Archives quotidiennes : 22/01/2015

Routiers : un entrepôt Carrefour bloqué

Le Figaro, 22 janvier 2015 :

Le groupe Carrefour pâtit actuellement de la grève des routiers. À Carpiquet, près de Caen (Calvados), l’entrepôt Logidis qui emploie 500 salariés est bloqué. Un responsable CGT explique cette prise de décision à Normandie actu :

« Nous avons changé de technique, par rapport aux blocages du début de la semaine. Ils ont été levés pour ne pas trop pénaliser les automobilistes et pour que le mouvement ne devienne pas impopulaire. Mais comme rien n’avance du côté des négociations à Paris, nous poursuivons le mouvement. Ici, depuis ce matin, aucun camion ne rentre ni ne sort, mais il n’y a pas d’incidence sur la circulation autour. Le choix de bloquer cet entrepôt n’est pas anodin. Il s’agit du groupe Carrefour, nous visons directement la grande distribution. Nous allons nous concerter en fin de journée, entre les différentes fédérations, pour décider si nous allons continuer. En tout cas négocier sans patron, ça semble difficile… Qu’attendent-ils ? Que la situation pourrisse ? Qu’on mette le feu partout ? Les routiers ne tomberont pas dans ce piège. »

Les salariés d’Itron s’allongent devant la mairie de Poitiers

France 3 Poitou-Charente, 22 janvier 2015 :

Ils étaient environ 200 salariés d’Itron couchés devant la mairie de Poitiers cet après-midi. Au même moment à l’intérieur de l’Hôtel de ville, le maire de Chasseneuil-du-Poitou et celui de Poitiers recevaient la direction d’Itron.

C’est une image terriblement symbolique que celle de ces 200 salariés allongés sur la parvis de l’hôtel de ville de Poitiers pour s’adresser aux 3 dirigeants d’Itron qui sortaient d’une réunion. La pilule ne passe toujours pas depuis l’annonce de la suppression de 124 postes à Chasseneuil-du-Poitou et les salariés refusent toujours de bloquer le travail de leur site par un mouvement de grève.

Lire la suite

Pegida montre son vrai visage

Comme leurs homologues français (Front National, Riposte Laïque, Identitaires, etc.), les racistes de Pegida ont tenté de jouer la carte de la respectabilité, jurant leurs grands dieux qu’ils ne seraient qu’un « mouvement de citoyens patriotes opposés à l’Islam » mais n’auraient rien à voir avec l’extrême-droite en général, et surtout aucun lien avec la mouvance néo-nazie. Si la présence de gros bras du NPD, de hooligans néo-nazis et les slogans du mouvement montraient dès le début qu’il s’agissait bel et bien d’un mouvement raciste, le verni de respectabilité s’est définitivement effondré hier avec la publication la photo de lui-même que Lutz Bachman, le dirigeant de Pegida, avait publié sur facebook. Lutz Bachman s’y exhibe… maquillé en Hitler ! Ce brave monsieur a également publié des propos racistes les plus orduriers possibles.

bild

Quant au dirigeant de la branche de Leipzig du mouvement, Jörg Hoyer, le journal « Die Welt » a, grâce à une recherche sur internet, découvert qu’il y vendait des exemplaires de « Mein Kampf » ainsi que des insignes SS et autres « souvenirs » du régime nazi. Toujours parmi les dirigeants de Pegida à Leipzig, on trouve Silvio Rösler, hooligan d’extrême-droite, et qui a eu des contacts avec le groupuscule terroriste néo-nazi NSU responsable d’un attentat à la bombe et de dix assassinats entre 2000 et 2011. On trouve enfin aussi Arndt Hohnstädter, juriste depuis toujours du parti néo-fasciste NPD.

Les routiers des Pays de Savoie entrent dans la lutte

France Bleue, 22 janvier 2015 :

Des routiers ont distribué des tracts ce jeudi matin dans l’agglomération chambérienne. Jusque là ils n’avaient mené aucune action en Pays de Savoie. Ils se réunissent à la mi-journée, à Chambéry, pour décider de la suite du mouvement.

Pour l’instant les routiers n’organisent pas de blocage en Pays de Savoie. Mais ce jeudi matin ils ont mené une première action dans l’agglomération chambérienne. Ils ont distribué des tracts au rond point de la zone industrielle de Bissy, à l’entrée de la Motte Servolex.

Lire la suite

Victoire des mineurs à Jérissa

African Manager, 22 janvier 2015 :

Jérissa (Tunisie) : Les ouvriers de la mine ont suspendu leur grève et repris le travail ce matin, a déclaré Monji Chikhaoui président directeur général de la mine à Jawhra fm.

Comme explication, il a précisé que le ministère de l’Industrie, de l’Energie et des Mines a répondu à toutes les revendications des ouvriers en grève depuis le 5 janvier 2015. D’ailleurs, les primes seront attribuées et une ambulance sera mise au service des ouvriers de la mine, a ajouté Monji Chikhaoui.

Recul de Daesh à Kobanê

France TV info, 22 janvier 2015 :

Il y a encore quelques jours, les rues de Kobané en Syrie étaient occupées par les soldats de l’État islamique. Mais ces ruines sont désormais de nouveaux avant-postes des combattants Peshmergas. Après quatre mois d’intenses combats, les choses semblent donc avoir changé dans la ville kurde, devenue le symbole de la lutte contre les jihadistes.

« Kobané est divisé en treize quartiers. À l’heure actuelle, nous en contrôlons dix », explique au micro de France 3 le colonel Peshmerga Borhan Mohammed, avant d’ajouter que « les lignes d’approvisionnement des jihadistes sont brisées », ce qui les empêche donc de se ravitailler.

PSA Poissy : Non aux heures sups et samedis obligatoires

Tract CGT PSA Poissy, 19 janvier 2015 :

Après avoir vidé nos compteurs à la fin de l’année, la direction a annoncé une avalanche de H+ pendant la semaine, des samedis et des dimanches obligatoires.

Au CE, tous les syndicats se sont exprimés contre ces H+ obligatoires !

Lors de la réunion au Pôle Tertiaire, sur les négociations centrales sur les congés 2015, la direction a annoncé son intention de renouveler son intention de faire chômer l’ensemble des usines du groupe en semaine 44 (fin octobre) pour diminuer les stocks afin de payer moins d’impôts.

Lire la suite