Archives quotidiennes : 08/06/2012

Du soutien pour les Trois-Suisses

Renfort de poids. Plusieurs dizaines de personnes, dont des féministes et des salariés de GoodyearAmiens, ont rejoint les salariées des 3 Suisses, jeudi, devant le tribunal des Prud’hommes de Roubaix. Soixante-huit d’entre elles contestent la justification économique de leur licenciement, après la fermeture des Espaces 3 Suisses (247 suppressions d’emploi). « La direction nous a pris de haut. Mais on est là », se réjouit Marie. Non loin, Franck et David viennent d’allumer le barbecue. « Chez Goodyear on s’est battus, on a gagné, alors on vient donner un coup de main ». « Ce n’est pas parce qu’elles sont mal payées, à temps partiel, que c’est moins grave quand des femmes perdent leur emploi », témoigne aussi Suzanne, d’Osez Le Féminisme. De son côté, la direction vante le plan d’accompagnement mis en place, avec maintien de 85 % du salaire pendant 7 à 12 mois. Et elle rappelle que les « Espaces » perdaient 9 millions d’euros par an, dans une société déjà déficitaire. Quant à la maison-mère 3SI, elle réalise de « légers bénéfices », sans plus de détails. Prochaine audience le 5 juillet.O. A.

Publicités

Législatives : L’essentiel n’est pas de voter mais de lutter !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière, 8 juin 2012 :

Après les présidentielles, la population de nationalité française est appelée à voter dimanche 10 juin 2012 pour les législatives. Encore une fois, nous savons déjà que, quelque soit la couleur de la prochaine assemblée nationale, le véritable pouvoir restera aux mains de classe qui détient le pouvoir économique, celle qui possède les usines, les banques, les magasins et autres bureaux, c’est-à-dire la bourgeoisie. Nous, travailleuses et travailleurs, continuerons à subir dans nos entreprises la dictature patronale, dictature qui s’exerce aussi sur l’ensemble de la société lorsqu’une poignée d’actionnaires peuvent décider de fermer une usine et de réduire ainsi une région entière à la misère et au chômage.

Comme pour les présidentielles et autres élections, derrière la façade démocratique, se trouve une véritable farce. Ceux dont nous subissons la dictature au travail, actionnaires et directions, nous ne les avons jamais élus. Et pour ce qui est des députés, une fois élus, ils n’ont, pendant cinq ans, aucun compte à nous rendre, ils décident, votent et font ce qu’ils veulent au sein de l’Assemblée Nationale. Le fait qu’un grand nombre d’entre nous, qui, dans les usines, chantiers et services, participent à la production de richesses, sont exclus du droit de vote, sous prétexte qu’ils n’ont pas la bonne carte d’identité, renforce encore ce caractère de farce que sont ces élections.

Lire la suite

Nouvelle grève des chemiots au Portugal.

AFP, 7 juin 2012 :

Le trafic ferroviaire était pratiquement  paralysé jeudi au Portugal, un jour férié, en raison d’une grève nationale des  conducteurs et des contrôleurs qui pourrait être reconduite à plusieurs reprises  en juin si le conflit s’enlise.

Une des nombreuses manifestations au Portugal ces dernières semaines.

Une des nombreuses manifestations au Portugal ces dernières semaines.

Ce mouvement devrait entraîner la suppression de quelque 800 trains jeudi  sur l’ensemble du territoire, a indiqué Ana Portela, porte-parole des Chemins de  fer portugais (CP).  Les conducteurs de trains protestent notamment contre les baisses de  rémunérations décidées par l’entreprise en particulier durant les jours fériés,  des mesures qui, selon les syndicats, ne respectent pas un accord d’entreprise  conclu en 2011.

«C’est de la pure confiscation salariale! Nous ne pouvons pas l’accepter», a  affirmé Antonio Medeiros, président du syndicat des conducteurs (SMAQ), tandis  que le syndicat des contrôleurs (SFRCI) dénonce des «mesures pénalisantes qui  conduisent au désespoir des travailleurs et de leurs familles». «Ce conflit ne s’arrêtera que lorsque nous aurons négocié un accord», a  prévenu le responsable du syndicat des conducteurs.

