Archives mensuelles : mai 2012

Vidéos : Lutte des mineurs en Espagne

Depuis le 24 mai, la colère des mineurs explose à travers l’Espagne, en particulier dans la région minière des Asturies, suite aux menaces de plans de licenciements. A partir du 1er juin, les CC.OO et l’UGT appellent à la grève générale dans toutes les mines des Asturies (voir l’article).

Quelques vidéos :

Manifestation des mineurs à Madrid le 31 mai :

Lire la suite

Publicités

Espagne : La colère des mineurs

Avant même le déclenchement demain 1er juin de la grève générale des mineurs des Asturies en Espagne par les syndicats CC.OO et UGT, la colère des mineurs explose face aux menaces de licenciements. 

Autoroute bloquée par des mineurs de charbon le 30 mai

Infos tirés du journal espagnol El Païs et transmis par un camarade :

Le bassin minier des Asturies a été à l’origine de grandes luttes de longue durée qui dans les années 1930 puis 1960 qui finirent par détruire les régimes en place. Les mines pourraient être encore une fois le commencement de la fin d’une dictature, cette fois-ci celle des marchés et ses nouveaux « technocrates ».

Les syndicats majoritaires CCOO et UGT ont convoqué la grève illimitée dés demain 1er juin dans le secteur charbonnier à cause de la réduction des aides publiques.

Lire la suite

Tunisie : Grève dans l’éducation et la santé

France 24, 31 mai 2012 :

Pour la deuxième journée consécutive, les enseignants du primaire et les médecins de l’hôpital public en Tunisie sont en grève pour dénoncer leurs conditions de travail et demander des augmentations de salaires. Deux de nos Observateurs, l’un instituteur, l’autre médecin, expliquent ce qui ne tourne pas rond dans leur secteur.

La grève des enseignants et des médecins a duré du mercredi 30 au jeudi 31 mai dans plusieurs ville du pays. Elle a été lancée par la plus importante centrale syndicale du pays, l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), un syndicat qui avait été à l’origine de la révolution tunisienne, en janvier 2011. Les enseignants réclament, notamment, une prime de rentrée scolaire et l’alignement de leur nombre d’heures travaillées sur celui des enseignants du secondaire. Les médecins demandent, quant à eux, une meilleure reconnaissance de leur statut et de leur travail de la part de l’État qui passerait par une refonte du système de primes, de meilleures infrastructures et plus de sécurité dans les hôpitaux.

Lire la suite

République Islamique d’Iran, hors de l’OIT !

Appel du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (Organisation à l’Etranger – France / Suisse) et de l’Initiative Communiste-Ouvrière pour le rassemblement à Genève le 6 juin 30 mai 2012 :

Un régime qui emprisonne, persécute et assassine des militants ouvriers n’a pas sa place à l’OIT !

République Islamique d’Iran hors de l’OIT !

Du 30 mai au 14 juin 2012 se tient à Genève la conférence annuelle de l’OIT (Organisation Internationale du Travail). Une fois encore, malgré la revendication de tous les véritable militants ouvriers iraniens, de l’ensemble des organisations syndicales indépendantes et des groupes et partis de l’opposition au régime iranien, la République Islamique est l’invitée officielle de cette conférence, avec de pseudos « représentants des travailleurs » qui ne représentent que les agents et les flics du régime dans les entreprises pour réprimer les travailleurs.

En Iran, les seuls représentants légitimes des travailleuses et des travailleurs sont en prison, parfois même condamnés à mort, ou subissent quotidiennement la répression et les pressions du régime. Les syndicats indépendants comme ceux de la Compagnie de Bus de Téhéran et du Complexe d’Haft Tapeh et comités de travailleurs subissent la répression et les arrestations de leurs militants.

Lire la suite

Turquie: grève à Turkish Airlines, trafic perturbé

ISTANBUL – Une grève d’une importante partie des travailleurs de la première compagnie aérienne turque Turkish Airlines (THY) visant à protester contre l’intention du gouvernement d’interdire la grève dans le secteur aérien, a provoqué de sérieuses perturbations dans le trafic aérien.

La compagnie a annoncé que 104 vols avaient dû être annulés en Turquie et vers des destinations à l’étranger en raison du mouvement qu’elle a qualifié d’illégal.

De nombreux autres vols ont connu d’importants retards, selon les chaînes de télévision.

La compagnie a licencié mardi 150 personnes qui ne se sont pas présentés à leur travail sans justification, a indiqué l’agence de presse officielle Anatolie.

Lire la suite

Besançon : Mobilisation contre la fermeture de la librairie Camponovo

Le mercredi 30 mai, la Place de la République était noire de monde à 17 heures pour soutenir les salariées de la librairie Camponovo. Le magasin doit en effet être vendu le 1 juin sans que les salariées ne sachent ce qui les attend ? Est-ce que ce sera une  autre librairie qui reprendra les locaux ? Et dans ce cas, toutes les salariées conserveront-elles leur emploi ? Ou est-ce que ce sera une banque ou une pizzeria (autres options possibles) ? Les 39 salariées du magasin vivent donc dans l’inquiétude en l’attende du 1 juin, d’autant que 17 travailleurs de Liber, qui assuraient les services administratifs du magasin, viennent d’être licenciés.Comble de l’arrogance patronale, l’actuel propriétaire du magasin a osé indiquer que s’il devait vendre la librairie se serait… à cause des salariées ! Comme si c’était les travailleuses qui prenaient les décisions et qui géraient la librairie ! A moins qu’il reproche toujours aux salariées de Camponovo d’avoir constitué une section syndicale et ne pas céder au moindre de ses caprices.

Mais plutôt que d’attendre et de se résigner, les salariées de la librairie ont décidé de descendre dans la rue et d’appeler la population de Besançon à venir les soutenir. C’est massivement que les habitant(e)s de la ville ont répondu à l’appel à tel point que le rassemblement s’est transformé en manifestation spontanée jusqu’à la préfecture.

Lire la suite

Sevelnord : la CGT accuse la direction de chantage

La CGT de Sevelnord (PSA) a dénoncé ce mercredi le «chantage» auquel la direction soumet les syndicats, leur demandant des «concessions» pour permettre au site à l’avenir incertain d’obtenir la production d’un nouveau véhicule utilitaire.

« Ils (la direction) nous soumettent à un chantage, il faut faire de nombreuses concessions sur les salaires, sur les horaires de travail, etc, pour pouvoir éventuellement obtenir le nouveau véhicule », a déclaré le secrétaire de la CGT Sevelnord Ludovic Bouvier.