Archives de Tag: Marseille

Mouvement de grève chez SFR

Le Monde, 6 septembre 2016 :

Branle-bas de combat chez SFR. Mardi 6 septembre, une partie des salariés de l’opérateur télécom français ont prévu de faire grève. Des rassemblements ont été programmés devant le siège du groupe, en Seine-Saint-Denis, et dans des boutiques à Marseille, Lyon, Lens, Nantes, Rennes ou Nice. Motif de la protestation : l’annonce en juillet d’un plan de réduction des effectifs, qui prévoit en 2017 la suppression d’un tiers des effectifs du groupe, soit 5 000 des 15 000 postes de l’entreprise.

Marseille : Le taux d’encadrement du périscolaire provoque une grève

La Marseillaise, 3 septembre 2016 :

Lundi à midi, des rassemblements auront lieu partout en France devant les mairies. A Marseille, seule exception c’est devant la préfecture que les animateurs périscolaires se sont donnés rendez-vous à l’appel des organisations syndicales UNSA, FSU et CFTC.

« Que ce soit les municipalités ou l’État tous partagent les mêmes responsabilités », soutient Gilles Prou-Gaillard, secrétaire de l’union départementale UNSA des Bouches-du-Rhône.

Lire la suite

Le ministère du travail contre le droit de grève

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Le 27 juin, le ministère du travail a, contre l’avis de l’inspection du travail, autorisé le licenciement « pour faute lourde » d’Yvon Caprice, délégué CGT à Sodexo Marseille. Que reproche la direction à ce militant ouvrier ? Simplement d’avoir exercé son droit de grève !

En décembre 2015, la cuisine centrale des cantine marseillaise est en grève. Un accord de fin de conflit est signé entre la direction et des délégués syndicaux, mais 18 salariés continuent la grève ce qui est tout à fait légal selon le code du travail français. Dans le secteur privé, aucun préavis n’est nécessaire pour se mettre en grève, une grève est considérée comme licite dès lors que l’employeur a connaissance des revendications et que l’arrêt de travail est collectif. C’est ce qui nous permet de débrayer spontanément pour appuyer des revendications. A ce jour, rien n’interdit donc de continuer une grève si un accord signé entre la direction et des délégués ne nous convient pas.

Lire la suite

Sodexo : Le ministère du Travail autorise le licenciement d’un délégué CGT

Le Point, 8 juillet 2016 :

La décision va à l’encontre de celle de l’inspection du travail. Le délégué avait été licencié pour avoir poursuivi une grève après la signature d’un accord.

C’est une décision forte qui a été prise rue de Grenelle le 27 juin dernier. Alors que l’inspection du travail avait contesté le licenciement d’un délégué CGT de Sodexo, l’avocat du syndicaliste a expliqué à l’Agence France-Presse que le ministère était revenu sur cette décision. Dénonçant « une décision politique », dans le contexte du conflit autour du projet de loi Travail, Me Steve Doucet a annoncé qu’il engagerait « un recours en annulation » devant le tribunal administratif.

Lire la suite

Marseille : Grève payante pour les femmes de chambre du B&B

La Marseillaise, 6 juillet 2016 :

Les femmes de chambre employées par Propeo sur le site de la chaîne hôtelière B&B de la Joliette ont obtenu satisfaction au terme d’une ultime négociation de plus de 4 heures le 4 juillet.

Elles sont soulagées et heureuses, fières de retrouver la dignité qu’on leur volait. Un protocole de fin de conflit actant la satisfaction des revendications principales des salariées a été signé entre l’employeur, d’une part et les femmes de chambre et les syndicats CNT Solidarité et CGT d’autre part. Le travail a donc repris dans la matinée du 5 juillet sur le site où les grévistes remercient l’ensemble des nombreux soutiens : SUD Solidaires, Nuit debout et autres venus les rejoindre sur leur piquet de grève devant l’hôtel.

Lire la suite

Forte mobilisation à Marseille ce 23 juin

Selon l’Union Départementale CGT des Bouches-du-Rhône, ce sont à nouveau 45.000 personnes qui ont manifesté dans les rues de Marseille ce 23 juin pour le retrait de la loi travail.

mars23j1

Marseille : relaxe et nullité pour les interpellés du 1er mai

La Marseillaise, 17 juin 2016 :

Passage au tribunal ce vendredi pour trois des quatre interpellés de la manifestation du 1er mai dernier à Marseille. Tous sont ressortis libres du TGI.

A l’image de Jean-François, arrêté en possession de cailloux dans son sac-à-dos de rando, en marge de la manifestation du 1er mai à Marseille, et relaxé par le tribunal de grande Instance de Marseille la semaine passé, Pierre, Lucas et un troisième hommes, qui a préféré garder l’anonymat, sont à leur tour ressortis libres du tribunal, ce vendredi après-midi.

Lire la suite