Archives quotidiennes : 17/07/2016

« Journée de la démocratie » en Turquie

Les militaires putschistes avaient appelé leur junte « conseil de paix », Erdogan a célébré sa victoire hier en décrétant ce 16 juillet 2016 « journée de la démocratie ».

CetIst

Les partisans de l’AKP, le parti d’Erdogan, appelés à rejoindre les forces de police pour faire échec au putsch militaire, se sont livrés à de véritables scènes de lynchage sur le pont du Bosphore à Istanbul contre de jeunes soldats, la plupart appelés qui ne savaient pas pourquoi ils avaient eu l’ordre d’être là.

Lire la suite

Publicités

Pampelune : Manifestations de masse contre les agressions sexuelles

Au moins 16 femmes ont porté plainte pour « agression sexuelle » (dénomination juridique qui en Espagne comprend le crime de viol) lors des fêtes de « Sanfermines » qui ont eu lieu du 6 au 14 juillet. La première victime a été violée dès le 1er jour des « Sanfermines ». Les années précédentes déjà, de nombreuses femmes de Pampelune avaient été victimes de viols, d’agressions sexuelles et autres violences machistes.

Manifestation le 7 juillet à Pampelune contre les violences sexistes

Manifestation le 7 juillet à Pampelune contre les agressions sexistes

Cette année, c’est par dizaines de milliers que les femmes et des hommes de la ville ont manifesté les 7 et 11 juillet contre les violences sexistes et pour rapeler que « non c’est non ». La manifestation du 7 juillet a même rassemblé encore plus de monde que la cérémonie d’ouverture des « Sanfermines ».

Galeries Lafayette de Lyon : «Presque chaque jour, on retrouve un salarié en larmes»

L’Humanité, 17 juillet 2016 :

Les employés des Galeries Lafayette de Lyon Part-Dieu ont débrayé vendredi à l’appel d’une intersyndicale CFDT-CGT-FO pour dénoncer le sous-effectif et la détérioration de leurs conditions de travail. Au bout du rouleau, ils exigent des renforts.

Les salariés sortent au compte-goutte rejoindre les syndicalistes rassemblés devant les Galeries Lafayette de la Part-Dieu, le grand centre commercial de Lyon. Beaucoup ne débrayent qu’une heure ou deux, pour ne pas perdre trop de salaire, mais tiennent quand même à faire savoir leur ras-le-bol. A l’appel d’une intersyndicale CFDT-CGT-FO, de nombreux vendeurs et caissiers se sont mis en grève vendredi pour réclamer de meilleures conditions de travail. Syndiqués et non-syndiqués se confondent, endossant les chasubles des différentes organisations syndicales qui les défendent. « On était plus de 200 employés équivalent temps plein il y a un an et demi, aujourd’hui nous ne sommes plus que 165 ! », résume Nathalie Frachon, déléguée CGT dans le grand magasin. Par le jeu des non-remplacements de départs en retraite, de fins de contrat ou des ruptures conventionnelles, mais aussi en ayant recours à de nombreux démonstrateurs fournis par les marques pour vendre leurs produits au sein de la boutique plutôt que d’embaucher des personnels Galeries Lafayette. « Il y a maintenant plus de démonstrateurs que de salariés Galeries Lafayette dans notre magasin », affirme la cégétiste.

Lire la suite

Manifestation de femmes contre Mugabe

BBC Afrique, 16 juillet 2016 :

Plusieurs centaines de femmes ont pris part à cette manifestation contre le président Robert Mugabe.

C’était à Bulawayo dans le sud du Zimbabwe.

Leur manifestation visait à dénoncer le manque de nourriture et les graves difficultés économiques auxquelles elles sont confrontées.

Lire la suite

Les grévistes du Vieux-Port manifestent dans le Vieux-Montréal

TVA, 16 juillet 2016 :

Une «marche festive» a eu lieu dans le Vieux-Montréal samedi après-midi pour revendiquer un salaire minimum «décent» à 15 $ l’heure.

vieuxport

L’événement, qui a débuté à la place Jacques-Cartier, a regroupé des employés du Vieux-Port de Montréal en grève depuis le 27 mai dernier. Le groupe s’est ensuite promené à travers les rues du Vieux-Montréal. Une injonction les empêche de manifester sur le site et aux abords du Vieux-Port.

Lire la suite

Turc, j’ai cru que j’allais me réveiller dans un pays en ruine. Ce qui m’attend est pire

L’Obs, 16 juillet 2016 :

Comme tous les soirs, ce 15 juillet, Yusuf était dans un restaurant de son quartier, à Istanbul, avec ses amis, lorsqu’il a appris qu’il y avait une tentative de coup d’État. Il raconte ce qu’il a vu dans la rue, la peur, et le réveil difficile alors que la vie de la ville suit son cours, « comme si rien ne s’était passé ». Témoignage.

Je suis né et j’ai grandi dans la banlieue d’Istanbul, et j’habite maintenant à Tavla, un quartier du centre-ville. La population y est principalement non-musulmane, composée de migrants, d’étudiants, des jeunes adultes célibataires, d’homosexuels et de trans.

Hier soir, j’étais avec des potes dans un restaurant du quartier où nous avons l’habitude de nous retrouver tous les jours après le travail. On a commencé à recevoir des messages de nos proches : les forces armées bloquaient le pont de Bosphore. On s’est dit qu’il devait s’agir d’une mesure de sécurité en prévention d’une nouvelle attaque terroriste.

Lire la suite

Après le coup d’Etat d’Erdogan

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Il n’y avait aucun espoir à avoir dans le coup d’Etat militaire pour apporter une vie meilleure à la population de Turquie. Non seulement, d’une façon générale, les coups d’Etat militaires ne permettent que la mise en place d’un régime dictatorial, mais dans le cas de la Turquie, le souvenir est encore vif de celui qui a été perpétré en 1980 et qui a servi à écraser le mouvement ouvrier, à réprimer toute opposition puis à mener une guerre sanglante dans les régions kurdes.

Mais si le putsch militaire a été maîtrisé, il va servir à Erdogan de prétexte pour renforcer encore la répression contre le mouvement ouvrier, les féministes, la population kurde, la minorité alévie et plus largement l’ensemble des progressistes.

Lire la suite