Archives quotidiennes : 27/01/2015

Kosovo : les mineurs de Trepça remettent en cause les privatisations

Le Courrier des Balkans, 27 janvier 2015 :

L’immense combinat minier de Trepça demeure toujours le « coeur » du Kosovo, même si Albanais et Serbes qui travaillaient ensemble autrefois, sont désormais séparés. En 1989, la grève des mineurs fit trembler toute la Yougoslavie, celle de 2015 rebattra-t-elle les cartes ? Les mineurs exigent une renationalisation du combinat, qui doit appartenir au Kosovo.

Agim Ferizi, 58 ans, sort de la mine sans un regard pour le panneau qui surplombe l’entrée, sur lequel chaque mineur jette les yeux avant de plonger dans les profondeurs de la terre, et qui proclame : « Me fat », « Bonne chance ». « La chance, oui, on en a bien besoin. Dans la mine, le danger est partout ».

Lire la suite

La libération de Kobanê en vidéos

Quelques vidéos sur la libération de Kobanê des brutes obscurantistes de Daesh le 26 janvier :

Lire la suite

Sur l’élection de Syriza

Article publié par l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Le 25 janvier 2015, se tenait en Grèce des élections qui ont vu la victoire de Syriza, un parti de gauche se revendiquant anti-austérité. Alors qu’en Europe, cette victoire est saluée par toute les gauches anti-capitalistes, Syriza a déjà confirmé qu’il n’était en rien un parti de la classe ouvrière mais bien un parti nationaliste puisqu’à peine élu, l’organisation se rapprochait déjà du parti des Grecs indépendants, un parti souverainiste et au service des patrons.

Cette élection montre une fois de plus que la classe ouvrière n’a rien à attendre des élections ! Ce sera par nos luttes que nous arriverons à abattre le système capitaliste et construire la révolution communiste. Comme le disait Karl Marx « Les prolétaires n’y ont rien à perdre que leurs chaînes. Ils ont un monde à y gagner ».

Fin de la grève des éboueurs à Marseille

Le Parisien, 27 janvier 2015 :

Un accord a été trouvé mardi entre le syndicat FO et des représentants de la communauté urbaine Marseille Provence Métropole (MPM) pour mettre un terme à une grève des éboueurs entamée jeudi, a-t-on appris de sources concordantes.

«Après une journée de négociations dans un climat constructif et apaisé, nous avons trouvé un accord», a déclaré Lionel Royer-Perreaut, l’un des vice-présidents de MPM.

Lire la suite

Erdogan ne veut pas d’un Kurdistan autonome en Syrie

Romandie, 27 janvier 2015 :

Le président islamo-conservateur turc Recep Tayyip Erdogan a répété son opposition à l’émergence en Syrie d’une zone kurde autonome identique à celle existant en Irak, après la victoire annoncée des forces kurdes sur les jihadistes dans la bataille de Kobané.

Nous ne voulons pas (de répétition) de la situation en Irak (…), une Syrie du nord après l’Irak du nord, nous ne pouvons pas l’accepter, a dit M. Erdogan, cité mardi par le quotidien Hürriyet, à des journalistes dans l’avion qui le ramenait d’Afrique de l’Est.

Lire la suite

Kobanê enfin libérée ! Manifestation samedi 31 janvier à Paris

Kobanê enfin libérée de la barbarie de Daesh !
Manifestation samedi 31 janvier, 14h, Place de la République

Après 135 jours de combats acharnés et de lourds sacrifices, les combattant(e)s des Unités de Protection du Peuple (YPG et YPJ) ont libéré Kobanê, infligeant ainsi une défaite cuisante aux gangs de Daesh.

kobani

Malgré l’hostilité des Etats de la région, notamment de la Turquie qui a toujours soutenu Daesh et refusé l’ouverture d’un couloir pour l’acheminement de l’aide humanitaire et militaire, malgré la nette supériorité en armes de Daesh, les résistants de Kobanê ont combattu avec une détermination et un courage remarquables. Leur résistance a eu raison d’un ennemi de l’humanité.

Lire la suite

Toulouse: Les routiers mènent une opération escargot

20 Minutes, 27 janvier 2015 :

Avis aux automobilistes toulousains: ce mardi matin promet d’être encore plus compliqué que d’habitude. Une opération escargot a en effet débuté à 7 heures sur la rocade, à l’initiative de l’intersyndicale des chauffeurs-routiers en grève. Les routiers manifestent dans une trentaine de voitures car, selon France 3 Midi-Pyrénées, ils n’ont pas reçu l’autorisation de le faire avec leurs camions.

Dialogue de sourds

Conséquence: de nombreux bouchons, réprésentant au total plusieurs kilomètres, se sont formés dès les premières heures de la matinée. Jusqu’à présent, les Toulousains n’avaient pas vraiment ressenti cette mobilisation des chauffeurs-routiers, débutée le 18 janvier. L’intersyndicale réclame une augmentation de 5% pour tous les salariés. Les fédérations patronales ne souhaitent pas aller au-delà de 1% à 2 %. Les discussions sont interrompues depuis une semaine.