Non à la fermeture de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois

Tract de la CGT PSA Poissy, 20 juin 2012

Lundi 18 juin, à la demande de l’ensemble des syndicats de PSA Aulnay, le ministre du redressement productif Montebourg a organisé une réunion.

Au dernier moment, Denis Martin un responsable de PSA, est venu à la réunion pour dire que tout va mal. Il a avoué qu’il restait 450 000 C3 à produire et il a continué à dire qu’il y a un problème de sur- capacité en France notamment avec l’usine d’Aulnay.

Mais il n’a rien voulu annoncé d’officiel et ni prendre d’engagement jusqu’à quand l’usine d’Aulnay va tourner et si il y aura un nouveau véhicule après l’arrêt de la C3.

Montebourg, le ministre, n’a pas répondu à la question de la CGT : « que compte faire le gouvernement pour empêcher la fermeture d’Aulnay ? ».

Le maire socialiste d’Aulnay, présent à la réunion, a demandé à la direction de PSA de dire rapidement à quelle date l’usine fermera : soit janvier 2014, soit juillet, soit décembre 2014. D’après lui, PSA fera une annonce le 25 juillet 2012.

Pour la CGT et tous les syndicats présents, il n’est pas question de négocier la fermeture de l’usine d’Aulnay.

Comment accepter que près de 10 000 emplois (avec les sous-traitants) soient rayés de la carte dans le département du 93 déjà ravagé par le chômage. Tout ça pour que la famille Peugeot maintiennent ses bénéfices.

Mais les salariés ne pourront compter que sur leur propre force pour se défendre.
Dans tout le groupe PSA nous sommes tous concernés.

Si la direction arrive à fermer l’usine d’Aulnay, elle se sentira plus forte pour demander des sacrifices à tous les salariés des autres usines, cela sera le chantage en disant si vous n’acceptez pas mes conditions, il y aura encore des emplois qui vont être supprimés.

La fermeture de l’usine d’Aulnay n’est pas une fatalité, il y a d’autre choix que de vouloir supprimer des milliers d’emplois et fermer des usines (Rennes, Sevelnord, Madrid…qui sont aussi dans le collimateur).

La revendication de la CGT c’est :

  • répartir les productions entre les différents sites,
  • faire partir les anciens en pré-retraite et embaucher les intérimaires.

A l’occasion de la réunion du Comité d’Entreprise Européen, les syndicats du site d’Aulnay (CGT, CFDT, CFTC, SIA, SUD) ainsi que tous les syndicats CGT de tous les sites en France appellent à un Rassemblement jeudi 28 juin à partir de 10H30 devant le siège de PSA, 75 avenue de la Grande Armée, à Paris

La CGT Peugeot Poissy appelle les salariés à débrayer pour participer au rassemblement.

Un départ collectif sera organisé à la gare de Poissy.

Voir l’appel de la CGT de PSA et des usines sous-traitantes pour le rassemblement du 28 juin à Paris

Une réponse à “Non à la fermeture de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois

  1. Pingback: La lutte des ouvriers de PSA c’est la lutte de tous les travailleurs | Solidarité Ouvrière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s