Lire la suite

Grève dans les cantines à Brest : le mouvement dans l’impasse

Le Telegramme.com, 8 juin 2012 :

Entre une mairie qui campe sur la position affichée depuis le début du conflit et les agents des écoles en grève depuis six jours, ça bloque. L’assemblée générale, suivie par 120 personnes, a hier matin, reconduit le mouvement.

Brest. Grève dans les cantines : le mouvement dans l'impasse. La grève, «impulsée par un moteur féminin», a été une nouvelle fois reconduite, hier.

Brest. Grève dans les cantines : le mouvement dans l’impasse.
La grève, «impulsée par un moteur féminin», a été une nouvelle fois reconduite, hier.

Sur le parvis du hall municipal, lasono varie les airs musicaux. L’inamovible «On ne lâche rien» alterne désormais avec «SituvasàRio», repris en choeur par les grévistes ? des femmes principalement ? qui arrivent par grappes. «C’est un message pour lemaire». Des agents d’autres services arrivent. «Tous les mecs de la répurg’ (ramassage des ordures ménagères) veulent suivre. Ils veulent taper fort. Pas débrayer une heure. Faire grève», glisse l’un à l’oreille d’un délégué CGT BMO. Message reçu. «On fait une assemblée générale demain matin (ce matin, NDLR)». Tous sont alors conviés à entrer dans le hall pour le point de la journée. Avec une heure de débrayage, contre deux les jours précédents, le timing est désormais plus serré.

Lire la suite

Toulouse : la grève des brancardiers reconduite.

La Dépêche.fr, le 8 juin 2012 :

Les brancardiers hier, lors de leur 7e jour de grève

Les brancardiers hier, lors de leur 7e jour de grève

« À bout ». Hier après-midi, sur le parvis de l’hôpital des enfants, les brancardiers ont une nouvelle fois signifié leur épuisement. En grève depuis le 1er juin, ils viennent de reconduire leur mouvement jusqu’au 15 juin. Ils dénoncent la dégradation de leurs conditions de travail et réclament une augmentation d’effectifs. « Un travail en binôme garantirait une meilleure prise en charge des enfants et de leurs familles », explique une brancardière. Autre revendication, la mise en place d’un deuxième poste la nuit et l’embauche de deux salariés supplémentaires en journée. « Sans ça, il n’y a aucune souplesse, aucune soupape de sécurité en cas d’absentéisme. C’est dangereux, on fait aussi de l’humain », rapporte un gréviste.

Du côté de la direction du CHU, aucune rencontre n’est prévue pour le moment. « Un travail de réflexion est en cours pour les brancardiers de tout le CHU. Il aboutira dans le courant de l’année. Nous ne souhaitons pas traiter de la spécificité de l’hôpital des enfants. Les problématiques sont identiques », déclare Hervé Léon, directeur général adjoint du CHU. Selon les grévistes, le mouvement pourrait s’étendre aux autres sites du CHU.

Mouvement de grève sur le RER B

L’Expension, le 8 juin 2012 :

Un train sur deux seulement circule depuis ce vendredi matin. Les syndicats protestent contre un sous-effectif sur la ligne B du RER.

n mouvement de grève sévit depuis ce matin sur le RER B

n mouvement de grève sévit depuis ce matin sur le RER B

Un train sur deux circulait vendredi matin aux heures de pointe sur la section RATP de la ligne B du RER, entre la gare du Nord et Saint-Rémy-lès-Chevreuse, en raison d’un mouvement de grève visant à protester contre un sous-effectif, a indiqué à l’AFP le service de presse de la régie.

L’interconnexion entre le segment opéré par la RATP et celui géré par la SNCF était suspendue en gare du Nord, a précisé un porte-parole, qui a souligné que le trafic était « conforme aux prévisions ». La RATP prévoit 1 train sur 2 pour toutes les heures de pointe vendredi, a-t-on indiqué de même source peu avant 07h00.

Lire la suite