Archives quotidiennes : 12/06/2012

Grève à la SPAC Nestlè : une opération escargot prévue ce mercredi entre Caudry et Le Cateau

Toujours pas d’avancée dans le conflit qui oppose les salariés de la SPAC Nestlé de Caudry à la direction du groupe. Depuis plus de deux semaines désormais, environ 90 % des salariés de l’usine caudrésienne sont en grève. Motif principal : la revalorisation de leurs salaires.

« C’est incompréhensible, les revendications ne sont pas exorbitantes. Mais il n’y a aucune avancée, la direction fait la sourde oreille », de commenter Guy Carrière, un des responsables de l’Union locale CGT, qui suit le dossier. Lundi, une délégation des salariés en grève est allée au siège du groupe en région parisienne pour une nouvelle négociation. « Aucune attention n’a été portée à leurs revendications », regrette toujours Guy Carrière. Qui de fait pointe du doigt la direction de Nestlé quant au mouvement de grogne qui va se faire demain mercredi. « Les ouvriers souhaitaient que le conflit reste en interne, mais ça ne peut pas durer : on organise donc une opération escargot entre Caudry et Cambrai. » Demain. Le départ sera donné à 14 h 30, devant la SPAC Nestlé. Si toutes les modalités du convoi ne sont pas encore arrêtées, il est évident que l’opération passera par le centre de Caudry. Avant de rejoindre l’ex-nationale pour finir à Cambrai sur la place. Là, les salariés distribueront des tracts et tenteront d’alerter sur leur situation. « Cela fait trois semaines que ça dure, il est temps que les pouvoirs publics s’en mêlent », insiste Guy Carrière. Qui aurait aimé par ailleurs que les deux candidats toujours en course dans la 18 e circonscription (François-Xavier Villain et Martine Filleul) « donnent leur sentiment sur le sujet. Le pouvoir d’achat était quand même un des enjeux de la présidentielle ». Lire la suite

Rassemblement à Hénin-Beaumont le 17 juin pour faire barrage au Front national

RASSEMBLEMENT HENIN BEAUMONT LE 17 JUIN POUR FAIRE BARRAGE AU FRONT NATIONAL!

Ce dimanche 17 juin aura lieu le second tour des élections législatives.

A Hénin-Beaumont et dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais, c’est Marine Le Pen (FN) et Philippe Kemel (PS) qui vont s’affronter dans un duel très serré. L’issue du scrutin est incertaine.

Dans le deux cas de figure (défaite ou victoire électorale de Marine Le Pen), il y a des risques de perturbation de la part de l’extrême-droite.

Alors soyons nombreux lors de l’annonce des résultats, pour faire barrage au Front National !

Rendez-vous SANS DRAPEAUX NI BANNIERES, le dimanche 17 juin à 19h30 devant l’Hotel de ville d’Hénin-Beaumont.

Le Pen, facho, le peuple aura ta peau !

 

http://www.facebook.com/pages/H%C3%A9nin-Beaumont-est-Antifasciste/334582289925877

Espagne : la colère des mineurs ne faiblit pas

Euronews, 12 juin 2012 :

Les actions coup de poing se poursuivent dans les régions de Castille-et-Leon et des Asturies pour protester contre la réduction des aides publiques dans l’industrie minière. Des hommes encagoulés ont déposé des pneus sur des routes et des voies de chemin de fer.

Leurs épouses se sont jointes à la manifestation. Elles sont inquiètes. “ Quel va être notre avenir », s’interroge l’une d’elles. «Le pire c’est que personne ne nous soutient en Espagne. Il n’y a que les mineurs de l‘étranger qui sont derrière nous.»

“Il y a beaucoup de tension», explique un homme le visage caché par une écharpe. «Et ça dégénère quand la police entre dans les villages où il y a des femmes et des enfants et qu’ils n’en n’ont rien à faire. Mais nous, on va faire comme eux. C’est très triste car un jour quelque chose de grave va à arriver.»

Lire la suite

Colère des mineurs à Bembibre

L’Express, 12 juin 2012 :

Les mineurs de la petite ville de Bembibre en Espagne sont en grève depuis trois semaines. Les bassins miniers de la région sont menacés d’asphyxie par la fermeture progressive des puits de charbon. En pleine restructuration depuis 20 ans, les mines de charbon espagnoles ont progressivement fermé. Une quarantaine sont encore en activité, principalement dans le nord, faisant vivre 8000 mineurs.

Appel à la grève chez Veolia Eau le 18 juin

Boursier.com, 12 juin 2012 :

Un appel à la grève a été lancé ce mardi pour le 18 juin par les syndicats Veolia Eau, après des négociations salariales annuelles qui se sont soldées par un échec. La société a proposé une hausse des salaires limitée à 0,5%, alors que la CGT et la CFDT réclamaient des augmentations de 6 à 8% en moyenne.

« Le 18 juin, il y a un appel de tous les syndicats dans toute la France », a déclaré à l’agence Reuters Franck Leroux, délégué syndical CGT. « L’entreprise méprise le professionnalisme des salariés en ne proposant qu’une augmentation des salaires de 0,5%, alors que l’inflation est de 2,5% », a de son côté estimé la CFDT dans un communiqué. Des « opérations escargots » et des occupations des usines de traitement de l’eau sont au programme de cette journée de mobilisation.

Illzach : « Schindler bénéficiaire, Schindler nous enterre »

L’Alsace, 12 juin 2012 :

À Illzach, les salariés d’ECS Schindler ont manifesté hier contre la décision de leur groupe d’arrêter la fabrication de cabines d’ascenseurs sur le site, une décision qui condamne 96 postes sur 123.

« Sauvons nos emplois » ; « Schindler bénéficiaire, Schindler nous enterre » ; « Bientôt plus d’ascenseurs en France »… En déclinant divers slogans, une grande partie du personnel du site ECS Schindler d’Illzach a manifesté hier matin au départ de l’entreprise et jusqu’à la mairie, après une première journée de grève vendredi.

On sait que le groupe suisse a annoncé en janvier dernier l’arrêt de la production de cabines d’ascenseurs à Illzach à l’échéance de juillet 2013, une décision qui devrait entraîner la suppression de 96 postes sur les 123 du site. Le calendrier de mise en œuvre du plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) se précise : la direction a convoqué pour ce vendredi 15 juin la première réunion du comité d’entreprise sur les mesures sociales d’accompagnement du projet. C’est ce qui a provoqué « la colère » du personnel et la grève entamée vendredi : « Nous exigeons au préalable qu’il y ait une table-rondeen présence des actionnaires suisses, les vrais décisionnaires », explique Florent Diestch, le secrétaire du CE.

Lire la suite

Grève à la centrale EDF du Havre

France 3 Haute-Normandie, 12 juin 2012 :

Ce mardi 12 juin, des dizaines de salariés expriment leurs craintes sur l’emploi et l’avenir de la centrale.

Une petite centaine de salariés était en grève ce mardi matin à la centrale EDF du Havre. Dès 7h30, les grévistes se sont réunis devant le poste de garde. L’emploi et l’avenir du site havrais sont au cœur des revendications.

Lire la suite