Archives de Tag: débrayage

Galeries Lafayette de Lyon : «Presque chaque jour, on retrouve un salarié en larmes»

L’Humanité, 17 juillet 2016 :

Les employés des Galeries Lafayette de Lyon Part-Dieu ont débrayé vendredi à l’appel d’une intersyndicale CFDT-CGT-FO pour dénoncer le sous-effectif et la détérioration de leurs conditions de travail. Au bout du rouleau, ils exigent des renforts.

Les salariés sortent au compte-goutte rejoindre les syndicalistes rassemblés devant les Galeries Lafayette de la Part-Dieu, le grand centre commercial de Lyon. Beaucoup ne débrayent qu’une heure ou deux, pour ne pas perdre trop de salaire, mais tiennent quand même à faire savoir leur ras-le-bol. A l’appel d’une intersyndicale CFDT-CGT-FO, de nombreux vendeurs et caissiers se sont mis en grève vendredi pour réclamer de meilleures conditions de travail. Syndiqués et non-syndiqués se confondent, endossant les chasubles des différentes organisations syndicales qui les défendent. « On était plus de 200 employés équivalent temps plein il y a un an et demi, aujourd’hui nous ne sommes plus que 165 ! », résume Nathalie Frachon, déléguée CGT dans le grand magasin. Par le jeu des non-remplacements de départs en retraite, de fins de contrat ou des ruptures conventionnelles, mais aussi en ayant recours à de nombreux démonstrateurs fournis par les marques pour vendre leurs produits au sein de la boutique plutôt que d’embaucher des personnels Galeries Lafayette. « Il y a maintenant plus de démonstrateurs que de salariés Galeries Lafayette dans notre magasin », affirme la cégétiste.

Lire la suite

Publicités

Débrayage surprise du personnel d’Air France ce matin à l’aéroport de Toulouse-Blagnac

La Dépêche, 6 juillet 2016 :

Un débrayage surprise du personnel d’Air France a eu lieu tôt ce matin à l’aéroport de Toulouse-Blagnac, entraînant une belle pagaille dans la zone d’embarquement et le retard de plusieurs vols.

Les agents du service client d’Air France débrayent

Ce mercredi matin, les agents du service client d’Air France ont cessé de travailler de 7h20 à 8h45 lors d’une assemblée générale spontanée, hors syndicats. Ce mouvement fait suite à l’annonce ce matin même de la sous-traitance de l’accompagnement d’enfants par la boîte toulousaine City One mais aussi face aux conditions de travail de plus en plus dégradés et aux cadences accrues dues aux départ en vacances pour la période estivale. 33 personnes ont pris part à ce débrayage surprise, soit 90% du personnel qui devait travailler ce matin.

Lire la suite

Belle mobilisation ce 14 juin à PSA Mulhouse

Ce 14 juin, les ouvriers de PSA Mulhouse se sont mobilisés contre les sacrifices que la direction veut imposer avec l’accord de compétitivité NCS 2. 220 ouvriers ont débrayé dans l’équipe de matin, 160 dans l’équipe d’après-midi,  380 dans les deux équipes de doublage et 220 dans l’équipe de nuit.

psa mulhouse 14j3 Lire la suite

Nouveaux débrayages demain à PSA Mulhouse

Jeudi 26 mai, 300 au moins dans l’équipe de matin, plus de 1000 ouvriers ont cessé le travail jeudi à PSA Mulhouse à la fois contre la loi travail et contre les nouveaux sacrifices que la direction veut imposer aux ouvriers avec le nouvel accord compétitivité. De nouveaux débrayages sont prév6us demain, mardi 31 mai contre le projet NCS2.

psamulh2

Manifestation du 24 mars 2016 à Valenciennes

Vidéos de la CGT Toyota sur la manifestation du 24 mars contre la loi El-Khomri à Valenciennes :

Lire la suite

Pour aller aux toilettes, les salariés de Teleperformance à Blagnac doivent demander une autorisation par mail

France Bleu, 23 mars 2016 :

Un nouveau logiciel entre en application ce mercredi 23 mars. Les télé-opérateurs ne pourront prendre une pause qu’après l’avoir demandée par mail, et surtout obtenu l’autorisation d’un supérieur. Les représentants du personnel dénoncent « une humiliation et une infantilisation ».

Les conditions de travail dans les centres d’appels sont souvent difficiles mais le leader mondial du secteur Teleperformance semble franchir une nouvelle étape.

Lire la suite

Derichebourg : Un débrayage qui paie au Conseil Régional

Vendredi 11 mars, les femmes de ménage des locaux du Conseil Régional situés à Besançon n’avaient toujours pas obtenu le paiement de leurs salaires. Dans le nettoyage, les salaires sont déjà bas, et chaque jour de retard est une difficulté de plus pour les ouvrières et les ouvriers.

Aussi, ce 11 mars, les ouvrières ont décidé spontanément de cesser le travail. Un arrêt de travail payant, puisque la direction de Derichebourg, l’entreprise qui les emploie, s’est dépêchée d’intervenir et de verser les salaires le jour même.