juin 2016 :

L’action initiée par le syndicat Sud est prolongée pour une durée indéterminée. Le nettoyage de la braderie n’est pas assuré.

tovaritchlenin

Une quarantaine d’agents de nettoyage, en charge des balayeuses et laveuses de la municipalité, étaient réunis en assemblée générale, hier, près du centre technique municipal de la plaine de Baud. Suite à leur vote, Dan Jensen, délégué syndical Sud, a annoncé « la poursuite de la grève, pour une durée indéterminée ».

Lire la suite

A Rouen, les agents en charge de la propreté en grève pour le nettoyage des marchés

Paris-Normandie, 19 juin 2016 :

Pour protester contre l’état dans lequel certains commerçants laissent leur emplacement, ni le marché des Emmurés du samedi 18 juin, ni celui de la place Saint-Marc hier dimanche, n’ont fait l’objet d’un nettoyage en début d’après-midi. Un mouvement reconductible conduit par les agents de la Direction des espaces publics et naturels (DEPN) en charge de la propreté et relayé par la CGT territoriaux. Un coup de semonce qui rappelle qu’un accord avait été conclu au printemps 2010 entre les commerçants et la Ville à ce sujet. Les premiers avaient promis de faire des efforts afin de faciliter la tâche des agents municipaux. En contrepartie, la Ville avait remis dans ses cartons sa volonté de fermer les marchés à 13 h. Visiblement de l’eau, plus très propre, a passé sous les ponts depuis…

« La mairie a sa part de responsabilité »

Interrogés, la plupart des commerçants reconnaissent être conscients du problème. « C’est vrai qu’après le départ des étals ce n’est pas toujours nickel. Nous, on laisse toujours une place propre… », remarque Anthony, marchand de fruits et primeurs. « Ce matin en arrivant, nous avons même fait le ménage pour que ce soit présentable pour les clients ! ». De son côté, Olivier, fruitier également, pointe du doigt les responsables : « Il y a une certaine catégorie de confrères qui ont de la marchandise déjà bien avancée au niveau mûrissement. Lorsqu’ils repartent, ils ne s’encombrent pas des invendus qui, de toute façon vont pourrir en quelques heures. Ils les laissent sur place, n’importe comment. Je comprends la grogne des employés chargés du nettoyage ».

Christophe, fleuriste, met un point d’honneur à laisser un emplacement propre. « Quand je remballe, je balaie. C’est du bon sens, c’est tout ! ». Plus loin, un marchand de poulets cuits (qui préfère rester anonyme) résume la situation : « Tout n’est pas blanc, ni noir. S’il est évident que ce sont toujours les mêmes qui sont responsables de la saleté, la mairie a sa part de responsabilité également. Un point d’eau pour 400 commerces, ce n’est pas un peu juste ? Et puis il y a le placier, dont c’est le boulot de faire respecter le règlement. Il sait qui sont les fautifs. On le lui a dit à maintes reprises. Il est payé pour cela, donc à lui d’agir ! ».

Le placier justement, reconnaît les problèmes mais affirme jouer les médiateurs à chaque marché, « conseillant les uns ou réprimandant les autres… » tout soulignant « qu’un service minimum de nettoyage sera tout de même assuré ».

De source commerçante, une réunion sur le sujet devrait se tenir mardi matin entre les commerçants non sédentaires et l’adjoint au maire en charge des marchés, Jean-Loup Gervaise. Et dire que l’élu venait tout juste de finir de boucler son plan de foire avec les forains de la Saint-Romain…

Le service de nettoyage de l’aéroport de Nice en grève

Nice Matin, 22 avril 2016 :

Une soixantaine de salariés de l’entreprise Onet Services, chargés du nettoyage et du ramassage des chariots de l’aéroport Nice Côte d’Azur, sont en grève depuis lundi. Ils sont soutenus par les syndicats Force ouvrière et CGT.

Ces petites mains qui nettoient l’aéroport réclament entre autres des augmentations de salaire, le paiement du temps d’habillage et de déshabillage avant et après le service, ainsi que des tickets restaurants.

Lire la suite

Fin de la grève d’un mois à l’hôtel Campanile Tour Eiffel

Le Monde, 19 avril 2016 :

Les femmes de chambre de l’hôtel Campanile Tour Eiffel, dans le 15e arrondissement de Paris, ont repris le travail lundi 18 avril. 13 des 14 employés de cet établissement de 75 chambres avaient entamé une grève « illimitée » le 18 mars pour des revendications salariales et de statut. Les grévistes, parmi lesquels six salariés d’une entreprise de sous-traitance, STN, avaient prévenu qu’ils étaient prêts à poursuivre leur mouvement « jusqu’à l’Euro de foot s’il le faut », qui a lieu en juin. L’une de leurs principales revendications a été satisfaite : les salariées de STN sont embauchées par l’hôtel, qui reprend leur ancienneté.

L’accord de sortie de grève entre l’exploitant de l’hôtel, Gestion Saint Charles, filiale du Louvre Hôtels Group détenu par le Chinois Jingjiang International, et la CGT Hôtels de prestige et économiques (HPE) prévoit aussi le ralentissement des cadences « indicatives » du nombre de chambres à nettoyer par heure (le paiement à la chambre étant illégal). Ce rythme passe de 4 à 3 chambres. Est aussi acquise la mensualisation des femmes de chambre, le versement de 75 % d’un 13e mois, etc.

Lire la suite