Archives quotidiennes : 24/01/2015

Dieppe : les salariés d’Auchan manifestent contre les baisses de salaires

Paris Normandie, 24 janvier 2015 :

Dieppe : Les salariés d’Auchan ont manifesté de 10 h à 12 h vendredi contre leurs conditions de travail.

Une centaine de salariés d’Auchan a débrayé hier matin. Les deux syndicats, CGT et CFDT se sont associés dans le mouvement de protestation. En tête des revendications : la disparition des primes et des conditions de travail plus difficiles. « Nos conditions de travail se dégradent. C’est un dialogue de sourd avec la direction. Les primes disparaissent. La pénibilité n’est pas prise en compte. L’enrichissement personnel du grand patron est de 3 % tandis que l’augmentation annuelle en 2013 est de 0,42 % », déclare Gabriel Landans, délégué CGT. « Plusieurs magasins ont débrayé pour les mêmes raisons », ajoute son collège Stéphane Carel, délégué CFDT.

Lire la suite

Loi Macron vu par Charb. En images…

1 (1)

 

Lire la suite

Assassinat de Chayma Al Sabbagh en Egypte

Chayma Al Sabbagh, militante du Parti Socialiste de l’Alliance Populaire, 32 ans, a été assassinée ce 24 janvier 2015 par un policier alors qu’elle participait à une manifestation pacifique pour commémorer la révolution de 2011 au Caire.

Chayma Al Sabbagh

Mariée et mère d’un enfant, elle était surtout connue dans la région d’Alexandrie pour son action aux côtés des travailleurs en lutte. Après s’être battue contre Morsi, elle est morte tuée par un flic du régime de Sissi en commémorant les martyrs de la révolution de 2011.

Lire la suite

Refuser la remise en cause des instances représentatives du personnel !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Finalement le MEDEF aura été tellement gourmand, qu’aucune organisation syndicale, y compris les plus conciliatrices, ne signera d’accord avec le patronat suite aux « négociations sur le dialogue social ».

cdtravail

Pour les communistes, il n’y a pas de « dialogue social » possible entre ouvriers et patrons, entre exploités et exploiteurs. Il n’y a aucun intérêt commun entre nous, les travailleuses et les travailleurs, nous qui produisons toutes les richesses, et les patrons qui se l’accaparent. La moindre hausse des salaires, la moindre amélioration de nos conditions de travail, est toujours le résultat d’un rapport de force en faveur des travailleurs contre leurs patrons. Si les salariés du commerce des boutiques de souvenir de la Tour Eiffel ont obtenu une augmentation, si les employées des toilettes des gares parisiennes ont conservé leurs emplois, ce n’est pas grâce au « dialogue social », mais grâce à leurs grèves et mobilisations.

Lire la suite

Projet de loi Macron, une loi pour les patrons !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Lundi 26 janvier est présenté devant l’Assemblée Nationale le projet de loi Macron sensé « relancer l’économie ». Dans les faits ce projet de loi est une nouvelle machine de guerre contre la classe ouvrière.

macron

Grâce aux mobilisations réussies des salariés des commerces parisiens, l’aspect le plus connu de ce projet de loi, c’est la généralisation, sans aucune contre-partie, du travail les dimanches et la nuit dans les magasins. Ce seul aspect mériterait déjà une mobilisation de toutes les travailleuses et de tous les travailleurs, car après le commerce, c’est bien sûr tous les secteurs d’activité qui seront concernés.

Lire la suite

Etats-Unis: un policier abat un homme noir lors d’un contrôle

BFMTV, 24 janvier 2015 :

La police du New Jersey a été obligée de diffuser jeudi les images d’un banal contrôle de police qui a viré au drame en à peine deux minutes. On y voit un policier blanc tuer un noir alors qu’il sort d’une voiture les mains en l’air.

Depuis la mort de Michael Brown à Ferguson l’été dernier, les dérapages policiers sont un sujet explosif aux Etats-Unis.

Lire la suite

Bayreuth : Sportifs contre le racisme

Vendredi soir, 500 personnes se sont rassemblées contre le racisme à Bayreuth (Haute-Franconie, Bavière) à l’appel d’une vingtaine d’associations sportives de la ville. A l’initiative d’Andreas Berghammer de l’Haspo Bayreuth (Hand-ball) et de Carsten Plötz du FSV (football), la manifestation a mobilisé des sportifs de toutes les disciplines, du tennis au hockey-sur-glace en passant par la danse, la course ou le tennis, pour refuser le racisme et la xénophobie dans le sport comme dans la société.

Bt

Ce sont les manifestations racistes de Pegida qui ont poussé ces sportifs à se mobiliser pour montrer leur opposition à la xénophobie. Claudia Roberts, footballeuse au SC Kreuz déclare ainsi « j’ai toujours été sensibilisée par la xénophobie. Dans notre équipe, il y a beaucoup de nationalités. Je suis choquée que tant de gens puissent aller dans la rue pour montrer leur xénophobie ». Viola Chen, joueuse de hockey au BTS, indique que c’est toute son équipe qui est mobilisée, parce que « nous sommes des humains et nous sommes tous égaux. » Harry Franken est avec ses camarades du  club de tir « Schützengilden St. Georgen » qui s’appellent Ali, Hassan, Mohammed et Valid. Bref, comme le dit une manifestante sur sa pancarte : « Pegida, vous n’êtes pas le peuple, le peuple est multicolore ».

Lire la suite