Archives quotidiennes : 03/01/2015

L’enterrement d’un bébé Rom refusé à Champlan

Le Parisien, 3 janvier 2015 :

Elle s’appelait Maria Francesca. Maria comme sa grand-mère, et Francesca comme la France, où elle est née et reposera, même si ce n’est pas dans la ville où elle aura vécu sa courte vie. La petite fille, née à Longjumeau en octobre et dont les parents vivent depuis plus d’un an dans le bidonville de Champlan, a été victime dans la nuit du 25 au 26 décembre de la mort subite du nourrisson, constatée à l’hôpital de Corbeil où elle avait été transportée par les secours. Les parents endeuillés souhaitaient faire enterrer leur bébé à Champlan, là où sont aussi scolarisés leurs deux fils. Une volonté qui leur a été refusée mercredi par la mairie.

« La famille voulait une inhumation à Champlan car elle y est installée. Elle est chrétienne, très pieuse et voulait pouvoir se recueillir tous les jours. Nous avons donc fait une demande classique auprès de la mairie de Champlan. Mais elle m’a rappelé pour me dire qu’elle était refusée », raconte Julien Guenzi, nouveau gérant des pompes funèbres l’Escarcelle à Corbeil, chargé de l’enterrement qui se déroulera lundi matin à Wissous, après une cérémonie religieuse à l’église Saint-Paul de Massy.

Lire la suite

Publicités

Répression accrue de l’homosexualité sous le régime de Sissi

AFP, 2 janvier 2015 :

« Maintenant, même à la maison tu as peur », s’alarme Hassan Shérif, un jeune Egyptien gay dont la crainte d’être inquiété par les autorités a décuplé depuis l’arrestation dans un hammam du Caire de 26 hommes soupçonnés d’homosexualité et poursuivis pour « débauche ».

Habitués à se faire discret dans un pays où seul 3% de la population estime que « la société doit accepter l’homosexualité » –selon un sondage publié en 2013 par le centre de recherches américain Pew–, ce médecin de 32 ans redoute d’être à son tour victime de la répression ciblant la communauté gay.

Cette chasse aux sorcières s’est intensifiée depuis que l’ex-chef de l’armée et actuel président Abdel Fattah al-Sissi a destitué l’islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013.

Lire la suite

Appel à la grève générale maintenu en Guinée

Africaguinee, 3 janvier 2015 :

Alors que les négociations se poursuivent à Conakry entre le gouvernement et les syndicats, l’appel à une « grève générale illimitée » est pour l’instant maintenu le 5 janvier prochain.

Le Mouvement syndical guinéen dénonce entre autres le ‘’le retard volontaire accusé par le Gouvernement dans l’application de la nouvelle grille salariale et le régime des pensions’’, ‘’l’indifférence de l’Etat face à la situation des travailleurs de l’usine Friguia, de la Sotelgui, de Feralux, du port autonome de Conakry, de Pride Guinée, de Semafo Guinée et de Enco 5’’.

Lire la suite

Au Mexique, pendant les fêtes, la lutte continue

Slate, 2 janvier 2015 :

Plus de trois mois après la disparition des quarante-trois étudiants d’Ayotzinapa, l’actualité reste rythmée par des faits divers qui alimentent un ras-le-bol général face à l’élite politique.

Plus de trois mois après la disparition des quarante-trois étudiants d’Ayotzinapa, le 26 septembre, quatre-vingt personnes ont été arrêtées, dont quarante policiers, ainsi que l’ex-maire d’Iguala. Le travail de la justice mexicaine est toutefois escorté de doutes et le Mexique ne tourne pas encore la page, même si, début décembre, le président Enrique Peña Nieto (PRI) a prié ses compatriotes de se «remettre» de la disparition des normaliens et «de passer à une nouvelle étape». Pendant les fêtes, les manifestations continuent, pour «Ayotzinapa», mais aussi car le Mexique continue de vivre un quotidien marqué par les assassinats, les disparitions et la corruption de ses élites.

Lire la suite

Inde : Lutte des ouvriers intérimaires à l’usine NVH India Auto Ltd

Une centaine d’ouvriers en grève, 94 selon la police, 107 selon le syndicat, ont été placés en garde à vue vers 3 heures du matin ce samedi pour avoir participé à une grève et à un sit-in au sein de l’usine NVH India Auto Ltd de Sriperumbudur. Les travailleurs intérimaires protestent contre le licenciement de 15 d’entre eux pour avoir voulu constituer un syndicat et réclament des contrats de travail à durée indéterminée.

A l’usine NVH India Auto Ltd de Sriperumbudur, on ne compte en effet que 120 travailleurs embauchés contre 500 intérimaires et 150 stagiaires. L’usine NVH India Auto Ltd de Sriperumbudur est la principale entreprise de sous-traitance de Hyundaï en Inde.

Nouvelle vague d’exécutions en Iran

En Iran, l’année 2015 commence comme s’est terminée l’année 2014… Pour la seule journée du 1 janvier 2015, on rapporte 13 exécutions par pendaison en Iran : quatre femmes à Bam, deux hommes à Bandar Abbas et sept hommes à Kerman.

iranex