Archives quotidiennes : 25/06/2012

Tunisie : grève de la faim de 45 employés au port de Rades.

Investir en Tunisie, 23 juin 2012 :

45 employés du port de Radès sont entrés, vendredi 22 juin 2012, en grève de la faim suite à l’annonce de la décision de leur suspension.

Selon l’un des employés, intervenant sur les ondes de Shems fm, les autorités refusent de régulariser leur situation professionnelle : « Il est nécessaire de nous intégrer au sein de la Compagnie tunisienne de navigation, CTN, ou de la société tunisienne d’acconage et de manutention, STAM ».

Il a ajouté que les responsables ont ignoré les demandes des employés, ce qui les a poussés à entamer cette grève.

Vive la lutte des mineurs espagnols !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière, 25 juin 2012 :

Depuis bientôt un mois, les mineurs espagnols sont en lutte contre un plan d’austérité du gouvernement qui, en supprimant les subventions aux mines de charbon, conduirait à la suppression d’au moins 8.000 emplois directs et 30.000 emplois indirects dans une région d’Europe déjà particulièrement frappée par le chômage, la précarité et la crise du système capitaliste. Par la grève, les marches et manifestations, le blocage de routes et d’autoroute, l’affrontement avec les forces répressives de l’Etat espagnol, les mineurs, leurs familles et la population des bassins miniers résistent de toute leurs forces pour préserver leurs emplois.

Si, ici ou là, des commentateurs parlent de la « violence » de la lutte des mineurs lorsqu’ils résistent aux forces de répression, et en particulier à la Garde Civile, la véritable violence, celle qui en Espagne comme partout dans le monde, brise les vies de millions et de millions de prolétaires et de familles des classes populaires, c’est celle du système capitaliste. C’est la violence de l’exploitation quotidienne que nous subissons, et lorsque des actionnaires, des patrons ou des politiciens à leur service nous jugent « plus assez rentables », la violence des fermetures de nos lieux de travail, la violence des licenciements, la violence du chômage et de la misère.

Lire la suite

La fédération nationale du secteur des communes (FNSC) appelle à une grève cyclique de trois jours.

La Dépêche de Kabylie du 24 juin 2012 :

La fédération nationale du secteur des communes (FNSC), affiliée au SNAPAP, maintient la pression. Et pour cause, elle appelle les travailleurs à observer une grève cyclique de trois jours, dés demain, à travers tout le territoire national.

Depuis deux ans, le secteur des communes ne cesse de faire face aux différentes actions de protestation des travailleurs, qui réclament l’amélioration de leur situation socioprofessionnelle. En effet, les travailleurs communaux ne comptent pas cesser leur mouvement de protestation, à savoir leur grève cyclique, qui en est à sa quatrième semaine.

De ce fait, les communes seront paralysées, encore une fois, à l’échelle nationale, durant trois jours à partir de demain. « Cette action de protestation a pour but de pousser la tutelle à prendre en charge nos revendications », a estimé la FNSC, tout en dénonçant les dépassements qui ont été exercés contre les travailleurs grévistes et des représentants syndicaux dans différentes régions du pays. Les syndicalistes expriment leur ras-le-bol quant à la sourde oreille de la tutelle, qui « continue d’afficher son indifférence » concernant les doléances de cette catégorie de fonctionnaires. «Les grèves précédentes n’ont pas incité la tutelle à répondre à nos doléances», a affirmé Boutabala Ali, le président de la FNSC.

Lire la suite

PSA Mulhouse : Appel à la grève pour le rassemblement à Paris du 28 juin

Tract de la CGT PSA Mulhouse :

Réunion du Comité de Groupe Européen au siège de PSA
Jeudi 28 juin : Rassemblement à Paris

Ce jeudi, à l’appel de syndicats de l’usine PSA d’Aulnay (CGT, SIA, CFDT, CFTC, SUD) un rassemblement est prévu devant le siège de PSA à Paris pour dénoncer les menaces de fermeture qui pèsent sur Aulnay, Sevelnord et Madrid, et les attaques contre nos emplois qui ont lieu dans toutes les usines.

Des salariés de Mulhouse, Sochaux, Rennes, Poissy, St Ouen, Charleville, Sevelnord, Metz, etc… mais également d’entreprises sous-traitantes vont faire le déplacement à Paris.

Un bus est prévu pour faire le déplacement à Paris ce jeudi, depuis Mulhouse. Il reste encore quelques places, inscrivez-vous auprès des délégués.

Un mot d’ordre de grève sur les 3 tournées du 28 juin couvrira les salariés qui participent à cette action.

Lire la suite

Manifeste international des travailleurs de General Motors/Opel et de PSA

MANIFESTE INTERNATIONAL des travailleurs de General Motors/Opel et de PSA:

Face au développement la crise de surproduction, les directions des constructeurs d’automobiles de GM et PSA – nouveaux alliés – veulent fermer plusieurs usines en Europe: PSA Aulnay et Sevelnord/France, PSA Madrid-Espagne, Opel/Bochum-Allemagne. Des dizaines de milliers de postes de travail au moins sont visés: des travailleurs fixes et des intérimaires, chez les sous-traitants, les entreprises fournisseuses et les entreprises de services. C’est la soif de profit qui amène à cela.

