Archives de Tag: Aulnay-sous-Bois

PSA Aulnay: 101 ex-salariés gagnent aux prud’hommes

L’Humanité, 15 décembre 2015 :

Le conseil des prud’hommes de Bobigny a donné raison ce mardi à 101 ex-salariés de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), sur 150 qui contestaient le motif économique de leur licenciement en mai 2013. Ils verront leur licenciement économique requalifié en « licenciement sans cause réelle ni sérieuse ».

« On a gagné! », s’est-il félicité sous les vivats d’une cinquantaine d’anciens d’Aulnay, la plupart adhérents au syndicat Sud, réunis devant le conseil des prud’hommes de Bobigny. 101 d’entre eux verront leur licenciement économique requalifié en « licenciement sans cause réelle ni sérieuse ». 50 ont néanmoins été déboutés.

Lire la suite

Publicités

Temis : Les convoyeurs de fonds en grève

Le Parisien, 19 juin 2015 :

Les billets pourraient déjà commencer à manquer dans certains distributeurs bancaires d’Ile-de-France. Les convoyeurs de fond de la société Temis, troisième du secteur, ne roulent plus. En grève depuis jeudi, ils vont probablement poursuivre leur mouvement lundi matin, après l’échec d’une réunion de négociation ce vendredi après-midi.

C’est la question des salaires qui a mis le feu aux poudres au sein de cette société qui n’avait jamais, semble-t-il, fait face à une telle mobilisation. Hier, les grévistes des dépôts de Levallois (Hauts-de-Seine) et Orly (Val-de-Marne) ont convergé vers celui d’Aulnay, pour y attendre les représentants de la direction. Leur détermination était visible : « Je dois faire 40 heures supp’ par mois pour atteindre 2 000 € nets. On n’est pas avares de boulot, on ne demande pas à en faire moins. Mais il faut de la reconnaissance », explique l’un d’entre eux. Autour d’un barbecue improvisé sur le trottoir de cette zone industrielle, certains évoquent leur quotidien difficile, à bord des camions blindés qui approvisionnent banques et commerces. « C’est un métier dur psychologiquement. Dès qu’on monte dans le camion, on risque notre vie.Pour nourrir notre famille. », confie un convoyeur, qui travaille pour l’entreprise depuis cinq ans. Un troisième évoque des « conditions de travail déplorables ».

Lire la suite

La ministre de l’éducation chahutée à Paris

LCP, 5 décembre 2014 :

La ministre de l’Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a été chahutée jeudi à Paris par des élèves et enseignants d’établissements de ZEP, qui doivent sortir de l’éducation prioritaire dans le cadre d’une réforme en cours, a constaté une journaliste de l’AFP.

Une cinquantaine d’élèves et d’enseignants de Seine-Saint-Denis ont sifflé la ministre, brandissant des pancartes « Touche pas à ma ZEP », dans la coupole d’entrée du Palais de la découverte, où elle venait expliquer sa stratégie pour rendre les mathématiques plus attractives.

Lire la suite

PSA Aulnay : Bilan du PSE

Tract CGT PS Aulnay, 14 mars 2014 :

A 15 jours des derniers licenciements du 1er avril, ou 220 lettres devraient partir, le bilan du PSE est catastrophique.

Les chiffres donnés par la direction au dernier CE.

  • 1005 ont été mutés (dont 611 à Poissy), on est loin des 1500 promis !
  • 953 en licenciement économique (projet professionnel ou création d’entreprise), mais pour une bonne partie d’entre eux les promesses d’embauche n’ont pas abouti et ils se retrouvent au Pôle emploi.
  • 54 en transition professionnel (26 RATP, 14 SNCF, 16 ADP) au lieu des 300 promis !
  • 9 en réindustrialisation (ID Logistique) au lieu de 600 !
  • 186 en congé sénior, ce qui est très faible au regard du nombre d’anciens que comptait l’usine.
  • 89 handicapés sont à la PMS sur les 342 handicapés de l’usine. Ils ont un sursis jusqu’en 2015, et après ?
  • Et 220 vont être licenciés le 1er avril, ou ils ne leurs restera qu’un congé reclassement bidon de 12 mois.

Lire la suite

Décision du TGI de Paris du 11 mars : un acompte sur ce que PSA doit aux salariés licenciés

Communiqué de la CGT PSA Aulnay, 11 mars 2014 :

Suite à la demande du syndicat SIA et de la CGT intervenant à titre principal, le TGI a condamné PSA à appliquer à tous les salariés l’accord de fin de grève du 17 mai 2013 signé par la CFDT et la CGT.

En effet, c’est au terme d’une grève courageuse de centaines de salariés de PSA Aulnay pendant quatre mois durant, que la direction consentait à une prime supplémentaire de 19700 €.

Dès le lendemain de la signature du protocole, la CGT et la CFDT demandait son
application à tous, sans aucune distinction.

Lire la suite

Multiplication des plans de licenciements

Les Echos, 22 novembre 2013 :

Entre janvier et septembre, le nombre de plans sociaux est reparti à la hausse, avec 736 plans recensés , soit 16% de plus que sur la même période en 2012.

De Gad à La Redoute, en passant par FagorBrandt, Alcatel-Lucent et désormais Mory Ducros , où des milliers d’emplois sont dans la balance, voici les principales entreprises concernées par la vague de plans sociaux (ou des menaces sur l’emploi) qui déferle sur l’Hexagone depuis le début de 2013.

Entre janvier et septembre, le nombre de plans sociaux est reparti à la hausse, avec736 plans recensés, soit 16% de plus que sur la même période en 2012. Voici les principaux:

Lire la suite

PSA Aulnay : 1000 salariés restent sans solution d’emploi !

Communiqué de presse de la CGT PSA Aulnay, 25 octobre 2013 :

A 45 jours (ouvrés) de l’envoi des lettres de licenciement, 1000 salariés restent sans solution d’emploi !

Le 12 juillet 2012, lors d’une réunion exceptionnelle du CCE, était annoncée officiellement la fermeture de l’usine d’Aulnay.

M. Varin, s’engageait à n’envoyer aucun salarié au Pôle emploi en promettant 1 500 reclassements internes, essentiellement à Poissy, et 1 500 emplois qui devaient sortir de terre au titre de la ré-industrialisation.

Lire la suite