Archives quotidiennes : 11/06/2012

Conférence de l’OIT: L’IBB soutient les travailleurs iraniens

Internationale des travailleurs du bâtiment et du bois, 8 juin 2012 :

Hier (NdR : 6 juin 2012), plusieurs travailleurs iraniens ont manifesté devant le bâtiment de l’ONU à Genève lors de la 101è session de la Conférence Internationale du Travail. L’IBB était là pour témoigner de sa solidarité. Les travailleurs iraniens sont confrontés à des attaques massives de la part de leur gouvernement. Il y a tous les jours des protestations et des grèves contre les salaires impayés, les contrats de travail temporaires, les licenciements qui sont les premières luttes des travailleurs en Iran. « Beaucoup de travailleurs en Iran sont encore en prison dans des conditions inhumaines. Ils ont besoin de notre solidarité. L’IBB continuera à se battre pour leur cause et rappeler aux autorités iraniennes que le mouvement syndical veut les droits des travailleurs et la libération des travailleurs emprisonnés. », explique Geneviève Kalina, responsable à l’information et à la solidarité à l’IBB.

Lire la suite

Publicités

Appel Urgent contre la condamnation à mort de Maryam Safieh Ghafouri

Soliran Paris, 10 juin 2012 :

Appel Urgent contre la condamnation à mort de Maryam Safieh Ghafouri.

-9 Juin 2012 nouvelle parvenue d’Iran via le site Persian2English: APPEL URGENT A ACTION – Pour la troisième fois en neuf jours de procès , la peine de mort prononcée contre Safieh Ghafouri – alias Maryam, a été confirmée , Maryan est une jeune femme de 28 ans qui a été a été arrêté et accusé d’assassinat, puis emprisonnée dans la prison d’Adel Abad à Chiraz depuis 2006, cette peine de mort était censée être réalisée, lorsqu’elle aurait atteint l’âge de 22 ans

Lire la suite

Égypte : une manifestation contre le harcèlement sexuel attaquée.

le 9 juin, Le Point :

Des femmes qui protestaient contre les agressions sexuelles dont elles sont victimes ont été molestées. Récit.

Une femme manifeste sur la place Tahrir, le 27 janvier 2012.

Une femme manifeste sur la place Tahrir, le 27 janvier 2012.

La place Tahrir crie souvent au loup. Un signe inquiétant, un slogan bizarre, la foule s’effarouche, court sans savoir où ni pourquoi. Et très vite, les manifestants se reprennent, refluent sur les lieux pour protester d’autant plus fort que la panique a été grande. Ce sont les cavalcades de Tahrir.

Vendredi, la place n’était pas dans ses bons jours. Après quelques jours de manifestations exceptionnelles, certaines comparables à celles qui ont précédé la chute du régime, la mobilisation s’essoufflait. Dans ces moments-là, de Commune révolutionnaire, la place se transforme en marché du Temple, et beaucoup de manifestants, en badauds désoeuvrés.

Lire la suite

L’intersyndicale du CHAM annonce de nouvelles actions cette semaine

le 10 juin, La Voix du Nord :

L’intersyndicale du CHAM qui regroupe la CFDT, FO et la CFTC, est satisfaite de la mobilisation de vendredi. Une manifestation avait été organisée devant le bâtiment de l’administration de l’hôpital et un barrage filtrant mis en place plus tard sur le rond-point voisin, ce qui a causé un ralentissement sur l’axe qui relie l’A16 à Berck.

La direction a ensuite reçu les représentants syndicaux. Un premier pas vers la reprise du dialogue. « Mais un tout petit pas », nuance Bruno François, de la CFDT. Le CHAM veut revoir l’organisation du travail. Mais la renégociation de l’accord des 35 heures bloque sur le nombre de RTT. De 18, elles passeraient à 12. Les syndicats posent en préalable un seuil de 15 RTT pour discuter le reste des points sur le temps de travail, la politique de l’emploi, le temps syndical, les congés, les absences, la formation.

Lire la suite

Les pilotes en grève d’Air India menacés de renvoi.

le 10 juin par Air Journal :

La compagnie nationale d’Inde qui souffre des grèves répétées de ses pilotes depuis l’année dernière sans en voir jamais la fin, pourrait renvoyer la totalité de ses pilotes en grève, selon NDTV.

Des sources ont indiqué à NDTV que des ordres auraient été donné pour renvoyer les pilotes en grève d’Air India. Environ 300 lettres de licenciement seraient envoyées cette semaine. La compagnie envisage en retour d’embaucher les pilotes pour ses routes autant domestiques qu’internationales.

La compagnie nationale n’en peut plus d’une grève qui s’éternise, les pilotes de lignes internationales entamant leur 34è jour de grève consécutif. Les pilotes grévistes réclament une revalorisation de leurs salaires à hauteur de ceux d’Indian Airlines, autre compagnie nationale ayant fusionné avec Air India le 27 février 2011. Ils réclament en outre une progression de carrière similaire et n’acceptent pas que ce soient uniquement les pilotes d’Indian Airlines qui soient choisis dans le programme de formation au pilotage des 27 B787 Dreamliner que doit recevoir la compagnie.

Lire la suite

Espagne : Sept mineurs en grève à 800 mètres sous terre depuis 3 semaines

La Tribune, 11 juin 2012 :

Depuis trois semaines, les mineurs espagnols sont en grève pour dénoncer les coupes drastiques décidées par le gouvernement dans les aides au charbon. Pour faire entendre leur voix, un groupe de 8 puis 7 mineurs de Santa Cruz del Sil, dans la province du Leon, l’une des régions minières du nord du pays, a décidé de s’enfermer au fond d’un puits.

Dans la pénombre d’une galerie à 800 mètres sous terre, dans le nord de l’Espagne, sept mineurs couverts de suie jouent aux cartes et tentent de garder le sourire, malgré déjà 20 jours passés reclus ici, pour crier le désespoir de toute une profession. « Nous resterons jusqu’à ce que l’on trouve une solution », affirme Alfredo Gonzalez, 45 ans, en bleu de travail, casque sur la tête. « Nous sommes décidés à poursuivre la lutte. » « Si cela ne s’arrange pas, nous sortirons les pieds devant », insiste José Antonio Perez, 40 ans.

Lire la suite

Héricourt : « Place de la grève » symbolique au centre de tri

Le Pays, 11 juin 2012 :

Héricourt (70) : Tous les Héricourtois se souviennent du conflit de la poste en septembre-octobre 2010 durant lequel le courrier avait été bloqué pendant trois semaines. À l’origine de la grève, une sanction lourde prononcée à l’encontre d’un facteur, délégué CGT, Philippe Hograindleur qui écopait, au terme d’un conseil de discipline de la poste, de quinze jours de mise à pied et d’une mutation d’office.

À l’époque, l’intéressé avait indiqué : « J’ai juste dénoncé le harcèlement, l’attitude méprisante de la part des responsables d’encadrement, les cadences de travail intenables, la non prise en compte des heures supplémentaires, le mépris des droits des agents. » Depuis cette date, Philippe Hograindleur exerce ses fonctions à Montbéliard.

Lire la suite