Archives de Tag: Bayreuth

Bayreuth : La lutte continue à l’usine BAT

Les travailleuses et travailleurs de l’usine BAT (Brittish American Tobacco) de Bayreuth (Haute-Franconie) continuent leur lutte. Ce 29 août, depuis 6 jours, un rassemblement permanent (avec des meetings, discussions et animations) est organisé devant les portes de l’usine pour dénoncer le projet de la direction d’arrêter la production et de licencier 950 ouvrières et ouvriers. Cette action devant l’usine a permis une fois encore la solidarité des habitants de la ville mais aussi de nombreuses délégations syndicales et d’entreprises venues de toute la Bavière et même au-delà. L’action durera jusqu’au 31 août et les salariés évoquent la possibilité d’une grève début septembre.

Bat0 Lire la suite

Bayreuth : Reprise des protestations à l’usine BAT

Après le succès de la mobilisation du 22 juillet face aux 950 licenciements prévus à l’usine BAT (Brittish American Tobacco) de Bayreuth (Haute-Franconie), les protestations ont repris ce 16 août. Les traces des mains de 1300 travailleurs de l’usine ont été suspendu devant l’usine sur plus d’un kilomètres, accompagnées du message : « voilà les mains qui ont fait la richesse de l’entreprise ».

Un nouveau rassemblement est prévu ce mercredi 24 août à partir de 12 heures devant la porte principale de l’usine. Au delà des ouvrières et ouvriers de l’usine et leurs familles, ces licenciements et l’arrêt prévu de la production auront des conséquences pour toute la population de Bayreuth. BAT est en effet un des principaux employeurs de la ville et de nombreux ouvriers de la sous-traitance risquent aussi de perdre leurs emplois au nom des profits des actionnaires de BAT.

Vidéos : manifestation contre les licenciements à l’usine BAT de Bayreuth

Plus de 5000 personnes ont manifesté ce 22 juillet contre les 950 licenciements prévus à l’usine BAT de Bayreuth.

Lire la suite

Bayreuth : Plus de 5000 personnes manifestent contre les licenciements à l’usine BAT

Suite à l’annonce de la direction de cesser la production de cigarettes à l’usine BAT (Brittish American Tobacco) de Bayreuth pour la transférer vers l’Europe de l’Est et de supprimer 950 emplois sur les 1400 du site, le syndicat NGG (syndicat de l’alimentation, de la restauration et des boissons) avait appelé à une manifestation ce 22 juillet. On prévoyait au moins 3000 personnes, mais ce sont plus de 5000 personnes qui ont répondu à l’appel.

BTbat1

Parmi les personnes présentes, des travailleuses et des travailleurs de l’usine, leurs familles, des salariés des boîtes de sous-traitance (600 emplois y sont menacés si l’usine ferme) mais aussi des habitantes et habitants de la capitale de Haute-Franconie venus montrer leur solidarité face aux menaces de licenciements. Brigitte Merk-Erbe, la maire de la ville, est venue témoigner de son soutien ainsi que Michaela Rosenberger, secrétaire nationale du syndicat NGG.

Lire la suite

BAT Bayreuth : 950 emplois menacés

Après avoir laissé les travailleuses et travailleurs dans l’incertitude pendant plusieurs jours face à des rumeurs de fermeture de l’usine BAT (British American Tobacco) de Bayreuth, la direction a finalement annoncé son plan ce 14 juillet : la production doit cesser en Haute-Franconie d’ici fin 2017 / début 2018 et 950 emplois sur les 1400 postes actuels doivent être supprimés.

Au-delà des 950 menaces de licenciements dans l’usine elle-même, 600 emplois sont également menacés dans les entreprises de sous-traitance. BAT est en effet une des principale usine de l’agglomération de Bayreuth.

Lire la suite

Manifestations contre le racisme en Allemagne

Ce samedi 19 décembre, plusieurs manifestations et actions contre le racisme et la xénophobie ont eu lieu dans plusieurs villes d’Allemagne.

Bad Bevensen (Basse-Saxe) : A l’appel de plusieurs organisation dont la confédération syndicale DGB et l’Antifa, 500 personnes ont manifesté samedi dans les rues de la ville contre le racisme et la xénophobie. Cette manifestation, dans une ville de moins de 10.000 habitants, était organisée après un incendie criminel le 13 décembre contre un ancien supermarché devant servir de foyer à 200 réfugiés.

antifaBadh1Antifabadh2 Lire la suite

Pas de néo-nazis à Bayreuth

Ce dimanche 8 novembre, les néo-nazis de « Die Rechte » voulaient se rassembler en début d’après-midi à Bayreuth (Haute-Franconie, Bavière). Vers midi, faute de participants, Die Rechte a annoncé que son rassemblement était annulé.

BTBT2

Deux cent personnes se sont malgré tout rassemblées vers 13 h 30 pour dire que les néo-nazis et le racisme n’avaient pas leur place à Bayreuth comme ailleurs !

Mobilisation des salariés de Real à Bayreuth

Une centaine de travailleuses et de travailleurs de la chaîne de supermarché Real se sont rassemblés ce mercredi 21 octobre à Bayreuth (Haute-Franconie) devant le magasin de la Riedinger Straße pour revendiquer des hausses de salaires.

Real-bt

 

Quatre semaines de grève à Deutsche Post

Depuis le 8 juin, les travailleurs de la Deutsche Post sont en grève pour la réduction du temps de travail et contre les contrats de travail au rabais dans les boîtes de sous-traitance.

Aix-la-Chapelle (2 juillet) :

Bayreuth (25 juin) :

Lire la suite

Bayreuth : Sportifs contre le racisme

Vendredi soir, 500 personnes se sont rassemblées contre le racisme à Bayreuth (Haute-Franconie, Bavière) à l’appel d’une vingtaine d’associations sportives de la ville. A l’initiative d’Andreas Berghammer de l’Haspo Bayreuth (Hand-ball) et de Carsten Plötz du FSV (football), la manifestation a mobilisé des sportifs de toutes les disciplines, du tennis au hockey-sur-glace en passant par la danse, la course ou le tennis, pour refuser le racisme et la xénophobie dans le sport comme dans la société.

Bt

Ce sont les manifestations racistes de Pegida qui ont poussé ces sportifs à se mobiliser pour montrer leur opposition à la xénophobie. Claudia Roberts, footballeuse au SC Kreuz déclare ainsi « j’ai toujours été sensibilisée par la xénophobie. Dans notre équipe, il y a beaucoup de nationalités. Je suis choquée que tant de gens puissent aller dans la rue pour montrer leur xénophobie ». Viola Chen, joueuse de hockey au BTS, indique que c’est toute son équipe qui est mobilisée, parce que « nous sommes des humains et nous sommes tous égaux. » Harry Franken est avec ses camarades du  club de tir « Schützengilden St. Georgen » qui s’appellent Ali, Hassan, Mohammed et Valid. Bref, comme le dit une manifestante sur sa pancarte : « Pegida, vous n’êtes pas le peuple, le peuple est multicolore ».

Lire la suite