Archives quotidiennes : 20/07/2016

Valenciennes : explosion de colère des Bombardier, ce matin, devant les Prud’hommes

La Voix du Nord, 20 janvier 2016 :

Les syndicats USTM-CGT et Sud ont très mal pris, ce mercredi matin, le report du dossier José Dessilly, l’un de leurs collègues, chef d’équipe chez Bombardier, qui a reçu sa lettre de licenciement le 16 juin. Viré pour avoir participé à une manifestation devant l’usine, le 7 juin, l’homme est passé par une grande vague de détresse avant qu’un mouvement de soutien se mette en place. Les syndicats avaient déposé une action en référé devant les Prud’hommes de Valenciennes pour demander sa réintégration. Ce matin, à l’annonce du report du dossier, les manifestants ont explosé de colère.

« À bas la justice patronale », « Tous ensemble », « Résistance ». Les nombreux manifestants, venus soutenir José Dessily, étaient très remontés ce mercredi matin après l’annonce du report du dossier. Il faudra attendre le 3 août pour que l’affaire soit évoquée.

Lire la suite

Publicités

Deuxième journée de débrayage dans les usines Hyundai en Corée du Sud

Pour la deuxième journée consécutive, les ouvriers des usines Hyundai ont cessé le travail pendant quelques heures dans plusieurs usines Hyundai de Corée ce mercredi 20 juillet.

A Ulsan, principale usine automobile Hyundai du pays, environ 15.000 ouvriers ont cessé le travail quatre heures à partir de 11 h 30. Au niveau national, ce sont plusieurs dizaines de milliers d’ouvriers qui participe aux débrayages.

Lire la suite

Le CICE, un scandale d’Etat

La Tribune, 19 juillet 2016 :

Un rapport sénatorial publié ce mardi dénonce les incohérences et les défaillances du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) dont le coût annuel est estimé à environ 20 milliards d’euros. Un dispositif dont l’avenir est incertain.

Entré en vigueur le 1er janvier 2013 dans le cadre du Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi, le crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) est-il un formidable gâchis ? Les statistiques et les commentaires contenus dans le rapport rédigé par Marie-France Beaufils, la sénatrice communiste de l’Indre-et-Loire, membre de la Commission des Finances de la chambre haute du Parlement en témoignent.

Lire la suite

Relaxe des manifestants anti loi Travail : le parquet a fait appel

Le Progrès, 20 juillet 2016 :

Le 13 juillet, trois manifestants anti loi Travail âgés de 24 à 29 ans étaient jugés au tribunal correctionnel de Saint-Etienne.

Il leur était reproché d’avoir, lors de la manifestation du 12 mai à Saint-Etienne, dégradé la porte de la permanence parlementaire du député socialiste Jean-Louis Gagnaire afin d’installer une banderole.

Lire la suite

BAT Bayreuth : 950 emplois menacés

Après avoir laissé les travailleuses et travailleurs dans l’incertitude pendant plusieurs jours face à des rumeurs de fermeture de l’usine BAT (British American Tobacco) de Bayreuth, la direction a finalement annoncé son plan ce 14 juillet : la production doit cesser en Haute-Franconie d’ici fin 2017 / début 2018 et 950 emplois sur les 1400 postes actuels doivent être supprimés.

Au-delà des 950 menaces de licenciements dans l’usine elle-même, 600 emplois sont également menacés dans les entreprises de sous-traitance. BAT est en effet une des principale usine de l’agglomération de Bayreuth.

Lire la suite

Carcassonne : La grève se poursuit et s’étend chez Véolia

La Dépêche, 20 juillet 2016 :

Depuis lundi, 18 salariés sur 20 du groupe Véolia sont en grève à Carcassonne. Hier, le mouvement s’est propagé à Lézignan-Corbières, Narbonne et Port-la-Nouvelle. Si l’eau coule toujours au robinet, le dialogue social, lui, s’est tari. En cause : la modification des temps de travail des agents. Jusque-là, les salariés de Véolia bénéficiaient d’un jour de repos une semaine sur deux.

Depuis le 4 juillet, le temps de travail journalier a été lissé et est passé à 7 heures au lieu de huit. Inadmissible pour FO et la CGT. Les deux syndicats l’ont d’ailleurs fait savoir aux 130 maires du département où la compagnie fermière est titulaire de délégations de service public. Reste que pour Didier Bénard, directeur du centre régional Languedoc-Roussillon, il n’est pas question de faire marche arrière. «Sur les 500 personnes qui travaillent en région, 200 sont déjà à 7 heures sur 5 jours». Et de préciser que la société Véolia traverse une période difficile.

Lire la suite