Archives quotidiennes : 26/06/2012

Les travailleurs de la base de Tikentourine en grève illimitée

Le Temps d’Algérie, 26 juin 2012 :

Rien ne va plus pour les travailleurs de la base pétrolière de Tikentourine, dans la wilaya d’Illizi, où 296 jeunes travailleurs risquent de se retrouver dès le 1er juillet prochain au chômage.

Ils ont été épargnés pendant plusieurs années grâce à leur travail dans cette base pétrolière. La situation est très tendue et les conséquences de ce mouvement sont sérieusement redoutées par la population. Le ministre de l’Energie et des Mines, Youcef Yousfi, et le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, sont vivement interpellés pour trouver une solution à ce problème.

En effet, ces 296 travailleurs ont entamé une grève illimitée depuis le 21 juin dernier. Ces grévistes, qui travaillent pour le Bureau d’assistance administrative et technique (BAAT) pour le compte du projet de partenariat «Sonatrach-BP-Statoil», réclament «leur intégration à Sonatrach conformément à la correspondance n°912/AST/2011 datée du 19 mai 2011 et le télex additionnel n°279/AST/2011 de la même date».

Lire la suite

Publicités

Alès : Grève chez Merlin Gerin

Midi Libre, 26 juin 2012 :

Il y a de la tension dans l’air chez Merlin Gerin. De celle qui pousse les salariés du matin, puis ceux de l’après-midi, à déserter les chaînes de montage pendant une heure.

Une solution de dernier recours voulue par les trois syndicats représentés dans l’entreprise (CFDT, CGC et CGT). « Nous sommes confrontés à une situation complexe, à Alès, puisque la direction conditionne la tenue des négociations annuelles sur les augmentations de salaires à celles d’une nouvelle organisation du travail, ce dont nous ne voulons pas entendre… »

Le projet concocté concernerait les équipes de semaine qui travaillent déjà quatre jours à 8 h 50. « On veut demander aux salariés de travailler 16 vendredis dans l’année avec un système de compensation très complexe qui aboutirait à 80 % des heures payées pour les personnels en CDI ayant le plus d’ancienneté alors que pour quelqu’un qui a moins de 6 ans d’ancienneté ce changement ne générerait pas de hausse de salaire… »

Lire la suite

Le personnel du magasin Eurodif fait grève à Alençon

Ouest-France, 26 juin 2012 :

À l’échelle nationale, le personnel des magasins Eurodif est en grève aujourd’hui. À l’appel du syndicat CGT, neuf employés du magasin du centre-ville d’Alençon font grève, pour la première fois et en musique, depuis ce matin.

Annie Desbleds est employée depuis 22 ans, date d’ouverture du magasin Eurodif à Alençon : « Les revendications portent sur les salaires. Au bout de 22 ans, j’enregistre une augmentation de salaire de 0,7 %. Par ailleurs, les primes n’ont jamais évolué depuis des années et ceux qui partent à la retraite ne sont pas remplacés. Il faut savoir que trois employés seront à la retraite l’an prochain. Ils ne seront certainement pas remplacés. »

Genève : Nouvelle grève annoncée chez Merck Serono

Dépêche AP, 26 juin 2012 :

Le personnel de Merck Serono se remettra en grève jeudi. Les employés du groupe pharmaceutique allemand ont pris cette décision mardi, jugeant le plan social « largement insuffisant ». La reprise des mesures de lutte intervient alors que Merck Serono a annoncé le reclassement dans les trois prochains mois d’une centaine d’employés du site genevois auprès de la société américaine Quintiles, leader mondial dans le domaine des services biopharmaceutiques.

Réuni mardi, le personnel a « une fois de plus constaté avec consternation et colère l’arrogance et le mépris de la direction envers ses employés, a communiqué le syndicat Unia. Dans une lettre adressée au Conseil d’Etat, la direction fait savoir qu’elle ne souhaite pas ouvrir à nouveau la discussion sur le plan social auquel elle juge avoir « apporté des modifications importantes ».

Lire la suite

SMIC : Un coup de pouce de… 0,6 %

La Tribune, 26 juin 2012 :

Le ministre du Travail, Michel Sapin doit dévoiler ce mardi le montant de la revalorisation du salaire minimum interprofessionnel de croissance (Smic). Selon plusieurs médias, celle-ci se limiterait à 2%.

Le Smic ne devrait être augmenté que de 2% au 1er juillet. Cela correspond au taux d’inflation de 1,4 % calculé entre novembre 2011 et mai 2012, auquel s’ajoute le véritable « coup de pouce » limité à 0,6 %. Michel Sapin, le ministre du Travail, doit déclarer officiellement le montant de la revalorisation du salaire minimum ce 26 juin en fin de matinée à l’issue d’une réunion avec les partenaires sociaux. Mais, déjà, des informations ont filtré. Dès la fin de la semaine dernière ce chiffre de 2% était avancé par les Echos. Ce mardi, l’AFP croit savoir qu’il s’agira bien du niveau de revalorisation choisi, tout comme Le Monde.

Lire la suite

France : Vers une hausse du prix du gaz ?

Boursier.com, 25 juin 2012 :

Le ton monte autour de GDF SUEZ. La volonté du groupe énergétique visant à obtenir un rattrapage à la suite du gel des prix imposé fin 2011 en plus d’une hausse de tarif de l’ordre de 5% début juillet fait en effet grincer des dents.

La fédération CGT des mines et de l’énergie a ainsi réclamé lundi un moratoire sur la hausse des tarifs du gaz tout en se disant convaincue que « les consommateurs ont trop payé par le passé » et estime que « s’il y a une répercussion rétroactive à faire, ce devrait être à la baisse », note l’AFP. Reste que le rapporteur public du Conseil d’Etat s’est rangé du coté du groupe puisqu’il a estimé que le gel des tarifs du gaz, imposé en octobre dernier, devrait être annulé. L’affaire devrait être tranchée sous un mois… ‘Les Echos‘ indiquaient la semaine passé que l’affaire pourrait aboutir à une hausse rétroactive de 10% pour les consommateurs, via une facture rectificative par voie de complément de prix.

Marignane : Les bombardiers d’eau menacent de faire grève

Raje, 26 juin 2012 :

Les pilotes bombardiers d’eau de Marignane prévoient de se mettre en grève reconductible à compter de dimanche prochain, le 1er juillet.

Ils protestent contre la diminution de leurs moyens cet été.

Pour des raisons financières, la Direction de la Sécurité Civile a annoncé que deux des douze Canadairs devaient rester au sol, de même qu’un avion de liaison sur trois. Problème, la suppression d’un simple avion de liaison implique la réquisition d’avions de lutte contre les feux de forêt.

Lire la suite