Archives quotidiennes : 18/01/2015

Dresde : Plusieurs milliers de personnes en mémoire de Khaled

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi 17 janvier dans les rues de Dresde en mémoire de  Khaled Idris Bahray, jeune réfugié d’Érythrée retrouvé assassinés le 12 janvier.

S’il n’y a à ce jour encore aucune piste officielle concernant les assassins, bien des indices laissent supposer qu’il s’agit d’un crime raciste. L’assassinat a en effet été commis en même temps que les manifestations xénophobes de Pegida, et les résidents du foyer pour réfugiés où vivait Khaled Idris Bahray ont été régulièrement victimes d’insultes racistes.

Lire la suite

Publicités

Routiers : deux jours de très fortes mobilisations à partir de 22 heures

Le Parisien, 18 janvier 2015 :

Les routiers entament ce dimanche à partir de 22 heures une grève reconductible prévue au moins jusqu’à mardi. Leur objectif est de peser sur les négociations salariales avec le patronat. Ils demandent une hausse de 5% des salaires quand les employeurs proposent eux de 1% à 2% de revalorisation.

Le mouvement devrait être fortement suivie en Ile-de-France mais aussi en province. Les chauffeurs-routiers entendent bloquer des routes mais aussi des dépôts pétroliers, des centrales d’achats ou encore des sites industriels. Au total, une cinquantaine de barrages pourraient se mettre en place à l’appel de l’intersyndicale de chauffeurs routiers (CGT / FO / CFTC et CFE-CGC). Parmi les régions les plus mobilisées : le Nord, la Bretagne, la Normandie, l’Aquitaine, le Rhône-Alpes ou encore la Lorraine. Bordeaux, Nantes et Marseille devraient notamment être touchées.

Lire la suite

Nouvelles de la lutte à Office dépôt

Midi Libre, 18 janvier 2015 :

Suite à l’annonce de fermeture du site nîmois avec 77 suppressions d’emplois, les salariés demandent des mesures d’accompagnement et un montant d’indemnités de départ acceptable. La grève menée du lundi 12 au vendredi 16 janvier a été levée sur le site de Senlis mais la vigilance est de mise.

Manifestation des salariés vendredi 16 janvier à Nîmes.

La plateforme d’appel nîmoise d’Office dépôt, spécialisée dans la fourniture de papeterie et de bureau, qui doit être transférée au Maroc d’ici juin prochain avec 77 suppressions d’emplois, a été touchée du lundi 12 au vendredi 16 janvier par une grève d’ampleur.

Lire la suite

Dérayage au service expédition nuit du Dauphiné Libéré

Info CGT, dimanche 18 janvier 2015 :

Ce matin les salariés du service Expédition nuit du Dauphiné Libéré se sont manifestés à leur tour, en faisant grève entre 00h15 et 2h15 pour :

– LE RETRAIT DU PROJET DIRECTIONNEL DE DÉNONCIATION DES ACCORDS COLLECTIFS.

– L’OUVERTURE DES NÉGOCIATIONS PARITAIRES AFIN DE TROUVER DES SOLUTIONS VIABLES DANS LE RESPECT DE LA DIGNITÉ ET DE LA SANTÉ DES SALARIES.

Lire la suite

Pétition nationale pour exiger la réintégration de Yann

Pétition nationale pour exiger la réintégration de Yann Le Merrer, secrétaire départemental adjoint de SUD PTT des Hauts-de-Seine, révoqué de la fonction publique pour militantisme syndical :

Yann Le Merrer, secrétaire départemental adjoint de SUD PTT des Hauts-de-Seine vient de recevoir sa notification de révocation. Les faits qui lui sont reprochés sont exclusivement en lien avec son activité syndicale (participation active à un conflit du travail, information aux collègues non grévistes, interpellation des directions…). Il faut remonter à 1951 pour retrouver une sanction du même type, la plus lourde pour un fonctionnaire. Elle concernait deux responsables de la CGT.

Cette décision exceptionnelle n’a pas été prise à la légère et ne tombe pas au hasard. Elle émane de la direction d’une entreprise contrôlée à 100% par l’Etat où la liberté syndicale est bafouée au quotidien, où son président et sa DRH nous vendent un pacte social dans la poursuite des 80 000 suppressions d’emplois depuis une décennie. Aucun texte d’ailleurs ne régit l’exercice du droit syndical depuis 2009, c’est le fait du prince. Vouloir rentrer dans un établissement peut être considéré comme délictieux.

Lire la suite

Révocation d’un fonctionnaire pour faits syndicaux à La Poste

Communiqué de la fédération SUD-PTT, 14 janvier 2015 :

Yann Le Merrer, secrétaire départemental adjoint de SUD PTT des Hauts-de-Seine vient de recevoir sa notification de révocation pour des faits liés à l’activité syndicale et au conflit qui a agité les Hauts-de-Seine au premier semestre 2014. Du jamais vu depuis 1951, date à laquelle deux responsables de la CGT avaient subi une sanction similaire, la plus lourde qui soit pour un fonctionnaire. Pourtant le dossier disciplinaire de Yann ne fait état que de faits liés à son activité syndicale : participation active à un conflit du travail, information aux collègues non grévistes, interpellation des directions…

La palme d’or de l’hypocrisie revient à…. nos patrons !

Des centaines de syndicalistes subissent menaces et sanctions dans leurs activités quotidiennes pour avoir simplement relayé les revendications des personnels ou d’être à leurs côtés dans les luttes. La simple liberté d’information est interdite dans certaines directions, les représentant-es syndicaux-ales n’ayant pas le droit de rentrer dans les bureaux pour distribuer ne serait-ce qu’un tract. Pourtant les dirigeants de la Poste ont demandé à tous les postier-ères de respecter une minute de silence pour la défense de la liberté d’expression, habillant en parallèle le site de La Poste du symbole « Je suis Charlie ». Quelle ironie quand on sait que cette même liberté n’a pas droit de cité dans l’entreprise !

Lire la suite