Archives de Tag: Carcassonne

Grève du périscolaire à Carcassonne

L’Indépendant, 5 septembre 2016 :

L’accueil en garderie des enfants scolarisés à Carcassonne est assuré mais 85 % des animateurs du Centre Intercommunal d’action sociale (CIAS) sont aujourd’hui en grève.

Ils protestent contre un décret qui réduit le nombre minimal d’animateurs obligatoires par enfants dans le cadre d’activités périscolaires.

Lire la suite

Publicités

Carcassonne : La grève se poursuit et s’étend chez Véolia

La Dépêche, 20 juillet 2016 :

Depuis lundi, 18 salariés sur 20 du groupe Véolia sont en grève à Carcassonne. Hier, le mouvement s’est propagé à Lézignan-Corbières, Narbonne et Port-la-Nouvelle. Si l’eau coule toujours au robinet, le dialogue social, lui, s’est tari. En cause : la modification des temps de travail des agents. Jusque-là, les salariés de Véolia bénéficiaient d’un jour de repos une semaine sur deux.

Depuis le 4 juillet, le temps de travail journalier a été lissé et est passé à 7 heures au lieu de huit. Inadmissible pour FO et la CGT. Les deux syndicats l’ont d’ailleurs fait savoir aux 130 maires du département où la compagnie fermière est titulaire de délégations de service public. Reste que pour Didier Bénard, directeur du centre régional Languedoc-Roussillon, il n’est pas question de faire marche arrière. «Sur les 500 personnes qui travaillent en région, 200 sont déjà à 7 heures sur 5 jours». Et de préciser que la société Véolia traverse une période difficile.

Lire la suite

Nouvelle manifestation jeudi à Carcassonne et Narbonne contre la loi travail

La Dépêche, 26 avril 2016 :

Un épisode de plus dans la joute qui oppose l’intersyndicale au gouvernement. Une nouvelle journée de manifestation est prévue le 28 avril, à Carcassonne, square André-Chénier (14 h 30), et à Narbonne devant la Bourse du Travail à 10 h 30. Les syndicalistes demandent le retrait pur et simple de la loi de «régression sociale» qui va impacter «le privé et la fonction publique». La mobilisation interprofessionnelle dénonce l’aggravation des conditions de licenciement. Des aménagements, notamment sur les heures supplémentaires, étaient déjà possibles pour sauver une entreprise. Avec la loi travail, ces agencements pourront s’effectuer pour gagner des nouveaux marchés, selon Marc Adivèze (FO). Ces détails de la loi lui ont été expliqués par un inspecteur du travail. On est donc loin du fantasme politique.

horsdequestion

«Les jeunes sont de plus en plus inquiets»

Un autre point est soulevé par les syndicats. Il s’agit du référendum au sein des entreprises mis en place par la loi El Khomri. «C’est la fin de la représentativité syndicale», lance Anne Amigue (FSU). Le référendum fait en effet l’économie des syndicats «qui permettent de défendre l’employé dans une relation d’égal à égal et pas sous la pression d’un licenciement ou du refus d’un avancement», ajoute-t-elle. Pour les syndicalistes, le référendum est un faux prétexte de démocratie et une remise en cause de la démocratie sociale.

Lire la suite

Quelques images des manifestations du 31 mars en province

Quelques images de manifestations de ce 31 mars pour le retrait de la loi El Khomri à travers les villes de province :

Albi :

31mAlbi

Avignon :

31mAvignon

Lire la suite

Cuisine centrale de Carcassonne : la grève reconduite jusqu’à mercredi

La Dépêche, 22 mars 2016 :

Hier dès 7 heures, les agents de la cuisine centrale étaient en grève, comme annoncé la semaine dernière. En cause, les conditions de travail au sein de la cuisine, les problèmes de sécurité, et l’organisation des horaires de travail.

Ce sont les trois principaux points qui ont conduit les agents de la cuisine centrale à se mettre en grève. Sur les 17 personnels de la cuisine, 12 étaient en grève hier matin. Seuls les vacataires, le chef de production et le directeur étaient en poste, les 12 titulaires de la cuisine ayant choisi de répondre à l’appel syndical pour dénoncer des conditions de travail qui se dégradent. «Cela fait des mois que nous alertons la municipalité sur ce qu’il se passe ici. Les premiers courriers remontent à avril 2015, le dernier était en février 2016. Depuis on a eu des réponses sur le matériel. On nous a promis 50 000 euros pour rénover les appareils de cuisson. C’est très bien, mais ce n’est pas le seul point de crispation. Il y en a d’autres», explique Cédric Bataille, membre du bureau syndical et agent de la cuisine centrale.

Lire la suite

Manifestations du 9 mars dans l’Aude

POUR LE RETRAIT DU PROJET DE LOI DE RÉFORME DU CODE DU TRAVAIL EL KHOMRI : MERCREDI 9 MARS

horsdequestion

• À Carcassonne à 12h devant la permanence du député Jean-Claude Perez, 2 rue Barbès.

• À Narbonne à partir de 11h30 devant la sous-préfecture.

Source : SNUIPP-FSU 11

Carcassonne : Le personnel hospitalier vent debout contre le projet de loi Santé

La Dépêche, 2 octobre 2015 :

À l’appel de quatre syndicats, le personnel hospitalier a débrayé quelques minutes, hier, en début d’après-midi. Ils dénoncent le projet de loi Santé.

La marmite bout dans le monde médical. Alors que les généralistes s’apprêtent à fermer, la semaine prochaine, leur cabinet pour protester contre le projet de loi défendu par la ministre Marisol Touraine, hier, ce sont les infirmiers-anesthésistes qui ont déserté les blocs opératoires. Ces derniers demandent une revalorisation de leur statut. Les autres personnels ne sont pas en reste. À l’appel de quatre syndicats (CGT, FO, CFTC, SUD), les agents du centre hospitalier de Carcassonne ont observé un court débrayage. L’intersyndicale estime que les mesures d’économies imposées par le projet de loi, seraient de nature à dégrader l’offre de soins. «Il est prévu d’économiser un milliard d’euros par an et sur trois ans», explique Bruno Izard (FO).

Lire la suite