Devant le chômage pour les uns et des rythmes de travail inhumains pour les autres, l’unité des travailleurs et travailleuses est nécessaire et indispensable, quelque soit le site, la nationalité ou le groupe automobile.

Les signataires, travailleurs des usines de PSA et de GM (Opel) d’Allemagne, d’Espagne et de France, leurs familles, sous traitants, etc. exigent le maintien de tous les postes de travail. Nous rejetons le chantage et le harcèlement pour les départs “volontaires” ou imposés. Nous rejetons la dégradation des conditions de travail et de salaires, et toutes manoeuvres patronales pour imposer leurs intérêts.

Lire la suite

Norvège: 700 employés du pétrole se mettent en grève en mer du Nord.

AFP, 25 juin 2012 :

OSLO — Plus de 700 employés du pétrole se sont mis en grève en Norvège dimanche après une rupture des négociations sur les retraites, entraînant des baisses de production et des pertes de plusieurs dizaines de millions de dollars par jour, a indiqué l’organisation patronale.

La grève a débuté dimanche à 4H00 (2H00 GMT). Elle concerne 708 employés travaillant pour le groupe norvégien Statoil, la division norvégienne du géant britannique BP et ESS Support Services, détenu par le britannique Compass Group, a précisé dans un communiqué l’Association norvégienne de l’industrie pétrolière (OLF).

Elle affecte la production de pétrole et de gaz de Statoil sur les champs de Oseberg et Heidrun en mer du Nord, a ajouté OLF, précisant qu’elle provoquerait l’arrêt de la production sur ces sites d’ici quatre ou cinq jours.

Lire la suite

Landes : Les « Labeyrie » en grève depuis vendredi

France 3 Aquitaine, 25 juin 2012 :

Plus de 200 salariés du groupe landais réclament des hausses de salaires alors que les bénéfices sont en hausse constante.

Le site de St Geours de Maremne était bloqué ce matin. Les grévistes ont empêché les camions remplis de cargaisons de saumon fumé et de foie gras de sortir faire leurs livraisons. Leur mouvement est reconduit pour mardi.

Cette grogne a commencé vendredi avec une première journée de grève, suite à des négociations salariales annuelles qui n’aboutissent pas.

Deuxième journée ce lundi avec blocage du site et manifestation mais toujours aucune avancée côté négociation.

Lire la suite

Les ex-salariés de Continental contestent toujours la validité du plan social

Les Echos, 25 juin 2012 :

Le tribunal des prud’hommes de Compiègne repousse sa décision au mois de novembre dans le dossier Continental.

Le licenciement pour cause économique des salariés de Continental Clairoix était-il justifié ? C’est cette question que le tribunal des prud’hommes de Compiègne devait trancher ce lundi, avant d’annoncer le report de sa décision au mois de novembre prochain. Sur les 1.113 salariés licenciés, 526 ont décidé d’assigner la direction du groupe allemand devant les tribunaux pour contester le motif du plan social et exiger jusqu’à quatre ans de salaires de dédommagement : « La crise de 2009 a été un prétexte pour fermer le site de Clairoix, juge un porte-parole du comité de lutte. La preuve : au moment de la fermeture de l’établissement, le groupe a ouvert une usine en Roumanie où les salariés sont payés 400 euros par mois. De plus, le chiffre d’affaires est en hausse, de même que les recrutements dans plusieurs usines. »

Les derniers chiffres du groupe, présentés le 3 mai dernier, confirment une réelle reprise de l’activité : sur le premier trimestre, Continental a enregistré une hausse des ventes de 13 %, soit 8,3 milliards d’euros, son bénéfice net dépassant les 480 millions d’euros. Une croissance qui a permis la création de 3.400 emplois dans le monde : « Si la tendance positive continue dans l’industrie automobile, nous allons créer des milliers de postes dans le monde cette année aussi », a promis Elmar Degenhart, PDG du groupe.

Lire la suite

Solidarité avec les antifascistes arrêtés à Hénin-Beaumont

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière, 25 juin 2012 :

Hénin-Beaumont occupe une place particulière dans le combat contre l’extrême-droite : c’est le laboratoire où le Front National expérimente ses méthodes d’implantation dans la classe ouvrière, au cœur du pays minier, par un travail de terrain réel et efficace. Au second tour des élections législatives, Marine Le Pen enregistre jusqu’à 60% des voix dans certains bureaux de vote, même si ce chiffre doit être tempérée par une abstention supérieure à 50%.

Dans ce contexte, mettre en place la riposte est un travail long, difficile, mais nécessaire. L’appel à manifester le 17 juin au soir devant l’hôtel de ville correspondait à cette nécessité de regrouper les antifascistes, quelque soit d’ailleurs le résultat de l’élection : l’ancrage en profondeur du FN est une menace plus grande que l’élection de sa dirigeante.

Lire la suite

Rassemblement à Paris contre la répression en Iran

Le 26 juin 2012, Solidarité Socialiste avec les Travailleurs en Iran (SSTI) et trois autres associations organisent ensemble un rassemblement à Paris sur le Parvis des droits de l’Homme à Paris :

-Pour protester contre les arrestations massives de travailleurs en Iran

-Pour protester contre la peine de mort en Iran ;‎‎ ‎

-Pour protester contre l’arrestation de militants, manifestants, etc. ;‎‎ ‎

-Pour la libération des travailleurs emprisonnés et de tous les
prisonniers ‎politiques ; ‎

Lire la suite